Rétribution de travaux manuels

Type de bien non foncier

Affichage de 1 à 9 sur 9 notices
Couvent Résumé
Couvent franciscain obs. de (Zala)Szentgrót

1492-1516 Fondation du couvent, à partir d'une église remontant au XIIIe siècle, par la famille noble des Szentgrót(i), ou de Hagymás, ou de Bér

1516 Première mention écrite du couvent dans les listes internes de la vicairie de Hongrie, parmi ceux de la custodie d'Uzsaszentlélek

1532 Incendie du couvent par les Ottomans, suivi d'une restauration

1537 Le couvent est encore mentionné dans les listes internes (nomination d'un gardien en chapitre)

1542 Le patron du couvent, Christophe de Hagymás, seigneur du lieu, devenu protestant, fait pression sur les frères pour obtenir leur départ et s'empare des objets de culte

Couvent franciscain obs. de Nyírbátor

1479-1485 Fondation du couvent par le voïvode de Transylvanie Étienne de Bátór, sans doute après la victoire de Câmpul Pâinii / Kenyérmező contre les Ottomans (13 octobre 1479), peut-être à partir d'un couvent franciscain préexistant

1511 Le maître florentin Marone termine l'exécution des stalles destinées au choeur de l'église

1514 Pillage du couvent par les paysans insurgés, qui s'emparent des objets liturgiques

1526 Attaque du couvent, dont les réserves de blé sont dérobées

1528 Pillage du couvent par les troupes de Ferdinand Ier

1552 Transfert en lieu sûr des objets liturgiques, dans la forteresse d'Ecséd, au moment du siège d'Eger

v.1560-av. 1603 Les Báthory d'Ecsed étant devenus protestants, ils font transférer les dépouilles familiales et les stalles du couvent jusque dans l'église Saint-Georges, devenue temple réformé

1563 Le couvent est mentionné pour la dernière fois au chapitre provincial

1566 Abandon du couvent après le départ de Nicolas de Bátor à Ecséd, pour cause d'insécurité (reconstruit en 1717)

Couvent franciscain obs. de Tata

v.1430 (?) Fondation du couvent, peut-être après le séjour de Jacques de la Marche au château royal de Tata et à la demande du roi Sigismond de Luxembourg

1462 Première mention écrite du couvent

1516 Le couvent est mentionné parmi ceux de la custodie d'Esztergom

1543 Abandon du couvent suite à la prise de la localité par les Ottomans

Couvent franciscain obs. de Zalatárnok

v. 1490-1504 Fondation du couvent par la famille Botka de Széplak

1504 La négligence du patron Jean Botka de Széplak, qui ne fournit pas aux frères de quoi terminer la construction du couvent, conduit le vicaire de Hongrie à demander au pape l'autorisation de fermer ce couvent - autorisation obtenue le 19 décembre mais non suivie d'effet

1516 Mention du couvent dans les listes internes, parmi les établissements de la custodie d'Uzsaszentlélek

1537 Remise des objets liturgiques à la fille du patronus, Véronique Osthfy, et départ des frères, pour une raison inconnue

1561-1565 Tentative de retour des frères, éphémère

Couvent franciscain obs. St-Jean de Buda (2)

[v. 1250-1443 : voir notice Couvent franciscain Saint-Jean l'Év. de Buda 1]

1443-1444 Suite à des plaintes sur l'incapacité des frères du couvent franciscain Saint-Jean-l'Évangéliste de Buda à accomplir leurs tâches liturgiques, le légat Julien Cesarini ordonne une enquête qui aboutit au transfert de ce couvent (parmi d'autres) à l'Observance, transfert signifié par le même légat le 20 février 1444, en vertu d'une décision du pape Eugène IV prononcée le 29 janvier 1444, puis confirmée par en 1448

1448 Confirmation par le légat Jean Carvajal du transfert à l'Observance de ce couvent, à qui est confiée la tutelle sur la communauté de tertiaires voisine

1455 Jean de Capistran effectue un bref séjour dans ce couvent

1473-1539 Onze chapitres provinciaux se tiennent dans ce couvent (1473, 1483, 1487, 1489, 1501, 1503, 1505, 1515, 1520, 1523, 1539) ; il fait figure de centre de la province : c'est là que réside habituellement le vicaire puis ministre provincial de Hongrie, les archives provinciales y sont conservées, il abrite un studium generale (où enseigna Pelbart de Temesvár)

1520 Le couvent reçoit la visite du ministre général François Licchetti

1526 L'entrée des Ottomans à Buda provoque la mort de 8 frères (le 10 septembre) puis le départ de la communauté, qui ne revient dans ses murs qu'après le départ du sultan

1529 Les Ottomans massacrent 9 frères

1541 Les frères quittent le couvent après la prise de Buda par les Ottomans ; ceux-ci transforment l'église en mosquée et annexent les bâtiments conventuels au palais du pacha de Buda

Couvent franciscain obs. Ste-Marie de Cenad / Csanád

1448 Première tentative de transfert aux Franciscains observants de cet ancien monastère bénédictin abritant le sépulcre en argent de saint Gérard

1493 Fondation du couvent Sainte-Marie à la demande de l'évêque de Cenad, Luc (Baratin) de Szeged, avec l'autorisation du pape ; il est rattaché à la custodie de Ineu / Jenő

1514 Les paysans insurgés attaquent le couvent ; le cercueil de saint Gérard, réduit en morceaux, est alors transféré au couvent de Pest

1539-1542 Une école formant les novices est mentionnée dans ce couvent

1542-1550 Une communauté de tertiaires féminines est mentionnée comme dépendant de ce couvent

1550 Les frères quittent le couvent à l'automne, au moment du départ des troupes de défense hongroises de la citadelle, pour aller au devant des Ottomans

Couvent franciscain obs. Ste-Marie de Teiuş / Tövis

v. 1444 Fondation du couvent par le gouverneur général du royaume Jean de Hunyad, peut-être en remerciement des victoires remportées sur les Ottomans en 1442 et 1443, avec pour vocation de convertir les populations orthodoxes environnantes au catholicisme

1449 Achèvement des travaux et consécration de l'église, d'après l'inscription qui figure sur l'église

1455 Séjour de Jean de Capistran au couvent autour de Noël ; il relance les missions de conversion des populations orthodoxes (roumaines et slaves) à la demande du gardien de ce couvent, Jean de Geszt

1456 Le patronage passe à la famille Pongrác de Dengeleg

v. 1501-1531 Soutien actif d'Ursule de Perény, épouse puis veuve (1526) de Mathias Pongrác (construction d'une chapelle intérieure, dons, fondation de la communauté de tertiaires)

1554 Fermeture du couvent pour raisons de sécurité, à l'exception d'un frère

1556 Fermeture de la communauté de tertiaires

1595 Retour éphémère des frères

Couvent franciscain obs. Ste-Marie de Visegrád

1425 (27 juin) Le pape Martin V accorde au roi de Hongrie Sigismond de Luxembourg l'autorisation de fonder un couvent destiné à accueillir les Franciscains observants, probablement à partir d'une ancienne chapelle royale dédiée à Saint-Georges ; mais la construction est reportée

1473 Mathias Ier obtient du pape l'autorisation de construire un couvent pour les Franciscains observants à Visegrád

1490 À la mort du roi Mathias, le couvent est toujours inachevé

1511 Les frères obtiennent du vicaire de Hongrie Démétrius de Nyás l'autorisation de construire un clocher en utilisant les pierres d'une chapelle désaffectée située à proximité de leur couvent

1513 Le chapitre de la vicairie de Hongrie se tient dans ce couvent

1514 Le chapitre extraordinaire chargé de préparer, sous la drection du vicaire de Hongrie, le chapitre général d'Assise se tient dans ce couvent

1516 Le couvent apparaît dans les listes internes parmi les établissements de la custodie d'Esztergom

av. 1540 Les objets liturgiques sont transférés en lieu sûr, à Fiľakovo / Fülek, en prévision du siège à venir de la ville

1540 Le couvent subit de graves dommages (pillage et réquisition des vivres) pendant le siège de la ville par les troupes de Ferdinand de Habsbourg

av. 1542 Fermeture du couvent, absent des listes internes

1544 Destruction du couvent lors de la prise de la ville par les Ottomans

Couvent franciscain Saint-Jean-l'Év. de Buda (1)

v. 1250-1260 Fondation du couvent, probablement par le roi Béla IV

v. 1270 Première mention écrite de ce couvent dans le testament de Démétrius de Berki

1290 Mention d'une communauté de béguines rattachée à ce couvent

1313-1444 : Au moins 8 chapitres de la province franciscaine de Hongrie se sont tenus dans ce couvent avant 1444 (notamment en 1313, 1324, 1391, 1393, 1408, 1437)

avant 1382 Agrandissement possible des bâtiments conventuels sous Louis le Grand, qui achète une maison à Buda et la donne aux frères

1443-1444 Suite à des plaintes sur l'incapacité des frères à accomplir leurs tâches liturgiques, le légat Julien Cesarini ordonne une enquête qui aboutit au transfert de ce couvent (parmi d'autres) à l'Observance, transfert signifié par le légat le 20 février 1444 en application d'une décision du pape Eugène IV prononcée le 29 janvier 1444

[1444-1541 : voir notice Couvent franciscain obs. Saint-Jean-l'Év. de Buda (2)]