Couvent franciscain St-Louis-de-Toulouse de Lipova / Lippa

Rédaction : Terminée

1 - Identifiants et bref historique du couvent


Identité

Auteur principal : de CEVINS Marie-Madeleine
Auteur(s) secondaire(s) :
Ordre : OFM
Numéro sur les cartes : 250
Coordonnées (lon,lat) : 21.694426,46.091645
Fonction du couvent :
Proximité lieu de rassemblement :
Présence d'un autre couvent mendiant : Oui

Carte

Sceau

Le gardien de ce couvent utilise en 1526 un sceau représentant Louis de Toulouse, debout, portant une grande croix.

< MNL DL 38469

Résumé

1325 Fondation du couvent par le roi de Hongrie Charles-Robert Ier, qui le dédicaça à son oncle Louis, évêque de Toulouse et frère mineur, récemment canonisé (1317)

av.1349 La reine-mère Élisabeth Łokietek acheva la construction du couvent (d'après la bulle d'indulgences de 1349, qui lui attribue sa construction)

1448 Ce couvent, mentionné dans la liste de ceux devant passer à l'Observance à la demande du légat Jean Carvajal, ne leur est finalement pas attribué, après enquête

1531 Une maison de béguines Sainte-Élisabeth était rattachée à ce couvent

1533 Le chapitre provincial affecta un chantre et un organiste à ce couvent, signe de l'importance accordée à la musique liturgique dans celui-ci

1551 Abandon du couvent, saisi par les Ottomans sur ordre du bey Oulama, avec la complicité des habitants, partiellement passés au protestantisme.

Entièrement détruits, l'église et le couvent sont aujourd'hui remplacés par un lycée.

Localité

Localité actuelle : Lipova
Localité en allemand :
Localité en hongrois : Lippa
Localité en latin médiéval : Lippa, Lyppa, Lipna
Type de localité : Petite ville de marché
Sociographie de la localité : Paysan(s)

Custodie - Province - Pays

Custodie :
Province mendiante en 1500 : Hongrie
Province mendiante entre 1220 et 1550 Année début Année fin
Hongrie
Pays actuel : Roumanie
Pays entre 1250 et 1550 Année début Année fin
Royaume de Hongrie

Fondation

Début date de fondation : 1325
Fin date de fondation : 1349
Date de fermeture : 1551
Précisions :

Fondateur

Sociographie : Roi ou prince

Couvent suffisamment spacieux pour accueillir le chapitre provincial dès 1352, puis en 1359.

< KARÁCSONYI, I, p. 197.

2 - Documentation connue sur le couvent


Bibliographie générale

KARÁCSONYI János, Szent Ferencz rendjének története Magyarországon 1711-ig, Budapest, 1922-1924, t. I, p. 197-198

KÓSA Eugenius, Antiquarii provinciae sanctae Mariae in Hungaria ordinis Minorum a.p.n. Francisci strictioris observantiae collectanea 1206-1774 [inédit]

MÁRKI Sándor, Aradmegye és Arad szabad királyi város története, Arad, 1892.

ROMHÁNYI Beatrix, Kolostorok és társaskáptalanok a középkori Magyarországon, Budapest, 2000, p. 41

Aspects économiques

de CEVINS Marie-Madeleine, « Le testament d'Élisabeth Łokietek, reine de Hongrie et de Pologne (1380) : remarques introductives », Mémoire des Princes Angevins. Bulletin 9 (2012), p. 45-58.

Sources

Sources imprimées :

FEJÉR György (éd.), Codex diplomaticus Hungariae ecclesiasticus ac civilis, Buda, 1829-1844, t. IX/5, n°114, p. 400-406 (= testament de la reine-mère Élisabeth Łokietek, 6 avril 1380)

THEINER Augustinus (éd.), Vetera monumenta historica Hungariam sacram illustrantia, maximam partem nondum edita ex tabulariis vaticanis, Romae, 1859-1860, t. I, p. 773 , n°1173 (= indulgences pontificales, 22 mars 1349)

Sources manuscrites :

Magyar Nemzeti Levéltár / Archives Nationales Hongroises (Budapest)

  • MNL DL 6692 (= testament de la reine-mère Élisabeth Łokietek, 6 avril 1380)
  • MNL DL 38469 (= quittance établie par le gardien du couvent, 11 mars 1526)

3 - Discours et normes économiques des frères du couvent


4 - Décideurs, agents et intermédiaires économiques


Agents externes

Type Date Nombre Détail
Confrater 1526 1

Le document du 11 mars 1526 montre les rôles respectifs du gardien du couvent et du confrater en cas de transaction financière impliquant le couvent, à une époque où il se réclame "de la régulière observance" :

- la quittance est rédigée au nom du gardien (Franciscus de Lippa), émetteur de la charte

- le gardien rapporte que le confrater noster nommé Franciscus Lesy a reçu le prix d'achat d'une vigne qui avait été léguée par testament au couvent (voir Biens fonciers et Testaments)

- le gardien établit une conventio selon laquelle il déclare que Nicolas Cseke, acheteur de cette vigne, est désormais exempt de toute réclamation et quitte de toute obligation à l'égard du couvent.

< MNL DL 38469

5 - Biens et revenus fonciers (stables) du couvent


Type de bien : Vigne
Nom : vigne sur le mont Vashegy
Première mention : 1526
Provenance : Donation
Evolution :

Cette vigne située sur le mont Vashegy (quandam vineam in promontorio Washegh existentem) - difficile à localiser - avait été léguée par testament par Ursule, veuve de Jean Danchul (voir Testaments).

Elle fut vendue à un marchand (mercator) nommé Nicolas Cseke (Nicolaus Cheke), civis de Lippa, qui s'acquitta de son prix d'achat, versé au confrater du couvent, d'après la quittance établie par le gardien du couvent le 11 mars 1526.

< MNL DL 38469

6 - Biens et revenus non fonciers du couvent


Type de bien : Objets précieux
Date de mention : 1551
Observations :

En 1551, selon la tradition locale, les habitants auraient signalé au bey Oulama les richesses que recelaient les frères de ce couvent ; ce qui valut au gardien nommé François de Szeged d'avoir 5 dents arrachées sur ordre du bey pour obtenir de lui l'emplacement où il aurait dissimulé ledit trésor ; sans succès, puisque ce trésor n'existait pas.

< KARÁCSONYI, I, p. 198, d'après MÁRKI, I, p. 535-537

7 - Structure des dépenses du couvent


8 - Cadre de vie des frères : bâtiments et équipement


Eglise conventuelle

Période Etat Equipements Obs.
env. 1340-1350

Église entièrement détruite.

Obs. :

Un calice doré orné de perles et de pierres précieuses offert par la reine-mère Élisabeth dans son testament (1380). Voir Testaments

Equip. : Orgue

Obs. :

Un organiste fut affecté à ce couvent par le chapitre provincial de 1533.

< KÓSA, p. 223-226 (selon KARÁCSONYI, I, p. 198)

Les indulgences pontificales de 1349, qui ne mentionnent pas de dons pour la construction du couvent, montrent que les travaux, commencés probablement du vivant de Charles-Robert Ier, venaient juste de se terminer.

Bâtiments conventuels

Période Etat
env. 1340-1350

Bâtiments conventuels entièrement détruits.

9 - Economie du salut


Testaments

Date Testateur Sociographie Legs Détail
1526 Ursule, veuve de Jean Danchul vigne à Vashegy

Ursule, veuve de Jean Danchul (domina Ursula relicta quondam Johannis Danchul), avait légué par testament au couvent une vigne situé à Vashegy (voir Biens fonciers), dont la valeur n'est pas précisée dans la quittance remise à son acheteur le 11 mars 1526.

< MNL DL 38469

1380 Élisabeth Piast (Łokietek), reine de Hongrie Roi ou prince 1 calice doré avec perles et pierres précieuses

On lit dans le testament de la reine-mère Élisabeth :

ac claustro Sancti Ludovici de Lyppa unum calicem aureum, perlis ac gemmis ornatum, in superiori capella habitum legamus.

< FEJÉR IX/5, p. 404 ; MNL DL 6692

1455

En 1455, plusieurs personnes dressèrent leur testament devant les frères de ce couvent (sans qu'on sache s'ils firent des dons à celui-ci).

< KARÁCSONYI, I, p. 198, d'après MÁRKI, I, p. 354-385

Indulgences

Date Donneur Indulgence
1349 Pape

Le pape Clément VI accorda le 22 mars 1349 des indulgences d'un an et 40 jours à ceux qui viendraient visiter ce couvent le jour de la fête de saint Louis de Toulouse.

< THEINER (éd.), I, p. 773, n°1173

10 - Autres