Autres

Type de bien non foncier

Affichage de 1 à 6 sur 6 notices
Couvent Résumé
Couvent dominicain Saint-Michel de Brno

1228-1239 Fondation du couvent par Přemysl, margrave de Moravie et frère du roi de Bohême Wenceslas Ier

v. 1240 Fondation du couvent des soeurs dominicaines Notre-Dame de Herburk / Herburg, à Brno, dont la charge spirituelle est confiée aux frères de ce couvent, ce qui ne semble pas être le cas de l'autre couvent féminin de religieuses dominicaines, Saint-Anne, fondé au début du XIVe siècle au sud de la colline du Špilberk

1243 Ce couvent accueille le chapitre provincial dominicain de Bohême et Pologne

La diète de Moravie siégeait habituellement dans le réfectoire de ce couvent.

Couvent franciscain Corpus Christi de Český Krumlov

1350-1358 Fondation du couvent par les membres du lignage des Rožmberk (ou Rosenberg), seigneurs du lieu depuis 1302, dans ce qui était à l'origine un faubourg de la ville, peut-être pour endiguer l'hérésie vaudoise ; un couvent de Clarisses fut fondé simultanément ; rattaché à la custodie de Prague, il devint par la suite le siège d'une custodie

v. 1375 Fondation d'une communauté de tertiaires (?) ou béguines

v. 1420 Dommages causés par les guerres hussites, suivis de longues années de reconstruction

v. 1520 La diffusion de la Réforme nuit au couvent

1950 Fermeture du couvent

Couvent franciscain obs. Sainte-Marie de Sárospatak (2)

1448 (25 juin) Le légat Jean Carvajal donne l'ordre aux frères du couvent Sainte-Marie de quitter leur couvent pour laisser la place aux Observants à la demande de la famille Páloc

1471 Le chapitre vicarial se tient dans ce couvent

1487-1493 Première mention de la communauté de tertiaires rattachée à ce couvent, fondée par Dorothée de Rozgony

1492 Le pape Alexandre VI confirme l'affiliation de ce couvent à l'Observance ; première mention de la custodie de Sárospatak

1526 Les Perény deviennent les patrons du couvent

1537 Le patron transfère les Clarisses dans la maison des tertiaires, transformée ensuite en école en 1548

v. 1537, 1541-1542 Pillage du couvent par les hommes du patron, Pierre de Perény, protestant

1546 Dernière nomination d'un gardien dans ce couvent mais suppression de la custodie de Sárospatak

1546-1548 Fermeture du couvent suite aux pressions des habitants protestants

après 1548 Le patron, Gábor Perényi, fait démolir le couvent

1556 Les Clarisses quittent la ville en 1556 et s'installent à Nagyszombat

Couvent franciscain obs. St-Pierre-Martyr de Pest (2)

1444 Le légat Jules Cesarini ordonne le transfert du couvent franciscain Saint-Pierre-Martyr à l'Observance

1456 (février) Séjour de Jean de Capistran dans ce couvent

1492 Confirmation du transfert de ce couvent à l'Observance par le pape Alexandre IV

1497, 1504 Réunion du chapitre vicarial dans ce couvent

v. 1495-1500 Oswald de Laskó compose ses recueils de sermons dans ce couvent

1514 Dépôt provisoire dans ce couvent du sépulchre en argent (endommagé) de saint Gérard provenant du couvent de Cenad, peut-être en vue de le faire réparer ; mais il sera réquisitionné par le roi Louis II en 1526 (21 juin) pour financer la guerre contre les Ottomans

av. 1520 Fondation d'une communauté de tertiaires féminines rattachées à ce couvent

1526 Les soldats ottomans tuent quatre frères

1532 Nouvelles victimes des Ottomans

1541 Occupation du couvent par les Ottomans, qui oblige les frères à se réfugier dans la maison des tertiaires

1542 (février) Le chapitre nomme un gardien et un confesseur dans ce couvent mais refuse d'envoyer de nouveaux frères dans le couvent, en dépit de la demande de la municipalité de Pest, à cause de la mort récente de deux frères du couvent tués par les Ottomans ; (septembre) le siège de Pest par les armées chrétiennes contraint les frères à fuir

Couvent franciscain Saint-François de Székesfehérvár

v.1230-v.1260 Fondation du couvent franciscain de Székesfehérvár, probablement par le roi de Hongrie, à un emplacement inconnu ; le vocable à saint François est mentionné dans un testament de 1367

1303 Studium (puisqu'un lecteur en théologie y est mentionné)

déb. XIVe s. : scriptorium, où furent rédigées les célèbres "gloses/lignes d'Alba Iulia" (Gyulafehérvári glosszák/sorok) comportant des passages traduits en hongrois (v. 1310)

1533 Première mention d'une communauté de tertiaires franciscaines ("béguines"), dont les frères ont la cure d'âmes (un confesseur des moniales est nommé en 1533)

1543 Destruction intégrale de l'église et du couvent. Les Franciscains s'établirent au XVIIIe siècle sur un emplacement différent (actuelle église Saint-Émeric).

Couvent franciscain Sainte-Marie de Satu Mare / Szatmár

av. 1285 (?) Fondation de ce couvent, mentionné parmi les couvents de la custodie d'Eger (1316/1334) puis dans celle d'Oradea Mare (1380), à un emplacement inconnu

1448 Suite aux accusations contre les frères (les mêmes qu'à Debrecen et Esztergom), un ordre de transfert à l'Observance est donné ; mais l'occupation de la ville par le despote Georges Branković empêche son application

1556 Destruction pendant la guerre civile opposant partisans et ennemis de Ferdinand Ier de Habsbourg, notamment pendant la reprise en force de la ville par les Báthory de Somlyó, ennemis de Ferdinand ; après quoi la ville passe sous la direction de Menyhért Balassa, luthérien, empêchant ainsi le retour des frères.