Slovaquie

Pays actuel

Affichage de 1 à 16 sur 16 notices
Couvent Résumé
Couvent franciscain de Krížovany / Szentkereszt

1340 Bulle du pape Benoît XII demandant à l'archevêque d'Esztergom de s'assurer de la conformité des moyens de subsistance et des bâtiments prévus par le fondateur du couvent, Nicolas de Perény

Plus aucune trace, ni écrite, ni archéologique, de ce (projet de) couvent par la suite.

Couvent franciscain de Trenčín / Trencsén

1301 Fondation de ce couvent par Mathieu Csák, à partir d'une église existante

1372 (juin) Séjour dans ce couvent du légat pontifical et patriarche d'Alexandrie, Jean, chargé de superviser les négociations de paix entre le roi Louis Ier et l'empereur Charles IV

1531 Abandon du couvent puis transformation en hôpital, sur ordre de la municipalité, confié à un prêtre séculier

Entièrement détruit au XVIIIe siècle.

Couvent franciscain obs. de Fiľakovo / Fülek

1455-1484 Fondation du couvent par la famille des Perény en prolongement de la donation de cette localité (parmi d'autres) effectuée en janvier 1455 par le roi Ladislas V en faveur de Jean de Perény

1544 Dans le cadre de la réorganisation de la province salvatorienne, ce couvent est rattaché non plus à la custodie de Szécsény (supprimée) mais à celle d'Esztergom

av. 1546 Couvent abandonné suite à la prise en mains de la localité par François Bebek, protestant ; retour des Franciscains en 1593 seulement

Couvent franciscain obs. Ste-Marie de Cejkov / Céke

1450-1459 Fondation du couvent par Ladislas (de Céke) d'Imreg, seigneur de la localité et du domaine environnant, composé de 5 ou 6 villages

v. 1540 Pierre de Perény, nouveau patronus du couvent et seigneur du lieu est protestant, ce qui entraîne des agressions répétées contre les frères (pillages, massacre du gardien)

1548 Expulsion des frères sur ordre de Gabriel de Perény, fils de Pierre et lui aussi protestant

Couvent franciscain obs. Ste-Marie de Humenné / Homonna

1480-1488 Fondation du couvent et de l'église par la famille Drugeth de Homonna, probablement Jean, qui avait épousé une Zapolya, en l'honneur de la Vierge Marie

1529 L'église et le couvent sont entièrement détruits par un incendie causé par les partisans de Ferdinand de Habsbourg, en lutte contre le seigneur de la ville, neveu et partisan de Jean de Szapolya

1531 Abandon du couvent après l'attaque de la localité par les troupes impériales menées par Katzianer

v. 1540 Le passage au protestantisme des Drugeth empêche le retour des frères (qui ne reviennent qu'en 1663)

Couvent franciscain obs. Ste-Marie de Solivar / Sóvár

av. 1482 Fondation du couvent par les membres de la famille Soós de Solivar / Sóvár

1535 Dernière mention du couvent comme actif, dans un guide interne

1536 Destruction du couvent pendant le siège de la ville par les troupes de Ferdinand Ier de Habsbourg ; mise à l'abri des objets liturgiques dans une forteresse appartenant à Georges Soós

Couvent franciscain obs. Ste-Marie-des-Anges d'Okoličné / Okolicsnó

1476 Fondation du couvent Sainte-Marie-des-Anges-ou-du-Paradis (sancta Maria de Angelis seu de Paradiso, comme à la Portioncule) - vocable probablement choisi par les représentants de l'Ordre - par le roi de Hongrie Mathias Ier, peut-être pour réconforter la population éprouvée par les destructions des troupes tchèques

1489 Le couvent, alors achevé, passe sous le patronage de Jean Corvin en même temps que la forteresse de Liptov / Liptó

v.1510-1512 Querelles internes au couvent, qui opposent le gardien aux frères

1516 Le couvent est mentionné parmi les couvents de la custodie de Sárospatak

1546 Le couvent passe dans la custodie de Szécsény au moment de la suppression de celle de Sárospatak

1571 Abandon du couvent, fortement endommagé ensuite par les protestants.

Retour des franciscains en 1697. Actuelle église Saint-Pierre-d'Alcantara.

Couvent franciscain obs. Ste-Marie-des-Douleurs de Skalica / Szakolca

1467 Fondation du couvent Vierge-des-Douleurs par les habitants de la ville, aidés de seigneurs des environs et du capitaine Jean de Tarca

1484 L'église est achevée

1536 Le couvent est évacué suite à une épidémie de peste

v. 1537 Les frères remettent les objets liturgiques à la municipalité et retardent leur retour en raison de la situation militaire

1563 Retour des frères dans le couvent

1565 Mention d'une école de théologie dans ce couvent

1567-1711 Le couvent devient le nouveau centre de la province salvatorienne pour raisons de sécurité

1782-1790 Fermeture du couvent suite à la dissolution ordonnée par Joseph II

Couvent franciscain obs. Toussaints de Hlohovec / Galgóc

1465 Fondation du couvent par Nicolas d'Újlak, ancien voïvode de Transylvanie, à partir d'une chapelle préexistante dédiée à Tous les Saints, avec l'autorisation du pape (28 mai 1465) et la confirmation de l'archevêque d'Esztergom (18 décembre) ; il aurait joué une part active dans l'endiguement de l'hérésie hussite parmi les Slaves de la région

v. 1492 Laurent d'Újlak, fils du fondateur, fait agrandir le couvent ou son église

1524 La ville et le couvent passent aux Thurzó après le décès de Laurent d'Újlak

1543 Le nouveau patron étant luthérien (Élisabeth, fille d'Alexis Thurzó), le couvent commence à connaitre de graves difficultés de subsistance

1551 Soutien matériel ponctuel du roi Ferdinand Ier de Habsbourg

1576 Incendie volontaire du couvent et départ forcé des frères, sur ordre du fils d'Élisabeth Thurzó, Ádám Ungnad, luthérien

1604 Retour des Franciscains (jusqu'en 1786)

Couvent franciscain Saint-Jacques de Trnava / Nagyszombat

v. 1230 Fondation du couvent franciscain Saint-Jacques de Trnava, rattaché à la custodie d'Esztergom puis (1448) de Nitra ; il avait la charge du couvent de Clarisses dès 1238 ; 2 chapitres provinciaux s'y tinrent (1301, 1346)

1432 Dommages importants causés par les Hussites qui occupent la ville, moins importants toutefois que chez les Clarisses

1590 Destructions causées par le tremblement de terre

1786 Fermeture du couvent, reconstruit au XVIIe siècle

Couvent franciscain Saint-Nicolas de Košice / Kassa

1390 Fondation du couvent Saint-Nicolas, par un membre du lignage des Perény(i)

1402 Conflit avec le curé de la paroisse Sainte-Élisabeth à propos de la pastorale et du casuel

1489 Mention d'un établissement féminin du tiers ordre (?) (domus monialium), probablement rattaché à ce couvent

1531 Départ temporaire des frères suite à la propagation de la Réforme ; le recrutement se limite alors aux frères hongrois

1556 Les frères quittent définitivement le couvent suite à un incendie.

Couvent franciscain Saint-Nicolas de Slovenská Ľupča / Lipcse

v.1250-1263 Fondation du couvent par le roi Béla IV, seigneur de cette localité, couvent autour duquel se développa un second noyau de peuplement, après celui de la forteresse

v.1300-1325 Le nouveau seigneur, Doncs (ou Danch), fait reconstruire le couvent et le place sous le vocable de saint Nicolas - peut-être en ruines ou bien construit initialement en bois

1433 Destruction du couvent au cours des guerres hussites.

Couvent parfois confondu dans l'historiographie ancienne avec celui de Levoča, dont le nom latin (Lipcha) est assez proche de celui de cette bourgade.

Couvent franciscain Sainte-Marie de Nitra / Nyitra

av. 1248 Fondation du couvent

1271 Incendie de la ville (et du couvent) suite à une attaque d'Ottokar II de Bohême

1441 Attaque du couvent par les troupes de Jean Forgách, pour des raisons politiques.

1448 Le transfert à l'Observance du couvent d'Esztergom fait de ce couvent le centre de l'ancienne custodie d'Esztergom

1552 Fuite des frères à Bratislava

1573 Destruction du couvent

Couvent franciscain Sainte-Marie de Vranov nad Topľou / Varannó

av. 1413 Fondation du couvent par un membre du lignage des Rozgony, gratifié d'indulgences en décembre 1413

v. 1550 Fermeture du couvent après le passage au protestantisme du seigneur local

Couvent franciscain St-Jean-et-Ste-Marie de Bratislava / Pozsony

v.1250-1270 Fondation du couvent, sous le vocable de saint Jean l'Évangéliste

1271, 1273 Destructions causées par les campagnes d'Ottokar II de Bohême, suivies d'une reconstruction par le roi Ladislas IV

1297 (25 mars) Consécration en grande pompe par l'archevêque d'Esztergom de la nouvelle église du couvent, dédiée à la Vierge de l'Annonciation, en remplacement de l'ancienne église, la chapelle Saint-Jean

1297-1782 Le couvent a la cure du couvent de Clarisses de la ville (Sainte-Marie-Madeleine), ce qui occasionne de nombreuses interventions de leur part pour défendre les biens des soeurs

1327 Chapitre provincial dans ce couvent (le seul jusqu'en 1544)

1439 Incendie

v.1450-1455 Importants travaux de reconstruction et d'agrandissement

1480 Incendie

1490 La demande de transfert à l'Observance effectuée par le roi Mathias Corvin est interrompue par sa mort

1526 L'occupation par les Ottomans du centre de la Hongrie fait de ce couvent le refuge de nombreux frères venus de Hongrie intérieure, ainsi que le lieu de dépôt de ce qu'ls ont pu sauver de leurs archives (certaines s'y trouvent encore) ; c'est dans le réfectoire du couvent que Ferdinand de Habsbourg est acclamé roi le 17 décembre

1529 Les frères s'enfuient en lieu sûr face aux Ottomans en marche sur Vienne ; la ville tente de transformer l'église en paroisse mais le roi Ferdinand ordonna sa restitution aux frères

1541 La ville étant devenue la capitale de la Hongrie royale, de nombreux assemblées se tiennent dans ce couvent ; tous les chapitres de la province marianiste de Hongrie s'y réunissent de 1544 jusque vers 1650

1786 Fermeture du couvent

Couvent franciscain St-Ladislas-et-Ste-Marie de Levoča / Lőcse

v. 1310 Fondation du couvent, attribuée selon certains auteurs au comte-ispan Ladislas Dank

1533 Dernière mention écrite du couvent, lorsqu'un bandit se réfugie dans l'église, se confesse au gardien, lequel le remet aux autorités civiles après avoir appris la gravité de ses fautes

1540 Destruction du couvent