Forteresse

Proximité d'un lieu de rassemblement

Affichage de 1 à 10 sur 10 notices
Couvent Résumé
Couvent augustinien de Reszel

1347 Fondation du couvent par Hermann de Prague, sixième évêque de Warmie, en périphérie de la bourgade de Reszel et à proximité du palais épiscopal.

1375-1400 env. Incendie du couvent puis reconstruction

1466 Rattachement de la ville (et du couvent), principalement germanophone, au royaume de Pologne

1524 Fermeture du couvent suite à la diffusion de la Réforme.

Reconstruite à trois reprises, l'église abrite aujourd'hui la paroisse gréco-catholique (église de la Transfiguration).

Couvent dominicain Saint-Adalbert d'Opole

v. 1285 Fondation du couvent dominicain Saint-Adalbert par le duc d'Opole Boleslas Ier près de l'église Notre-Dame

v. 1295 Perte des droits paroissiaux et transferts des biens du couvent à la collégiale Sainte-Croix d'Opole.

v. 1520 La propagation de la Réforme vide peu à peu le couvent de ses hôtes

v. 1530 Alors qu'il ne reste qu'un frère dans l'établissement, la municipalité saisit l'église et les bâtiments conventuels.

Couvent dominicain Sainte-Croix de Znojmo

v. 1230-1250 Fondation du couvent Sainte-Croix, probablement à l'initiative des seigneurs de Weitmile, bien que d'autres traditions l'attribuent à Přemysl Ottokar I ou à saint Hyacinthe (Jacek) Odrowąż

1325 Première mention écrite du couvent

1400 Un incendie détruit une partie des bâtiments et les archives du couvent

1490 Nouvel incendie

Couvent franciscain obs. d'Ozora

1418 Fondation de ce couvent par Filippo Scolari, alias Pipon d'Ozora, avec l'autorisation du pape Martin V

1438 À la mort du fondateur, le patronage de ce couvent passe à Laurent de Hédervár

1462 Réunion du chapitre vicarial dans ce couvent

v.1500 Ce couvent devient le siège d'une custodie de la province de Hongrie

1535-1541 Mention d'une communauté de tertiaires rattachée à ce couvent

1543 Fermeture du couvent devant l'avance des troupes ottomanes, qui assiègent Székesfehérvár et transfert des objets liturgiques dans un autre couvent placé sous le patronage du même seigneur, Valentin Török d'Enying

Couvent franciscain obs. de Fiľakovo / Fülek

1455-1484 Fondation du couvent par la famille des Perény en prolongement de la donation de cette localité (parmi d'autres) effectuée en janvier 1455 par le roi Ladislas V en faveur de Jean de Perény

1544 Dans le cadre de la réorganisation de la province salvatorienne, ce couvent est rattaché non plus à la custodie de Szécsény (supprimée) mais à celle d'Esztergom

av. 1546 Couvent abandonné suite à la prise en mains de la localité par François Bebek, protestant ; retour des Franciscains en 1593 seulement

Couvent franciscain obs. de Várpalota

v. 1440 Fondation du couvent par Nicolas d'Újlak

1456 Le chapitre vicarial se tient dans ce couvent

1521-1522 : Paul de Tomor, chef de guerre et futur archevêque de Kalocsa, prend l'habit dans ce couvent

1526, 1533 : massacre de 3 frères puis de 3 autres par les soldats ottomans

av. 1542 Abandon du couvent suite aux pressions du nouveau seigneur, de la famille Podmanicky, puis démolition

Couvent franciscain obs. Ste-Marie de Szécsény (2)

1467 Transfert du couvent franciscain de Szécsény aux Observants sur décision du pape Paul II, à la demande du palatin Michel Ország

1468 Les frères observants s'y installent

1469 Décision de transfert annulée mais sans conséquences sur le transfert à cause des pressions exercée par Michel Ország

1477 Le chapitre vicarial se tient dans ce couvent

1492 Le transfert à l'Observance de ce couvent est confirmé par le pape Alexandre VI

1544 Mise en lieu sûr des objets liturgiques dans la forteresse voisine de Szécsény en prévision des attaques ottomanes ; suppression de la custodie de Szécsény

1552-1593 Occupation ottomane

1610 Retour des frères dans le couvent

C'est l'un des rares couvents de l'Observance franciscaine de Hongrie à avoir maintenu son existence pendant l'occupation ottomane.

Couvent franciscain obs. Ste-Marie de Visegrád

1425 (27 juin) Le pape Martin V accorde au roi de Hongrie Sigismond de Luxembourg l'autorisation de fonder un couvent destiné à accueillir les Franciscains observants, probablement à partir d'une ancienne chapelle royale dédiée à Saint-Georges ; mais la construction est reportée

1473 Mathias Ier obtient du pape l'autorisation de construire un couvent pour les Franciscains observants à Visegrád

1490 À la mort du roi Mathias, le couvent est toujours inachevé

1511 Les frères obtiennent du vicaire de Hongrie Démétrius de Nyás l'autorisation de construire un clocher en utilisant les pierres d'une chapelle désaffectée située à proximité de leur couvent

1513 Le chapitre de la vicairie de Hongrie se tient dans ce couvent

1514 Le chapitre extraordinaire chargé de préparer, sous la drection du vicaire de Hongrie, le chapitre général d'Assise se tient dans ce couvent

1516 Le couvent apparaît dans les listes internes parmi les établissements de la custodie d'Esztergom

av. 1540 Les objets liturgiques sont transférés en lieu sûr, à Fiľakovo / Fülek, en prévision du siège à venir de la ville

1540 Le couvent subit de graves dommages (pillage et réquisition des vivres) pendant le siège de la ville par les troupes de Ferdinand de Habsbourg

av. 1542 Fermeture du couvent, absent des listes internes

1544 Destruction du couvent lors de la prise de la ville par les Ottomans

Couvent franciscain Saint-Étienne de Kloštar Podravski / Gorbonak

1292 Fondation du couvent par le seigneur de la forteresse, Bél, du lignage de Herény (selon la tradition de l'ordre, écrite en 1544 par le provincial Jean Terebezdi) ; la forteresse et la localité avoisinante prennent ensuite son nom (Kloštar = couvent, cloître)

1295 Première mention écrite du couvent, qui abrite alors le chapitre provincial ; le vocable à saint Étienne protomartyr est rapporté par un testament de 1504

1552 Après l'incendie de la forteresse de Kloštar par les Ottomans, les frères abandonnent le couvent.

Localisation exacte inconnue.

Couvent franciscain Sainte-Marie de Znojmo

1239 Première mention écrite du couvent franciscain de Znojmo, peut-être fondé dès le milieu des années 1220, par le roi de Bohême Ottokar I, ou son fils et successeur Wenceslas I

v. 1271 Fondation du couvent de Clarisses voisin, qui était rattaché à ce couvent

1279-1296 Inhumation du roi Ottokar II dans l'église de ce couvent

1469-1470 Fondation d'un couvent franciscain observant hors les murs de la ville

1494 Incendie qui endommage fortement l'église

1534 Les Franciscains de l'Observance s'installent dans le couvent Sainte-Marie