Couvent franciscain Sainte-Marie d'Olomouc

Rédaction : Terminée

1 - Identifiants et bref historique du couvent


Identité

Auteur principal : QUÉRET-PODESTA Adrien
Auteur(s) secondaire(s) :
Ordre : OFM
Numéro sur les cartes : 34
Coordonnées (lon,lat) : 17.254435,49.592265
Fonction du couvent :
Proximité lieu de rassemblement : Place de marché
Présence d'un autre couvent mendiant : Oui

Carte

Résumé

v. 1240-1250 Fondation du couvent par un membre du lignage de Šternberk, peut-être Albert

après 1520 Déclin causé par la propagation du luthéranisme

1567 Départ définitif des frères mineurs.

Localité

Localité actuelle : Olomouc
Localité en allemand : Olmütz
Localité en hongrois :
Localité en latin médiéval : Olomucz, Olomutz
Sociographie de la localité : Marchand(s) et artisan(s)

Custodie - Province - Pays

Custodie : Moravie
Province mendiante en 1500 : Bohême et Pologne
Province mendiante entre 1220 et 1550 Année début Année fin
Bohême et Pologne
Pays actuel : République tchèque
Pays entre 1250 et 1550 Année début Année fin
Royaume de Bohême

Fondation

Début date de fondation : 1241
Fin date de fondation : 1250
Date de fermeture : 1785
Précisions :

Fondateur

Ce couvent accueille 7 chapitres provinciaux entre sa fondation dans les années 1240 et 1465.

< BAJGER, p. 424

2 - Documentation connue sur le couvent


Aspects économiques

BAJGER Matyáš Franciszek, Česká františkánská knižní kultura : knihovny minoritů, františkánů a kapucínů v průběhu staletí, thèse de doctorat, Université d'Ostrava, 2007, p. 425-426 (livres)

Sources

Sources imprimées :

BOČEK Antonín, BRANDL Vincenc, BRETHOLZ Bertold, CHYTIL Josef et alii (éd.), Codex diplomaticus et epistolaris Moraviae, t. II-XV (1200-1411), Olomouc - Brno, 1839-1903, ici t. VI, IX, XI et XIV

LOSERTH Johann (éd.), Das Nekrolog des Minoritenklosters in Olmütz, Wien, 1884

3 - Discours et normes économiques des frères du couvent


4 - Décideurs, agents et intermédiaires économiques


Agents externes

Type Date Nombre Détail
Vitricus 1410 1

Un vitricus est mentionné dans un testament de 1410 léguant un jardin au couvent.

< BOČEK et alii (éd.), t. XIV, n° 122, p. 112-113

5 - Biens et revenus fonciers (stables) du couvent


Nom : Křelov (?)
Première mention : 1329
Provenance : Donation
Possession :

Tenure à cens.

Distance : 5 km (si ce domaine est bien situé à Křelov)
Evolution :

Il s'agit sans doute du village de Křelov, car un document indique que Diviš (Divissius) de Šternberk (mort en novembre 1329), avait donné aux Clarisses un cens d'un marc (cum dimidia) dans cette localité pour y fonder une messe anniversaire ; or il est très probable que sont les frères qui célébraient cette messe ; le nécrologe du couvent montre qu'il avait consenti un don pour obtenir des prières pour le salut de son âme.

< BOČEK et alii (éd.), t. VI, n° 391, p. 300 ; LOSERTH (éd.), p. 23

Type de bien : Jardin
Première mention : 1410
Provenance : Donation
Distance : 1 km
Mode d'exploitation : Location
Précisions :

Précisions sur la localisation : le document indique « devant la porte médiane de notre cité, entre le lateratorium (briquetterie) de Petrin et le jardin du jardinier Jean» ; la mention de la porte médiane suppose une location proche de l'intersection de l'actuelle rue Pavelčákova et de l'avenue de la Liberté (Třida Svobody).

Revenus : cens d'un marc par an, à verser pour moitié à la Saint-Georges, pour moitié à la Saint-Wenceslas (28 septembre).

< BOČEK et alii (éd.), t. XIV, n° 122, p. 112-113

Revenus fonciers : Cens
Evolution :

Ce jardin a été légué par testament par le conseiller Marcus (voir Testaments), en échange d'une lampe perpétuelle devant l'autel de la Vierge.

< BOČEK et alii (éd.), t. XIV, n° 122, p. 112-113

6 - Biens et revenus non fonciers du couvent


7 - Structure des dépenses du couvent


Poste Catégorie Observations
Dépenses liturgiques Ordinaire

Le document du 24 janvier 1410 dans lequel un des conseillers de la ville demande à faire brûler une lampe pour le salut de son âme indique que cinq fertones constituant le reliquat d'une somme priovenant de questu seu tabula par le vitricus doivent être utilisés par le sacristain pour l'achat d'huile d'éclairage.

< BOČEK et alii (éd.), t. XIV, n° 122, p. 112-113

8 - Cadre de vie des frères : bâtiments et équipement


Eglise conventuelle

Etat Nef - Choeur - Plan Ornementation

Aucun vestige médiéval, les bâtiments ayant été détruits au XIXe siècle, hormis une Vierge sculptée.

Compl.

Nef à trois vaisseaux.

Compl.

Statue (ou bas/haut relief) de la Vierge Marie (seconde moitié du XVe siècle), conservé aujourd'hui dans la cathédrale d'Olomouc.

Bâtiments conventuels

Equip. Obs.
Livres

Quelques manuscrits provenant du couvent ont été conservés, dont neuf se trouvent actuellement à la Bibliothèque Scientifique d'Olomouc.

  • le plus ancien, un évangéliaire du XIIe siècle (cote M II 160, en ligne) est parvenu au couvent après 1500
  • 2 manuscrits appartenaient à des frères à titre individuel
  • le martyrologe décrit infra (cote M II 100)
  • 1 antiphonaire du XVe siècle (cote M IV 6, en ligne)

< BAJGER, p. 425-426

9 - Economie du salut


Tombes

Date réalisation Identité Condition Sociographie Emplacement Observations
Laïcs
1415 Jean de Dolany, Chartreux Clercs Membre(s) du clergé régulier non mendiant Église : chapelle ou autel latéral

En 1415, le Chartreux Jean, du monastère de Dolany (à une quinzaine de kilomètres d'Olomouc) est enterré « dans la chapelle de la Sainte Trinité » (In capella sancte Trinitatis), selon le martyrologe.

< LOSERTH (éd.), p. 20

Bilan

Les notices nécrologiques du martyrologe font état de 18 sépultures dans l'église ou dans l'enceinte du couvent. La plupart des notices (10) utilisent la seule expression hic ; 3 femmes de la même famille sont inhumées in sepultura fratrum ; on trouve également 4 cas de sépulture dans le cloître (in ambitu) ; et en 1415, le Chartreux Jean, du monastère de Dolany est enterré « dans la chapelle de la Sainte Trinité » (voir supra).

< LOSERTH (éd.), p. 20

Livre des morts

Le martyrologe du couvent (conservé à la Bibliothèque Scientifique d'Olomouc sous la cote M II 100) contient un nombre important de notes marginales à caractère nécrologique et obituaire ; elles sont souvent rognées et endommagées ; il manque les vingt derniers jours du mois de décembre.

< LOSERTH (éd.)

NB : Le détail figure dans la rubrique "Autres dons"

Testaments

Date Testateur Sociographie Legs Service Détail
Iana de Namiescz ? Services pro anima

Selon le martyrologe du couvent, le 9e jour des calendes d'avril, sans année, les frères doivent dire une messe pour l'âme de Iana et de l'enfant Simon de Namiescz, suite à un legs (dont le contenu n'est pas indiqué).

< LOSERTH (éd.), p. 10

1377 Frédéric, prévôt à Olomouc Membre(s) du clergé séculier intermédiaire 1 marc

Dans son testament daté du 22 janvier 1377, le prévôt d'Olomouc nommé Frédéric lègue 1 marc au couvent, soit la même somme qu'aux autres couvents mendiants mentionnés (Dominicains, Soeurs dominicaines et Clarisses).

< BOČEK et alii (éd.), t. XI, n° 65, p. 55-56

1326 Conrad, évêque d'Olomouc Membre(s) du haut clergé séculier 6 marcs

Dans son testament daté du 10 des calendes de juillet 1326, l'évêque d'Olomouc Conrad lègue 6 marcs au couvent, soit la même somme que tous les autres couvents mendiants mentionnés (Dominicains et Franciscains de Brno et d'Olomouc).

< BOČEK et alii (éd.), t. VI, n° 314, p. 243-244

1410 Marc, conseiller à Olomouc Patricien(s) 1 marc par an Lampe perpétuelle

Le 24 janvier 1410, le conseil municipal d'Olomouc enregistre le testament du conseiller Marc (Marcus), qui prévoit de léguer un 1 marc par an au couvent, cens, payable pour moitié à la Saint-Georges, pour moitié à la Saint-Wenceslas, sis sur un jardin situé à Olomouc ; en échange, les frères doivent entretenir une lampe perpétuelle devant l'autel de la Vierge pour le salut de son âme.

< BOČEK et alii (éd.), t. XIV, n° 122, p. 112-113

1313 Theconcius, chanoine d'Olomouc Membre(s) du clergé séculier intermédiaire 2 marcs

Troisième et dernier testament du chanoine cathédral d'Olomouc Theconcius.

Les Franciscains obtiennent moins que les Dominicains de la ville (3 marcs) mais d'autres dons sont inférieurs (1 marc) et les Franciscains de Znojmo (qui n'étaient pas cités dans les versions précédentes) reçoivent des dons en nature (grains).

< BOČEK et alii (éd.), t. VI, n° 73, p. 52

1308 Theconcius, chanoine d'Olomouc Membre(s) du clergé séculier intermédiaire 2 marcs

Premier testament du chanoine cathédral d'Olomouc Theconcius (sur 3).

Les Franciscains sont les moins généreusement dotés (3 marcs pour les Dominicains de la ville).

< BOČEK et alii (éd.), t. VI, n° 15, p. 12-13

1312 Theconcius, chanoine d'Olomouc Membre(s) du clergé séculier intermédiaire 1 marc

Deuxième testament du chanoine cathédral d'Olomouc Theconcius (sur 3).

Les Franciscains reçoivent la même somme que les Dominicains de la vill).

< BOČEK et alii (éd.), t. VI, n° 56, p. 41-42

1353 Conrad, vicaire à Olomouc Membre(s) du clergé séculier intermédiaire 4 gros de Prague

Dans son testament daté du 7 mars 1353, le vicaire d'Olomouc nommé Conrad lègue 4 gros de Prague au couvent, soit la même somme qu'aux autres couvents mendiants mentionnés (Dominicains, Soeurs dominicaines et Clarisses).

< BOČEK et alii (éd.), t. IX, supp. n° 22, p. 386-388

Bilan

La plupart des testaments conservés qui mentionnent ce couvent émanent de membres du clergé séculier.

Autres dons

Date Qualité Donateur Sociographie Service Dons
1424 Catherine, veuve de Butslav de Přáslavice Prières de recommandation

Le 3 Avril 1424, Catherine, veuve de Butslav de Přáslavice, donne trois marcs d'argent en gros de Prague et onze lotones de deniers en échange de prières pour le salut de l'âme de ses parents, de son mari, de ses fils et de ses filles.

< LOSERTH (éd.), p. 10

1385 ap. Anne, "dame" d'Olomouc Prières de recommandation

À une date inconnue, le 13e jour avant les calendes de mai, « Dame Anne » donne 2 marcs en échange de prières pour le salut de l'âme de ses parents.

< LOSERTH (éd.), p. 11

1428 Anne, dite Panczerka, de Šternberk Aristocrate(s), baron(s), magnat(s) Prières de recommandation

Le 3 mai 1428, décès de « Dame Anne » dite Panczerka de Šternberk, dont la notice précise qu'elle avait donné 3 marcs en échange de prières pour le salut de son âme.

< LOSERTH (éd.), p. 12

1428 Mathias de Byswicz Noble(s) de niveau intermédiaire ou inférieur Prières de recommandation

Le 11 mai 1428, décès de Mathias de Byswicz, dont la notice précise qu'il avait donné 60 gros en échange de prières pour le salut de son âme.

< LOSERTH (éd.), p. 13

1385 ap. Nicolas dit Popek

Le troisième jour avant les calendes de juin, Nicolas dit Popek se recommande de son vivant aux prières des frères et donne un 1 en échange de prières pour le salut des âmes de son épouse et de sa famille.

< LOSERTH (éd.), p. 14

1385 Milka, demoiselle d'Olomouc Prières de recommandation

Le 28 Juin 1385, la demoiselle Milka se recommande de son vivant aux prières des frères et leur donne une vache.

< LOSERTH (éd.), p. 15

1385 ap. Vraczlaus et Bllasco Prières de recommandation

Le sixième jour avant les nones d'août, décès de Vraczlaus ; le seigneur Blasco et ses successeurs s'engagent à donner un quart de marc par an et à perpétuité au couvent en échange de prières pour le salut de son âme.

< LOSERTH (éd.), p. 17

1408 Z…, dit de Sewycz Noble(s) de niveau intermédiaire ou inférieur Prières de recommandation

Le 19 août 1408, décès du seigneur Z...dit de Sewycz ; la notice précise qu'il avait donné un marc au couvent en échange de prières pour le salut de son âme.

< LOSERTH (éd.), p. 18

1329 Divissius de Šternberk Aristocrate(s), baron(s), magnat(s) Prières de recommandation

Le 10e jour avant les calendes de décembre 1329, décès du seigneur Divissius de Šternberk ; d'après un autre document (voir Biens fonciers), il avait donné un cens sur une villa (probablement à Křelov) au couvent en échange de prières pour le salut de son âme.

< LOSERTH (éd.), p. 23

1382 ? de Rokotnicz Noble(s) de niveau intermédiaire ou inférieur Prières de recommandation

Le 4e jour avant les Iies de décembre 1382, décès du seigneur ...erz de Rokotnicz. Le 13 janvier 1383, les frères reçoivent un don dont la valeur demeure inconnue (la notice étant endommagée) afin de célébrer neuf messes annuelles avec vigiles lues pour le salut de l'âme du seigneur de Rokotnicz et de son épouse Elisabeth.

< LOSERTH (éd.), p. 24

Associations de laïcs

Association Observations
Confraternité

Le terme de confrater apparait une seule fois dans les notes nécrologiques : Pawlyk y est désigné comme confrater noster et se recommande de son vivant avec son épouse Elisabeth, la veille des nones de mai. [mais il peut s'agir aussi d'un gestionnaire, ou d'un membre d'une confrérie rattachée au couvent]

< LOSERTH (éd.), p. 12

Prébendiers laiques

Les notices nécrologiques contiennent trois mentions de frères laïcs (peut-être des prédendiers laïques ???).

< LOSERTH (éd.)

Rayonnement social

Outre les testateurs et les donateurs, d'autres noms apparaissent comme bienfaiteurs dans les notices nécrologiques du martyrologes :

  • le 3e jour avant les calendes d'avril, la « Dame Hedwige » et le « Seigneur Martin », vraisemblablement issus de la petite noblesse et possessionnés à Drahanovice, dans les environs d'Olomouc, sont appelés magni amici et benefactores fratrum < LOSERTH (éd.), p. 10
  • plus généralement, le terme benefactor est attribué à une dizaine de personnes dans les notes nécrologiques et il est accompagné de l'adjectif magnus pour trois d'entre elles ; elles sont surtout issues de la petite noblesse des environs d'Olomouc ; on trouve aussi l'abbé du monastère prémontré de Hradiško (aujourd'hui à Olomouc).

10 - Autres