Couvent franciscain Sainte-Marie de Muraszemenye

Rédaction : Terminée

1 - Identifiants et bref historique du couvent


Identité

Auteur principal : de CEVINS Marie-Madeleine
Auteur(s) secondaire(s) :
Ordre : OFM
Numéro sur les cartes : 188
Coordonnées (lon,lat) : 16.624491,46.476413
Fonction du couvent :
Proximité lieu de rassemblement :
Présence d'un autre couvent mendiant : Non

Carte

Résumé

1248 Autorisation de fondation du couvent accordée par le ministre provincial de Hongrie à Michel Bánffy, membre du lignage des Bánffy de Lendva et comte-ispan de Varaždin, seigneur du lieu, dans ce village - dont c'est la plus ancienne mention écrite et qui devint ensuite une bourgade - à condition de lui fournir des vivres et l'argent nécessaire à son entretien

1316-1336 Ce couvent figure dans la liste des couvents de la custodie de Pécs

1355 Nicolas, ban de Croatie-Slavonie et descendant du fondateur, fait agrandir le couvent et le dote de biens et revenus fonciers

1533 Dernière mention écrite du couvent

v. 1545 Expulsion des frères par les protestants

Localité

Localité actuelle : Muraszemenye
Localité en allemand :
Localité en hongrois : Muraszemenye, Szemenye
Localité en latin médiéval : Scemenia, Zemenye
Type de localité : Village, Bourgade
Sociographie de la localité : Marchand(s) et artisan(s), Paysan(s)

Custodie - Province - Pays

Custodie : Pécs
Province mendiante en 1500 : Hongrie
Province mendiante entre 1220 et 1550 Année début Année fin
Hongrie
Pays actuel : Hongrie
Pays entre 1250 et 1550 Année début Année fin
Royaume de Hongrie

Fondation

Date de fondation : 1248
Fin date de fondation : 1336
Début date de fermeture : 1533
Fin date de fermeture : 1545

Autorisation de fondation accordée au seigneur et fondateur, sous conditions, par le ministre provincial de Hongrie le 13 septembre 1248.

Première mention écrite du couvent dans la liste-inventaire de l'ordre remontant à 1316/1334/1336.

Fondateur

En dépit de sa taille sans doute modeste (il se trouvait dans un village), ce couvent accueillit plusieurs chapitres provinciaux (1351, 1469, 1502).

2 - Documentation connue sur le couvent


Bibliographie générale

KARÁCSONYI János, Szent Ferencz rendjének története Magyarországon 1711-ig, Budapest, 1922-1924, t. I, p. 272-276

ROMHÁNYI Beatrix, Kolostorok és társaskáptalanok a középkori Magyarországon, Budapest, 2000, p. 62

Aspects économiques

Vestiges archéologiques :

VÁRGA Gézané, Fejezetek Muraszemenye történetéből, Zalaegerszeg, 2000 (p.18-26 en particulier)

Sources

Sources imprimées :

BUNYITAY Vincze, RAPAICS Rajmond, KARÁCSONYI János (éd.), Monumenta ecclesiastica tempora innovatae in Hungaria religionis. Egyháztörténelmi emlékek a magyarországi hitujítás korából, Budapest, t. I-IV, 1902-1912,

  • t. IV, n°87, p. 102-103 (= testament d'Anne Keglevich, 15 octobre 1542)

FEJÉR György (éd.), Codex diplomaticus Hungariae ecclesiasticus ac civilis, Buda, 1829-1844

  • t. IV/2, p. 23-24 (= accord du ministre provincial de Hongrie en chapitre à Gyuth autorisant la fondation à condition pour le fondateur et ses héritiers de livrer des vivres et de quoi subvenir aux besoins vestimentaires des frères, 13 septembre 1248)
  • t. IX/2, p. 452-455 n°218 (= donation de biens et revenus fonciers au couvent par le ban de Croatie-Slavonie Nicolas, 22 février 1355)

3 - Discours et normes économiques des frères du couvent


4 - Décideurs, agents et intermédiaires économiques


Patronus

Identité Lignage Origine Commentaire
Jean Bánfi / Bánffy Bánfi / Bánffy de Lendva / Alsólendva Aristocrate(s), baron(s), magnat(s)

Jean Bánffy (futur palatin) et ses frères François et Jacques avaient saisi les biens du couvent avant de les restituer aux frères en 1508.

< KARÁCSONYI, I, p. 275 (à partir de Archives franciscaines de Bratislava, Lad. 33, f. III, 1-2)

Michel Bánffy de Lendva, du clan Hahót Bánfi / Bánffy de Lendva / Alsólendva Aristocrate(s), baron(s), magnat(s)

Le fondateur et patron du couvent, le comte-ispan de Varaždin / Varasd Michel Bánffy de Lendva, s'engagea en 1248, en son nom et en celui de ses héritiers, à fournir chaque année des vivres et de l'argent pour les besoins des frères à titre d'elemosina (voir Biens non fonciers).

Ces versements sont présentés par l'acte, dressé en chapitre par le ministre provincial de Hongrie, comme une condition pour installer les frères dans leur nouveau locum :

Noverint universi, quod nos ad devotionem et instantiam plurimam comitis Michaelis erga nostrum ordinem propositam, promittimus bona fide locum et Scemenia, si idem comes, donec vivit, vel heres ipsius sive aliquis cognatorum post obitum eiusdem eleemosynam dederit dicto loco, quam se obligavit continue, etiamsi aliunde secundum modum et formam ordinis stare in eodem poterimus retinere.

< FEJÉR (éd.), IV/2, p. 23

Nicolas Bánffy Bánfi / Bánffy de Lendva / Alsólendva Aristocrate(s), baron(s), magnat(s)

En 1355, le ban de Slavonie et Croatie Nicolas, fils d'Étienne de Lindva (Nicolaus, filius Stephani de Lindva, totius Sclavoniae ac Croatiae banus), descendant du fondateur - c'est ce Nicolas qui laissa son nom au lignage (Bánffy = "fils de ban") - , en accord avec ses trois fils, dota le couvent de nombreux biens et revenus fonciers (voir Biens fonciers).

Il le fait par écrit pour s'assurer de la pérennité de son geste, précise le préambule :

Quoniam labilis est hominum memoria, provida discretio stabilitatis ratione invenit, ut ea, que in temporibus fiunt et aguntur, ne simul cum varietate temporum elabantus, litterarum soleant testimonio perennari, ad igitur universorum notitiam harum serie volumus preseentium declarare : ...

Il effectue cette donatio pour pouvoir assurer la subsistance du couvent suite à son agrandissement récent :

... quod nos volentes de statut monasterii ecclesie B. Virginis in civitate nostra Zemenye existentis, in quo religiosi viri Deoque devoti fratres minores ordinis beati Patris Francisci salubriter residentiam habere dignoscuntur, per predecessores nostros fundati, et per nos in bono quantitate augmentati, salubriter providere,

< FEJÉR (éd.), IX/2, p. 453

Agents externes

Type Date Nombre Désignation Attribution Détail
Procurator 1355 1 par le donateur et patron gestion des biens et revenus fonciers

Le donateur et patron Nicolas Bánffy assortit la donation foncière qu'il effectue en faveur du couvent en 1355 de la nomination par lui et ses héritiers d'un procureur (procurator) chargé de gérer ses biens au profit des frères, pour leur tranquillité d'esprit et par respect pour la règle :

Ut fratrum ordinis prefati conscientia absque onere et lesione perfectionis et regule sue perseveret et existat, constituimus et ordinavimus ut procurator eorundem fratrum, quem ipsi communiter a nobis vel a nostris successoribus aut heredibus petierint, omnia predicta servitia ipsis fratribus plenarie possit et valeat ministrare, iuxta nostram premissam dispositionem et ordinationem.

< FEJÉR (éd), IX/2, p. 455

Privilèges Compléments
Denrées alimentaires

L'échange de vignes entre le couvent et le curé de Muraszemenye de 1539 (voir Biens fonciers) s'effectue avec l'accord du custode de Pécs et du provincial de Hongrie, sans intervention du patronus.

5 - Biens et revenus fonciers (stables) du couvent


Type de bien : Vigne
Nom : sur le mont de Szemenye
Première mention : 1355
Provenance : Donation
Distance : faible
Précisions :

Vigne exempte de toute taxe :

vineam nostram in monte dicte civitatis Zemenye existentem, sine alicuius montis tributi solutione et foenile, seu foenetum

< FEJÉR (éd), IX/2, p. 453

Evolution :

Donation du patronus Nicolas Bánffy en 1355.

< FEJÉR (éd), IX/2, p. 453

Type de bien : Pré
Première mention : 1355
Provenance : Donation
Distance : très faible
Position : au S du couvent, jusqu'au ruisseau Maláka
Précisions :

foenile, seu foenetum prope idem monasterium versus meridiem usque fluvium Malaka nominatum, habitum

Evolution :

Donation du patronus Nicolas Bánffy en 1355.

< FEJÉR (éd), IX/2, p. 453

Type de bien : Droit de pêche
Première mention : 1355
Distance : faible
Précisions :

Droit de pêcher dans le Maláka jusqu'à la Mura (cédé avec le pré précédent) :

cum eodem fluvio Malaka seu piscatura ad piscandum pro fratribus memoratis a fossula incipiens, que est versus partem occidentalem dicte nostre civitatis, usque dum idem Malaka intra in fluvium Mura

< FEJÉR (éd), IX/2, p. 453

Evolution :

Donation du patronus Nicolas Bánffy en 1355.

< FEJÉR (éd), IX/2, p. 453

Type de bien : Terrain dans la ville
Première mention : 1355
Provenance : Donation
Possession :

quandam terram nostram in circuitu eiusdem monasterii Beate Virginis existentem

< FEJÉR (éd), IX/2, p. 453

Distance : 0 km
Position : autour du couvent
Précisions :

Les paysans pourront s'installer sur cette terre entourant le couvent ; libres de toute dépendance seigneuriale, ils devront verser aux frères chaque année autant que ce que paient les habitants de Szemenye à leur seigneur (voir détail infra) :

ubi iobbagyones dictorum fratrum resident, qui nulla servitia, munera et tributa nobis aliisque nostris successoribus facere et administrare tenentus, nisi fratribus memoratis

< FEJÉR (éd), IX/2, p. 453-454

Revenus fonciers : Cens
Evolution :

Donation du patronus Nicolas Bánffy en 1355, dont les revenus, alignés sur ceux que perçoit le seigneur sur les habitants de Szemenye sont détailés :

  • 1 jour de corvée de labour par semaine (in una qualibet septimana, una die debent laborare)
  • 12 deniers de terragium par an à verser à la Saint-Michel
  • 12 deniers de Vienne pour chaque integra curia
  • 3 munera par an : un chapon et 2 tortas à Noël, 12 oeufs et 2 tortas à Pâques, 1 assaturam et 2 tortas à la Saint-Michel

< FEJÉR (éd), IX/2, p. 454

< FEJÉR (éd), IX/2, p. 453-454

Première mention : 1355
Provenance : Donation
Distance : faible
Précisions :

Item molendinum nostrum, quod est prope idem monasterium, simul cum iurisdictione nostra in venationibus et piscaturis a prefatis civibus nostris de Zemenye nobis de iure cedenti...

< FEJÉR (éd), IX/2, p. 454

Evolution :

Donation du patronus Nicolas Bánffy en 1355.

< FEJÉR (éd), IX/2, p. 454

Type de bien : Pré
Première mention : 1533
Provenance : Achat
Valeur monétaire : 3 florins
Evolution :

1533 (25 mai) : le nouveau gardien du couvent, Bonaventure de Terd, achète à Gal Martin un pré, pour une somme de 3 florins, au nom du couvent.

< KARÁCSONYI, I, p. 275 (à partir de Archives franciscaines de Bratislava, Lad. 33, f. III, 3)

Type de bien : Vigne
Première mention : 1535
Provenance : Donation
Valeur monétaire : 20 florins
Evolution :

Un habitant de Szemenye (dont le nom n'est pas connu, on sait seulement qu'il vécut du vivant d'Antoine Bánffy) avait légué au couvent une vigne d'une valeur de 20 florins ; mais en 1535, sa veuve, Potentiana Dersfy, voulut la racheter puis leur restitua à condition que les frères, s'ils voulaient la vendre, proposent au neveu de feu son mari (Ladislas Bánffy) ou à ses héritiers de la leur vendre pour 20 florins.

< KARÁCSONYI, I, p. 275 (à partir de Archives franciscaines de Bratislava, Lad. 33, f. III, 4)

Type de bien : Vigne
Première mention : 1539
Possession :

Échange de vignes entre le couvent franciscain et le curé de Muraszemenye, Martin Hellies, à la demande de celui-ci, au motif que les deux vignes du curé (l'une appartenant à la paroisse, l'autre à un autel de son église) seront ainsi contigües et donc plus faciles à vendanger ; le custode de Pécs, Pierre de Terebezd, accepte cet échange, après avoir obtenu l'accord du provincial, le 2 mars 1539.

< KARÁCSONYI, I, p. 276 (à partir de Archives franciscaines de Bratislava, Lad. 33, f. III, 8)

On ignore quelle vigne du couvent fut échangée dans ce cadre.

Bilan

Jusqu'en 1355, ce couvent ne possédait pas de biens fonciers mais était assuré de bénéficier de livraisons régulières de vivres et d'argent, d'après l'autorisation de fondation de 1248.

À partir de 1355, les ressources de ce couvent reposent principalement sur les biens et revenus fonciers concédés alors par le patronus et descendant du fondateur, qui interdit aux membres de l'ordre de les aliéner et impose un procurator pour les gérer.

En 1508, le patron restitue aux frères ces biens, qu'il avait confisqués au couvent quelques années auparavant (voir Décideurs).

Achats et legs continuent de grossir le temporel du couvent jusque dans les années 1530 au moins.

6 - Biens et revenus non fonciers du couvent


Date de mention : 1248
Provenance : Don
Revenus : 360 seaux de vin + 104 seaux de froment par an
Observations :

Selon l'autorisation de fondation de 1248 délivrée par le chapitre provincial, le fondateur du couvent, Michel Bánffy, s'engageait à faire livrer aux frères :

  • 120 seaux (cubuli) de vin par an en 3 fois (Saint-Michel, Noël, Vendredi Saint) - soit 360 seaux par an au total, mais pas davantage (précise le document : Summa autem cubulorum trecentorum sexaginta numerum non ascendit).
  • 2 à 4 cubuli de "bon froment" (duos cubulos frumenti boni vel quatuor) par semaine - soit (au moins) 104 cubuli par an

< FEJÉR (éd.), IV/2, p. 23

Date de mention : 1248
Provenance : Don
Revenus : 4 + 4 + 1 + 1 marcs d'argent par an
Observations :

Selon l'autorisation de fondation donnée en 1248 par le ministre provincial, le fondateur du couvent, Michel Bánffy, s'engageait en son nom et en celui de ses héritiers à verser aux frères :

  • 4 marcs d'argent par an pour leur habillement (pro vestitu)
  • 4 marcs par an pour l'achat des épices et autres aliments coûteux ou nécessaires pour soigner les frères malades (pro condimentis piscium, lacticiniorum necnon pro cibis fratrum infirmorum)
  • 1 marc par an pour renouveler les tentures ou vêtements liturgiques (pro coopertoriis renovandis)
  • 1 marc par an pour le lard (ou le suif ?) (pro lardo)

< FEJÉR (éd.), IV/2, p. 23-24

Date de mention : 1537
Provenance : Don
Observations :

Le 7 juillet 1537, la veuve de Jean Bánffy, Marguerite Székely d'Ormósd, par une lettre écrite dans son château de Nemti (act. Lenti), demande aux frères de Szemenye de dire des messes (voir Dons), en échange de quoi elle transfère aux frères, ous réserve d'obtenir l'accord de son fils Étienne :

  • la dîme sur le vin servant au ravitaillement de sa cour de Szentgyörgy (Bánok)
  • la dîme sur le grain des terres de la ferme rattachée à cette cour.

< KARÁCSONYI, I, p. 275 (à partir de Archives franciscaines de Bratislava, Lad. 33, f. III, 6)

7 - Structure des dépenses du couvent


8 - Cadre de vie des frères : bâtiments et équipement


Eglise conventuelle

Etat Nef - Choeur - Plan

Aucun vestige. Peut-être l'emplacement de l'église correspond-il à l'actuelle église paroissiale Saint-Sébastien.

< KARÁCSONYI I, p. 276

Photo Compl.

L'église reconstruite au milieu du XIVe siècle, en briques, comportait, d'après le plan schématique de 1569, une seule nef et un choeur polygonal.

< VÁRGA, p. 20-21 (plan).

Bâtiments conventuels

Etat

Aucun vestige.

Le couvent se trouvait au sud de l'église (voir Plan), sans lien manifestement entre le choeur et le cloître, ce qui est inhabituel (mais peut-être à cause de la mauvaise qualité du dessin de 1569).

< VÁRGA, p. 20

9 - Economie du salut


Testaments

Date Qualité Testateur Sociographie Legs Service Détail
1536 av. Martin Török Bourgeois urbain(s) une partie de vigne

Un bourgeois de Szemenye nommé Martin Török avait légué sur son lit de mort une partie de vigne située non loin du village, à Vörcsök, au couvent ; sa fille Dorothée, épouse de Pierre Molnár, déclara sa remise au frères le 17 juillet 1536.

< KARÁCSONYI, I, p. 275 (à partir de Archives franciscaines de Bratislava, Lad. 33, f. III, 5)

1542 Anne Keglevich, épouse de Ladislas Bánffy Aristocrate(s), baron(s), magnat(s) 2 parures Enterrement au couvent sans l'habit

Anne Keglevich (Anna Keglewith de Buzyn), épouse de Ladislas Bánffy de Lendva, légua au couvent le 15 octobre 1542, selon la déclaration faite par plusieurs clercs et laïcs, dont son confesseur :

  • 2 vêtements, l'un brodé d'or, l'autre étant une pelisse d'hermine doublée de soie, pour qu'ils en fassent des vêtements liturgiques à utiliser pendant les messes à célébrer :

Item dicto claustro in Zemenye fundato pro indumento celebrandarum missarum legasset vestes duas suas unam de wonth aranÿ factam, aliam subbam hermellinam athlasio zederÿes tectam similiter pro indumento parando [...]

Mais les 150 florins légués pour la célébration de ses funérailles vont à d'autres clercs - notamment au curé de Bewlcz nommé Michel, son confesseur, présent.

La première clause du testament prévoit néanmoins son enterrement au couvent :

Primo commendasset animam suam Deo omnipotenti eiusque genetrici, pie virgini Marie, ac toti celesti curie, corpus vero suum in claustro fratrum oppidi Zemenÿe vocati sepeliendum

< BUNYITAY et alii (éd.), IV, n°87 p. 102-103

1535 av. bourgeois de Muraszemenye, époux de Potentiana Dersfy Bourgeois urbain(s) 1 vigne d'une valeur de 20 florins

Un cives de Szemenye (dont le nom n'est pas connu) avait légué au couvent une vigne d'une valeur de 20 florins avant que sa veuve, Potentiana Dersfy, ne cherche à la récupérer contre argent en 1535 (voir Biens fonciers).

< KARÁCSONYI, I, p. 275 (à partir de Archives franciscaines de Bratislava, Lad. 33, f. III, 4)

Autres dons

Date Donateur Sociographie Service Dons
1355 Nicolas Bánffy Aristocrate(s), baron(s), magnat(s)

Nombreux biens fonciers (voir Biens fonciers), donnés par ce patronus et descendant du fondateur, en accord avec ses fils, pour pouvoir assurer la subsistance du couvent après son agrandissement récent.

La notion de salut n'est pas mentionnée dans la charte de donation.

< FEJÉR (éd.), IX/2, p. 453

1537 Marguerite Székely d'Ormósd, veuve de Jean Bánffy Aristocrate(s), baron(s), magnat(s) Services pro anima

Le 7 juillet 1537, la veuve de Jean Bánffy, Marguerite Székely d'Ormósd, par une lettre écrite dans son château de Nemti (act. Lenti), demanda aux frères de Szemenye de dire des messes en échange de dîmes (voir Biens non fonciers) :

  • une messe tous les vendredis pour les souffrances du Christ, les douleurs de Marie, Benoît et André de Hongrie, les 14 saints intercesseurs
  • une messe tous les samedis pour la Vierge Marie, les saints André, Nicolas, Fabien et Sébastien.

< KARÁCSONYI, I, p. 275 (à partir de Archives franciscaines de Bratislava, Lad. 33, f. III, 6)

10 - Autres