Couvent franciscain St-Ladislas-et-Ste-Marie de Levoča / Lőcse

Rédaction : Terminée

1 - Identifiants et bref historique du couvent


Identité

Auteur principal : de CEVINS Marie-Madeleine
Auteur(s) secondaire(s) : CHARBONNEL Marie
Ordre : OFM
Numéro sur les cartes : 311
Coordonnées (lon,lat) : 20.584588,49.024812
Fonction du couvent :
Proximité lieu de rassemblement : Enceinte urbaine
Présence d'un autre couvent mendiant : Non

Carte

Résumé

v. 1310 Fondation du couvent, attribuée selon certains auteurs au comte-ispan Ladislas Dank

1533 Dernière mention écrite du couvent, lorsqu'un bandit se réfugie dans l'église, se confesse au gardien, lequel le remet aux autorités civiles après avoir appris la gravité de ses fautes

1540 Destruction du couvent

Localité

Localité actuelle : Levoča
Localité en allemand : Leutschau
Localité en hongrois : Lőcse
Localité en latin médiéval : Leutschovia
Type de localité : Grande ville marchande
Sociographie de la localité : Marchand(s) et artisan(s)

Custodie - Province - Pays

Custodie : Eger
Province mendiante en 1500 : Hongrie
Province mendiante entre 1220 et 1550 Année début Année fin
Hongrie
Pays actuel : Slovaquie
Pays entre 1250 et 1550 Année début Année fin
Royaume de Hongrie

Fondation

Début date de fondation : 1308
Fin date de fondation : 1336
Début date de fermeture : 1533
Fin date de fermeture : 1540

Couvent fondé selon la tradition en 1309 et mentionné pour la première fois (sans indication précise de lieu mais en Sépusie) dans l'inventaire franciscain de 1316/1334/1336.

Dernière mention écrite en 1533.

Fondateur

2 - Documentation connue sur le couvent


Bibliographie générale

KARÁCSONYI János, Szent Ferencz rendjének története Magyarországon 1711-ig, Budapest, Magyar Tudományos Akadémia, 1922-1924, t. I, p. 198-199

ROMHÁNYI Beatrix, Kolostorok és társaskáptalanok a középkori Magyarországon, Budapest, 2000, p. 41-42

TOGNER Milan, PLEKANEC Wladimír, Medieval wall-paintings in Spiš, Bratislava, 2012, p. 160-175

Aspects économiques

TAKÁCS Imre (dir.), Paradisum plantavit. Bencés monostorok a középkori Magyarországon, Pannonhalma, 2001, notice "Stola" [version numérique, en ligne consultée le 13 II 2016] (= prétentions des Franciscains de Levoča sur les biens du prieuré bénédictin de Stola, 1508)

Sources

Sources imprimées :

de CEVINS Marie-Madeleine, Koldulórendi konfraternitások a középkori Magyarországon (1270 k. - 1530 k.), Pécs, 2015, p. 268, n°4 (= lettre de confraternité, 9 octobre 1442)

WAGNER Carolus (éd.), Analecta Scepusii sacri et profani, Viennae, 1774-1778, vol. II, p. 140 (= dispositions funèbres d'Hedwige de Teschen, 1521)

Sources manuscrites :

Magyar Nemzeti Levéltár [Archives Nationales Hongroises], Országos Levéltár,

  • DL 63824 (= lettre de confraternité, 9 octobre 1442)

3 - Discours et normes économiques des frères du couvent


4 - Décideurs, agents et intermédiaires économiques


5 - Biens et revenus fonciers (stables) du couvent


Nom : Stola
Première mention : 1508
Dernière mention : 1508
Evolution :

En 1508 (1er mai), les visiteurs bénédictins chargés d'inspecter les couvents bénédictins de Hongrie sous l'autorité du réformateur Mathieu de Tolna, disent avoir rencontré à Levoča le prieur de Stola (Stóla, Stolna). Celui-ci leur a décrit l'état déplorable des biens meubles et immeubles du prieuré de Stola - qui était un centre d'exploitation important pour les abbayes bénédictines de Sépusie. Il précise que les Franciscains de la ville cherchaient à s'approprier les bâtiments monastiques.

< TAKÁCS Imre (dir.), Paradisum plantavit, notice "Stola" - qui renvoie à : SÖRÖS Pongrác, REZNER Tibold (dir.), A Pannonhalmi Főapátság története III (1405-1535), Budapest, Stephaneum Ny., 1905, p. 624.

Rien ne permet de penser que les prétentions des Franciscains ont été couronnées de succès.

6 - Biens et revenus non fonciers du couvent


Date de mention : 1521
Provenance : Don
Revenus : 4 florins
Observations :

La duchesse de Teschen Hedwige, veuve d'Étienne de Szapolya, avait prévu qu'à sa mort (qui survint le 16 avril 1521), elle serait ensevelie auprès de son mari dans la collégiale de Szepeshely / Spišská Kapitula (ad capitulum Scepusiense), avec une procession partant de Levoča pour arriver jusqu'à la collégiale ; elle comprendrait le maire-juge (magistratus) de Levoča et les jurés, ainsi que plusieurs clercs de la ville, dont les « monachi » (frères mineurs).

Ceux-ci, mentionnés juste après les prêtres séculiers, et devant le maître d'école et le chantre, recevraient 4 florins pour leur participation à cette procession funèbre - soit autant que les prêtres séculiers, et 4 fois plus que le maîtré et le chantre (1 fl. chacun).

< WAGNER (éd.), Analecta Scepusii, II, p. 140

7 - Structure des dépenses du couvent


8 - Cadre de vie des frères : bâtiments et équipement


Eglise conventuelle

Période Etat Nef - Choeur - Plan Ornementation
1320-1390

Église entièrement conservée, largement rhabillée par les Jésuites, en style baroque, à partir de 1671. Plusieurs peintures murales des années 1390.

Photo Compl.

Source

Nef à un seul vaisseau : 44,6 m x 22 m

Choeur polygonal

Photo Compl.

Faux appareil, mur sud de l'église

Extérieur de l'édifice, tympan d'une petite porte, aujourd'hui murée, au sud-est : une Vierge à l'enfant, années 1390.

Mur nord de la nef, un Christ souffrant bénit les œuvres de miséricorde qui sont suivies d'une représentation de la Trinité, années 1390.

Mur nord de la nef, un Christ souffrant bénit les œuvres de miséricorde qui sont suivies d'une représentation de la Trinité, années 1390.

Mur nord du chœur : la mort et le couronnement de la Vierge, années 1330-1350.

Mur nord de la sacristie, une Crucifixion, aux pieds du Christ, se tient un personnage agenouillé, probablement un frère (inscription FRT HO...), vers 1330.

Bâtiments conventuels

Période Etat Ornementation
1320-1350 (cloître)

Des peintures sont également présentes dans les ailes septentrionale, orientale et occidentale du cloître des années 1350 et 1520. Une partie des bâtiments fut incorporée au mur d'enceinte.

Transformé en collège jésuite.

Photo Compl.

Galerie nord, une peinture des années 1350, très lacunaire, figure Adam et Ève.

Galerie orientale, Crucifixion, années 1520

Galerie orientale : médaillons figurant un Christ bénissant, une Vierge à l'enfant et des prophètes, années 1380-1400.

Cinquième travée de la galerie orientale : piscine liturgique accompagnée de deux anges, années 1520 avec des restaurations très présentes.

9 - Economie du salut


Autres dons

Date Donateur Sociographie Service Dons
1521 Hedwige de Teschen Aristocrate(s), baron(s), magnat(s) Participation à la liturgie funèbre

Voir Biens non fonciers (participation à la liturgie funèbre, 1521).

Associations de laïcs

Association Observations
Confraternité

En 1442 (9 octobre), le gardien de ce couvent (Jean de Colonia) incorpora dans la confraternité de l'ordre Benoît de Spišský Hrhov / Görgő (strennuus Benedictus de Gargaw), avec son épouse et ses enfants.

< de CEVINS (éd.), Koldulórendi, p. 268 ; MNL DL 63824

10 - Autres