Soutien à la tenue d'un chapitre provincial

Type de bien non foncier

Affichage de 1 à 8 sur 8 notices
Couvent Résumé
Couvent franciscain de Szeged

av. 1316 ou 1334 (selon l'inventaire franciscain) Fondation (par les habitants ou le seigneur du lieu ?) du couvent franciscain de Szeged - de vocable inconnu (Sainte-Élisabeth ou Trinité) -, à un emplacement non identifié (dans le castrum selon les uns, ou dans le quartier de Palánk, selon les autres, dont János Karácsonyi) ; initialement rattaché à la custodie de Székesfehérvár puis à celle de Bač / Bács

1444 Projet de transfert du couvent à l'Observance, avorté

v. 1495-1500 Fondation d'un second couvent franciscain à Szeged, observant, dont les Conventuels contestent la légalité

1526 Après de violents combats contre les Ottomans, incendie de l'église où s'étaient réfugiés les habitants, capturés le 29 septembre

1542 Fermeture officielle du couvent

Couvent franciscain de Trenčín / Trencsén

1301 Fondation de ce couvent par Mathieu Csák, à partir d'une église existante

1372 (juin) Séjour dans ce couvent du légat pontifical et patriarche d'Alexandrie, Jean, chargé de superviser les négociations de paix entre le roi Louis Ier et l'empereur Charles IV

1531 Abandon du couvent puis transformation en hôpital, sur ordre de la municipalité, confié à un prêtre séculier

Entièrement détruit au XVIIIe siècle.

Couvent franciscain Saint-Nicolas de Slovenská Ľupča / Lipcse

v.1250-1263 Fondation du couvent par le roi Béla IV, seigneur de cette localité, couvent autour duquel se développa un second noyau de peuplement, après celui de la forteresse

v.1300-1325 Le nouveau seigneur, Doncs (ou Danch), fait reconstruire le couvent et le place sous le vocable de saint Nicolas - peut-être en ruines ou bien construit initialement en bois

1433 Destruction du couvent au cours des guerres hussites.

Couvent parfois confondu dans l'historiographie ancienne avec celui de Levoča, dont le nom latin (Lipcha) est assez proche de celui de cette bourgade.

Couvent franciscain Sainte-Élisabeth de Győr

v. 1235 (?) Fondation du couvent franciscain de Győr, l'un des plus anciens (sinon le plus ancien) du royaume de Hongrie, par l'évêque de Győr (?), avec le soutien du roi Béla IV

1288 Ce couvent est le centre d'une custodie

1360 Reconstruction partielle du couvent

1448 L'enquête demandée par le légat pontifical à l'archevêque d'Esztergom n'aboutit pas au transfert du couvent à l'Observance

1455 Jean de Hunyad réunit l'assemblée du royaume dans ce couvent

1490 La demande du roi Mathias Corvin de transférer ce couvent à l'Observance, de même que pour d'autres couvents, reste sans suite

1594 Dispersion des frères et destruction du couvent par les Ottomans, après le siège de la ville

Couvent franciscain Sainte-Marie d'Ilok / Újlak (1)

av. 1300 Fondation du couvent franciscain d'Ilok par le seigneur du lieu, identifié par la tradition comme étant Ugrin, fils de Posa d'Ilok / Újlak, du clan des Csák

1343 Plaintes des Ermites augustiniens de la ville à l'encontre des Franciscains pour non-respect de la distance devant séparer leur couvent de toute nouvelle église, couvent, ou oratoire

1364 La localité et le couvent changent de seigneur et de patron

1451 Ordre de transfert du couvent à l'Observance, donné par le pape Nicolas V (5 mai) après enquête confiée à l'archevêque d'Esztergom (22 décembre) à la demande du seigneur du lieu, le voïvode Nicolas d'Ilok / Újlak, après avoir constaté les "scandales" et la "vie dissolue" des frères qui l'occupent

Couvent franciscain Sainte-Marie de Satu Mare / Szatmár

av. 1285 (?) Fondation de ce couvent, mentionné parmi les couvents de la custodie d'Eger (1316/1334) puis dans celle d'Oradea Mare (1380), à un emplacement inconnu

1448 Suite aux accusations contre les frères (les mêmes qu'à Debrecen et Esztergom), un ordre de transfert à l'Observance est donné ; mais l'occupation de la ville par le despote Georges Branković empêche son application

1556 Destruction pendant la guerre civile opposant partisans et ennemis de Ferdinand Ier de Habsbourg, notamment pendant la reprise en force de la ville par les Báthory de Somlyó, ennemis de Ferdinand ; après quoi la ville passe sous la direction de Menyhért Balassa, luthérien, empêchant ainsi le retour des frères.

Couvent franciscain Sainte-Marie de Sopron

1278 Première mention du couvent, sans doute fondé dans les années 1250 par la famille Geissel-Jekel, d'origine allemande

1340, 1344 Deux chapitres provinciaux se tiennent dans ce couvent (pourtant excentré)

1356, 1388 Conflits entre les frères et le curé de Saint-Michel

1490 Échec du projet de transfert de ce couvent à l'Observance à la demande de Mathias Corvin

1524 Le prédicateur et le kirchvater du couvent sont accusés de propager les idées luthériennes

1786 Fermeture du couvent

Couvent franciscain St-Jean-Baptiste de Varaždin / Varasd

fin du XIIIe s. (?) Fondation du couvent, probablement par le roi de Hongrie Béla IV

1510-1526 Le capitaine de la forteresse, Georges de Brandebourg, luthérien, confisque les biens du couvent (récupérés seulement après 1584)

1630-1650 env. Reconstruction du couvent et de l'église Saint-Jean-Baptiste

1786 Fermeture du couvent