Piastes (branche des Lokietek)

Lignage des décideurs

Affichage de 1 à 3 sur 3 notices
Couvent Résumé
Couvent dominicain St-Jean-Baptiste de Łęczyca

v. 1275-1279 Fondation du couvent, initialement dédié à saint Jean Baptiste (avant sainte Dorothée et saint Stanislas), par le duc Wladislas le Bref (Łokietek) et Casimir II, duc de Łęczyca

1299 Ce couvent sert de lieu de rencontre entre Wladislas le Bref et l'archevêque de Gniezno

1331 Incendie du couvent par les Teutoniques

1338 Fin de la reconstruction

v. 1384 Destructiondu couvent par Bartosz Wezenborg, aristocrate de Grande-Pologne et ancien voïévode de Coujavie

1434 (19 septembre) Lieu de l'ordination de l'évêque de Włocławek Wojciech Jastrzębiec

1459 (juin) Un synode se réunit dans ce couvent

1539 Fin de l'autonomie du couvent, quasi désert

Le tribunal local siège dans le réfectoire et les registres du tribunal sont conservés au couvent.
L'assemblée locale se réunit également dans ce couvent aux XVe et XVIe siècles.

Couvent franciscain Saint-Nicolas d'Arača / Aracs

av. 1378 Fondation du couvent par la reine Élisabeth (Piast) Łokietek, mère du roi de Hongrie Louis Ier, sur le site d'un ancien monastère bénédictin (dont l'église dédiée à saint Michel remonte à 1230 environ), désaffecté depuis son pillage et sa destruction vraisemblablement par les Coumans vers 1280

1380 Construction encore inachevée, d'après le testament de la fondatrice

1533 Dernière mention écrite du couvent

1536 Les bâtiments, en mauvais état, étaient vides

1551 Incendie des vestiges du couvent par les Ottomans

Couvent franciscain Sainte-Marie de Beregove / Beregszász

1377 Fondation par la reine-mère de Hongrie Élisabeth Łokietek

1380 Construction encore en cours à la date du testament de la fondatrice (6 avril 1380)

1533 Couvent mentionné dans l'inventaire de 1533 comme appartenant à la custodie d'Oradea Mare / Nagyvárad

1543 Le roi Ferdinand Ier de Habsbourg interdit au capitaine de Mukacheve / Munkács de transformer le couvent en élément de fortification, à la demande des frères

1553 Fermeture du couvent après l'expulsion des frères par les protestants, après le meurtre d'un prédicateur luthérien

1567 Mise en gage du couvent et de ses biens, qui voue à l'échec tout projet de réouverture, malgré la reprise de la forteresse de Mukacheve par les troupes du roi Ferdinand Ier sur celles du prince de Transylvanie Jean-Sigismond.