Exploitation ou domaine agricole (curia, villa)

Type de bien foncier

Affichage de 21 à 30 sur 30 notices
Couvent Résumé
Couvent dominicain St-Jean-Baptiste de Łęczyca

v. 1275-1279 Fondation du couvent, initialement dédié à saint Jean Baptiste (avant sainte Dorothée et saint Stanislas), par le duc Wladislas le Bref (Łokietek) et Casimir II, duc de Łęczyca

1299 Ce couvent sert de lieu de rencontre entre Wladislas le Bref et l'archevêque de Gniezno

1331 Incendie du couvent par les Teutoniques

1338 Fin de la reconstruction

v. 1384 Destructiondu couvent par Bartosz Wezenborg, aristocrate de Grande-Pologne et ancien voïévode de Coujavie

1434 (19 septembre) Lieu de l'ordination de l'évêque de Włocławek Wojciech Jastrzębiec

1459 (juin) Un synode se réunit dans ce couvent

1539 Fin de l'autonomie du couvent, quasi désert

Le tribunal local siège dans le réfectoire et les registres du tribunal sont conservés au couvent.
L'assemblée locale se réunit également dans ce couvent aux XVe et XVIe siècles.

Couvent dominicain St-Pierre-Martyr d'Opatowiec

1283 Fondation du couvent Saint-Pierre-Martyr par le duc de Sandomierz Lesco le Noir et l'abbé bénédictin de Tyniec Thomas

1490 Possible réunion d'une assemblée nobiliaire dans ce couvent

1497-1498 Création d'une confrérie du Rosaire, éphémère

1521 Ajout d'indulgences (par interpolation) à la charte de fondation originale

Couvent franciscain Corpus Christi de Český Krumlov

1350-1358 Fondation du couvent par les membres du lignage des Rožmberk (ou Rosenberg), seigneurs du lieu depuis 1302, dans ce qui était à l'origine un faubourg de la ville, peut-être pour endiguer l'hérésie vaudoise ; un couvent de Clarisses fut fondé simultanément ; rattaché à la custodie de Prague, il devint par la suite le siège d'une custodie

v. 1375 Fondation d'une communauté de tertiaires (?) ou béguines

v. 1420 Dommages causés par les guerres hussites, suivis de longues années de reconstruction

v. 1520 La diffusion de la Réforme nuit au couvent

1950 Fermeture du couvent

Couvent franciscain Saint-Jean d'Eisenstadt / Kismarton

1386 Fondation du couvent Saint-Jean-l'évangéliste (initialement dédié à saint Michel) par un membre du lignage des Kanizsa, seigneur du lieu, peut-être à l'initiative de l'archevêque d'Esztergom Jean de Kanizsa

1415 Première mention de ce couvent dans une bulle d'indulgences du pape Jean XXIII

v. 1420 Étienne de Kanizsa cède aux frères de ce couvent de nombreux biens fonciers et revenus à titre perpétuel

1490 Le roi Mathias Corvin demande au pape qu'une enquête soit faite sur la conduite des frères de ce couvent, en vue de leur transfert à l'Observance (interrompu par la mort du roi)

1529 Les frères quittent le couvent à l'annonce du siège de Vienne par les Ottomans ; son gardien n'apparaît pas dans les listes du chapitre provincial de 1533 ; les biens fonciers du couvent sont gérés par le couvent de Sopron (selon un document de 1560)

Couvent franciscain Sainte-Marie d'Esztergom (1)

av. 1235 Fondation du couvent franciscain d'Esztergom, l'un des plus anciens de la province de Hongrie, peut-être par le roi Béla IV

v. 1260 Reconstruction du couvent et de l'église à l'initiative du roi Béla IV, qui s'y fit ensevelir, de même que son fils Béla et son épouse Marie Laskaris

av. 1300 Ce couvent devient le siège de la custodie d'Esztergom

1448 Transfert du couvent à l'Observance

Entièrement détruit pendant l'occupation ottomane.

Couvent franciscain Sainte-Marie d'Olomouc

v. 1240-1250 Fondation du couvent par un membre du lignage de Šternberk, peut-être Albert

après 1520 Déclin causé par la propagation du luthéranisme

1567 Départ définitif des frères mineurs.

Couvent franciscain Sainte-Marie de Jihlava

v.1240-v.1250 Fondation du couvent franciscain de Jihlava, peut-être par le roi de Bohême Wenceslas Ier

1257 Premières mendion écrite du couvent

1353 Incendie du couvent

1402 (19 janvier) Les frères donnent l'alerte en apercevant des pillards approcher de la ville de nuit, ce qui permet de sauver la ville

années 1420 Effondrement du nombre de frères vivant dans le couvent à cause des guerres hussites

1523 Incendie du couvent

1950 Fermeture du couvent ; nouvelle communauté dans les années 1990

Couvent franciscain Sainte-Marie de Sopron

1278 Première mention du couvent, sans doute fondé dans les années 1250 par la famille Geissel-Jekel, d'origine allemande

1340, 1344 Deux chapitres provinciaux se tiennent dans ce couvent (pourtant excentré)

1356, 1388 Conflits entre les frères et le curé de Saint-Michel

1490 Échec du projet de transfert de ce couvent à l'Observance à la demande de Mathias Corvin

1524 Le prédicateur et le kirchvater du couvent sont accusés de propager les idées luthériennes

1786 Fermeture du couvent

Couvent franciscain Sainte-Trinité de Gdańsk

1419-1420 Fondation du couvent par les habitants de la ville, confirmée en 1422 par le grand-maître de l'Ordre teutonique

1431 Accroissement de la dotation initiale

1481-v.1520 Construction de l'église Sainte-Trinité, qui prend la suite de l'ancienne église, dédiée à la Cène

1491 Réforme martinienne

1525-1526 Pillages et destructions au moment de la diffusion de la Réforme

1555 Abandon du couvent par les frères, qui le remettent à la municipalité

Couvent franciscain St-Ladislas-et-Ste-Marie de Levoča / Lőcse

v. 1310 Fondation du couvent, attribuée selon certains auteurs au comte-ispan Ladislas Dank

1533 Dernière mention écrite du couvent, lorsqu'un bandit se réfugie dans l'église, se confesse au gardien, lequel le remet aux autorités civiles après avoir appris la gravité de ses fautes

1540 Destruction du couvent

Pages