Vigne

Type de bien foncier

Affichage de 1 à 20 sur 21 notices
Couvent Résumé
Couvent augustinien Saint-Thomas de Brno

1350 (2 février) Fondation officielle du couvent Saint-Thomas, à proximité d'une porte de la ville, par le margrave de Moravie Jean-Henri de Luxembourg, frère du roi de Bohême et empereur Charles IV

1428 Dommages causés lors de l'attaque de Brno par le hejtman Velka Koudelka de Březnice

1467-1470 Reconstruction du couvent à l'instigation du roi Georges de Poděbrady

1500 Incendie

Le couvent a été transféré en un autre lieu de la ville en 1783.

Couvent augustinien St-Barthélemy de Moravský Krumlov

1354 Fondation du couvent Saint-Barthélemy par le gouverneur (hejtman) de Moravie nommé Čeněk de Lipa, fondation confirmée par le pape le 22 février 1354

1422-1423 Les frères de ce couvent fuient les Hussites et se réfugient à Brno

1455 Retour des frères dans le couvent Saint-Barthélemy mais ils ne recouvrent qu'une faible partie de leurs biens, usurpés dans les années précédentes et peinent à assurer leur subsistance

v. 1500 Mise en vente des derniers biens du couvent et départ des frères au couvent de Brno

Échec des tentatives de restauration du couvent au XVIIe siècle

Couvent dominicain Saint-Jacques de Sandomierz

1226 Fondation du couvent Saint-Jacques par l'évêque de Cracovie Iwo Odrowąż (parent du dominicain Hyacinthe / Jacek Odrowąż, canonisé) en dehors de la nouvelle ville (construite en 1289)

1260 Violente incursion tatare qui cause la mort du prieur, Sadok, et de 48 frères, selon des récits tardifs

v. 1286 Lors de la reconstruction de la ville, le duc de Sandomierz Lesco le Noir offre aux frères un nouveau terrain dans la ville close, où ils construisent l'église Sainte-Marie-Madeleine

1458-1543 Les deux couvents dominicains Sainte-Marie-Madeleine et Saint-Jacques fonctionnent de manière indépendante

Couvent dominicain Saint-Michel de Brno

1228-1239 Fondation du couvent par Přemysl, margrave de Moravie et frère du roi de Bohême Wenceslas Ier

v. 1240 Fondation du couvent des soeurs dominicaines Notre-Dame de Herburk / Herburg, à Brno, dont la charge spirituelle est confiée aux frères de ce couvent, ce qui ne semble pas être le cas de l'autre couvent féminin de religieuses dominicaines, Saint-Anne, fondé au début du XIVe siècle au sud de la colline du Špilberk

1243 Ce couvent accueille le chapitre provincial dominicain de Bohême et Pologne

La diète de Moravie siégeait habituellement dans le réfectoire de ce couvent.

Couvent dominicain St-Pierre-Martyr d'Opatowiec

1283 Fondation du couvent Saint-Pierre-Martyr par le duc de Sandomierz Lesco le Noir et l'abbé bénédictin de Tyniec Thomas

1490 Possible réunion d'une assemblée nobiliaire dans ce couvent

1497-1498 Création d'une confrérie du Rosaire, éphémère

1521 Ajout d'indulgences (par interpolation) à la charte de fondation originale

Couvent franciscain obs. Saint-Ladislas de Pápa

av. 1448 Fondation du couvent Saint-Ladislas (parfois appelé Sainte-Marie) par la famille des Gara, peut-être à partir d'une chapelle dédiée à saint Ladislas

v. 1480-1490 Projet de transfert des frères dans des bâtiments plus vastes ou plus adaptés, qui semble échouer (?)

1512 Mention d'une confrérie de flagellants rattachée à ce couvent et présentée comme ancienne par le chroniqueur de l'Ordre

1535 Création d'un studium dans ce couvent

1541 Le patronus, Jean Török d'Enying, puis son frère François, passent au calvinisme et ne soutiennent plus le couvent

1543 Transfert dans ce couvent des objets liturgiques du couvent d'Ozora

1550-1551 Le roi Ferdinand Ier apporte une aide financière au couvent

1556 Graves dégâts causés par les soldats du patron, qui détruisent la toiture, que les frères n'ont pas les moyens de reconstruire

1560 Fermeture définitive du couvent

Couvent franciscain obs. Ste-Marie de Gyula

1420 Fondation du couvent par le ban Jean de Marót, dédié à saint Ladislas dans le projet initial (selon l'autorisation accordée par le pape Martin V le 23 février), puis à la Vierge Marie

v. 1450 (?) Une communauté de tertiaires voit le jour (mentionnée pour la première fois en 1510) ; les frères leur fournissent un confesseur (mentionné en 1535)

1452 Le couvent accueille le chapitre provincial, de même qu'en 1490 et 1533

1529- Le couvent bénéficie du soutien actif de l'évêque d'Oradea Émeric Czibak, également seigneur de la ville, puis (après la mort de ce dernier en 1534) de celui de son neveu et successeur Nicolas Patócsy

1542 Une école de théologie est ouverte dans ce couvent

1556 Abandon du couvent, suite aux mesures hostile du nouveau commandant de la place, Gáspár Mágócsy, luthérien

1566 Démolition du couvent, détruit par les Ottomans après la prise de la ville

après 1556, la communauté de tertiaires se maintient jusqu'en 1564 et dispose de tenures dans la ville

Couvent franciscain Saint-François de Zagreb

v.1235 Fondation du couvent par l'évêque de Zagreb Étienne, du clan Hahót, non pas dans la partie de la ville sous juridiction royale fondée en 1242 (Grič ou Gradec, en latin civitas montis Grecensis), mais dans la ville capitulaire (Kaptol), au nord de la cathédrale

1427 Conflit avec le curé de la ville royale (église Saint-Marc) à propos de la quarte funéraire

1529 Incendie ravageant une grande partie de la ville capitulaire, notamment le couvent franciscain

1574 Conflit avec l'évêque de Zagreb, qui accuse les frères d'errance et de négligence

1595 Le couvent est transformé en séminaire avant d'être rétrocédé aux Franciscains (marianistes) vers 1610

1786 Fermeture du couvent

Couvent franciscain Saint-Nicolas de Košice / Kassa

1390 Fondation du couvent Saint-Nicolas, par un membre du lignage des Perény(i)

1402 Conflit avec le curé de la paroisse Sainte-Élisabeth à propos de la pastorale et du casuel

1489 Mention d'un établissement féminin du tiers ordre (?) (domus monialium), probablement rattaché à ce couvent

1531 Départ temporaire des frères suite à la propagation de la Réforme ; le recrutement se limite alors aux frères hongrois

1556 Les frères quittent définitivement le couvent suite à un incendie.

Couvent franciscain Sainte-Élisabeth de Győr

v. 1235 (?) Fondation du couvent franciscain de Győr, l'un des plus anciens (sinon le plus ancien) du royaume de Hongrie, par l'évêque de Győr (?), avec le soutien du roi Béla IV

1288 Ce couvent est le centre d'une custodie

1360 Reconstruction partielle du couvent

1448 L'enquête demandée par le légat pontifical à l'archevêque d'Esztergom n'aboutit pas au transfert du couvent à l'Observance

1455 Jean de Hunyad réunit l'assemblée du royaume dans ce couvent

1490 La demande du roi Mathias Corvin de transférer ce couvent à l'Observance, de même que pour d'autres couvents, reste sans suite

1594 Dispersion des frères et destruction du couvent par les Ottomans, après le siège de la ville

Couvent franciscain Sainte-Marie de Koprivnica / Kapronca

1292 Fondation du couvent par le ban de Slavonie Henri (III) de Kőszeg

1341 Ce couvent accueille le chapitre de la province franciscaine de Hongrie

1552 Abandon du couvent suite à l'occupation ottomane, avant un retour éphémère des Frères mineurs en 1607.

Couvent franciscain Sainte-Marie de Muraszemenye

1248 Autorisation de fondation du couvent accordée par le ministre provincial de Hongrie à Michel Bánffy, membre du lignage des Bánffy de Lendva et comte-ispan de Varaždin, seigneur du lieu, dans ce village - dont c'est la plus ancienne mention écrite et qui devint ensuite une bourgade - à condition de lui fournir des vivres et l'argent nécessaire à son entretien

1316-1336 Ce couvent figure dans la liste des couvents de la custodie de Pécs

1355 Nicolas, ban de Croatie-Slavonie et descendant du fondateur, fait agrandir le couvent et le dote de biens et revenus fonciers

1533 Dernière mention écrite du couvent

v. 1545 Expulsion des frères par les protestants

Couvent franciscain Sainte-Marie de Nitra / Nyitra

av. 1248 Fondation du couvent

1271 Incendie de la ville (et du couvent) suite à une attaque d'Ottokar II de Bohême

1441 Attaque du couvent par les troupes de Jean Forgách, pour des raisons politiques.

1448 Le transfert à l'Observance du couvent d'Esztergom fait de ce couvent le centre de l'ancienne custodie d'Esztergom

1552 Fuite des frères à Bratislava

1573 Destruction du couvent

Couvent franciscain Sainte-Marie de Satu Mare / Szatmár

av. 1285 (?) Fondation de ce couvent, mentionné parmi les couvents de la custodie d'Eger (1316/1334) puis dans celle d'Oradea Mare (1380), à un emplacement inconnu

1448 Suite aux accusations contre les frères (les mêmes qu'à Debrecen et Esztergom), un ordre de transfert à l'Observance est donné ; mais l'occupation de la ville par le despote Georges Branković empêche son application

1556 Destruction pendant la guerre civile opposant partisans et ennemis de Ferdinand Ier de Habsbourg, notamment pendant la reprise en force de la ville par les Báthory de Somlyó, ennemis de Ferdinand ; après quoi la ville passe sous la direction de Menyhért Balassa, luthérien, empêchant ainsi le retour des frères.

Couvent franciscain Sainte-Marie de Segesd

v.1290-1295 Fondation du couvent, vraisemblablement par la reine Fennena, épouse d'André III, dans ce qui était un lieu de résidence réginal à l'origine

1555 Fuite des frères devant l'avance ottomane ; leur couvent fut transformé ensuite en forteresse par les Ottomans

Couvent franciscain Sainte-Marie de Sopron

1278 Première mention du couvent, sans doute fondé dans les années 1250 par la famille Geissel-Jekel, d'origine allemande

1340, 1344 Deux chapitres provinciaux se tiennent dans ce couvent (pourtant excentré)

1356, 1388 Conflits entre les frères et le curé de Saint-Michel

1490 Échec du projet de transfert de ce couvent à l'Observance à la demande de Mathias Corvin

1524 Le prédicateur et le kirchvater du couvent sont accusés de propager les idées luthériennes

1786 Fermeture du couvent

Couvent franciscain Sainte-Marie de Virovitica / Verőce

v. 1250 Fondation du couvent par l'épouse du roi Béla IV, Marie Laskaris, dans cette bourgade qui formait le centre d'un domaine appartenant à la reine

1508 (1518 selon J. Karácsonyi) Les biens du couvent sont mis en vente au nom de la pauvreté imposée par la règle franciscaine

1533 Première mention de la communauté de tertiaires (béguinage) affiliée à ce couvent

1552 Destruction de l'église et du couvent par les Ottomans

Couvent franciscain Sainte-Marie de Vranov nad Topľou / Varannó

av. 1413 Fondation du couvent par un membre du lignage des Rozgony, gratifié d'indulgences en décembre 1413

v. 1550 Fermeture du couvent après le passage au protestantisme du seigneur local

Couvent franciscain Sainte-Marie de Znojmo

1239 Première mention écrite du couvent franciscain de Znojmo, peut-être fondé dès le milieu des années 1220, par le roi de Bohême Ottokar I, ou son fils et successeur Wenceslas I

v. 1271 Fondation du couvent de Clarisses voisin, qui était rattaché à ce couvent

1279-1296 Inhumation du roi Ottokar II dans l'église de ce couvent

1469-1470 Fondation d'un couvent franciscain observant hors les murs de la ville

1494 Incendie qui endommage fortement l'église

1534 Les Franciscains de l'Observance s'installent dans le couvent Sainte-Marie

Couvent franciscain St-Jean-Baptiste de Brno

v. 1230-1232 Fondation du couvent par le roi de Bohême (Wenceslas Ier) ou bien par un aristocrate (peut-être Jean Velen, ancêtre de la lignée des seigneurs de Boskovice, ou Přibyslav de Křižanov)

1257 Consécration de l'église Saint-Jean-Baptiste

1262 Incendie

1285 Reconstruction de l'église et du couvent à l'initiative du roi de Bohême Wenceslas II

1306 Reconstruction après l'incendie de la ville, à l'impulsion du duc d'Opava Nicolas

1495 La peste emporte 24 frères de ce couvent

après 1550 Le couvent, vidé de ses occupants par la propagation du luthéranisme, n'abrite plus que le supérieur

Couvent fermé en 1950 puis rouvert en 1990.

Pages