Couvent franciscain Sainte-Marie de Debrecen

Rédaction : Terminée

1 - Identifiants et bref historique du couvent


Identité

Auteur principal : de CEVINS Marie-Madeleine
Auteur(s) secondaire(s) :
Ordre : OFM
Numéro sur les cartes : 183
Coordonnées (lon,lat) : 21.627312,47.531605
Fonction du couvent :
Proximité lieu de rassemblement : Place de marché
Présence d'un autre couvent mendiant : Oui

Carte

Résumé

1322-1340 Fondation du couvent par le seigneur de cette partie de la ville, Jacques « fils de Pierre » (Péterfia)

1448 Sur demande de Jean de Hunyad, nouveau seigneur de la ville, ordre du légat Jean Carvajal de transférer le couvent aux Observants (25 juin 1448) ; mais le couvent reste aux Conventuels

1466 Seconde tentative de transfert aux Observants à la demande de la reine-mère Élisabeth de Szilágy, veuve de Jean de Hunyad et mère du roi Mathias Corvin ; mais l'enquête confiée par le pape à l'évêque d'Oradea / Nagyvárad

1468 La demande de transfert à l'Observance est déboutée (seul le couvent de Szécsény passe à l'Obervance)

1489 Le roi Mathias Ier demande à nouveau le transfert de ce couvent à l'Observance

1490 (1er mars) Le pape ordonne à son nonce l'évêque d'Orte de contraindre les frères de Debrecen à mener une vie plus conforme à la règle

1490 (6 avril) Interruption du processus en raison de la mort du roi Mathias

1533 Première mention d'une fraternité de tertiaires franciscaines

1552-1553 Fermeture du couvent

Localité

Localité actuelle : Debrecen
Localité en allemand : Debrezin
Localité en hongrois : Debrecen
Localité en latin médiéval : Debrecinum, Debrechen
Type de localité : Bourgade
Sociographie de la localité : Marchand(s) et artisan(s), Paysan(s)

Custodie - Province - Pays

Custodie : Oradea
Province mendiante en 1500 : Hongrie
Province mendiante entre 1220 et 1550 Année début Année fin
Hongrie
Pays actuel : Hongrie
Pays entre 1250 et 1550 Année début Année fin
Royaume de Hongrie

Fondation

Début date de fondation : 1322
Fin date de fondation : 1340
Début date de fermeture : 1552
Fin date de fermeture : 1553

Fondation en 1322 selon János Karácsonyi et la plupart des historiens actuels, peu avant 1340 selon Beatrix Romhányi (pour qui l'inventaire de "1316", où ce couvent n'apparaît pas, daterait en réalité de 1334).

2 - Documentation connue sur le couvent


Bibliographie générale

FRIDRICH Urban, Historia seu compendiosa descriptio provinciae Hungariae ordinis minorum S. P. Francisci Strictioris Observantiae militantis sub gloriosissimo sanctissimi Salvatoris etc., Kassa, 1759, p. 219-221

KARÁCSONYI János, Szent Ferencz rendjének története Magyarországon 1711-ig, Budapest, 1922-1924, t. I , p. 156-158 et II p. 548 (tertiaires)

KÓSA Eugenius, Antiquarii provinciae sanctae Mariae in Hungaria ordinis Minorum a.p.n. Francisci strictioris observantiae collectanea 1206-1774 [inédit], p. 222, 226

KRISTÓ Gyula (dir.), Korai magyar történeti lexikon (9-14. század), Budapest, 1994 (plan de Debrecen, p. 163)

ROMHÁNYI Beatrix, Kolostorok és társaskáptalanok a középkori Magyarországon, Budapest, 2000, p. 20

Sources

Sources imprimées :

ÉRDUJHELYI Menyhért (éd.), "Kutatásaim a római levéltárakban", Katholikus Szemle 1896, p. 615 n°68 (= bulle de Paul II ordonnant une enquête dans ce couvent en 1466) [regeste]

FRIDRICH Urban (éd.), Historia seu compendiosa descriptio provinciae Hungariae ordinis minorum S. P. Francisci Strictioris Observantiae militantis sub gloriosissimo sanctissimi Salvatoris etc., Kassa, 1759, p. 220-221 (= transcription intégrale de la confirmation par Jean de Szápolya concernant la livraison aux frères de la moitié des langues de bovins, 1513)

KAIZER Ferdinandus (éd.), Tabula provinciae S. Mariae 1533, Budapest, 1908, p. 8 (= liste des organistes de la province en 1533)

WENZEL Gusztáv (éd.), Szerémi György II. Lajos és János királyok házi káplánja emlékirata Magyarország romlásáról 1484-1543), Pest, 1857, p. 100 (= mention de la sépulture de la veuve de Valentin Török en 1546)

Sources manuscrites :

Archives Franciscaines de Bratislava, Lad. XXXVI (= arbitrage de 1470 sur les langues de bœuf, selon KARÁCSONYI I p. 157) [non consulté]

Archives du Chapitre de Bratislava, Prot. IX f, 100 (= testament du chanoine Étienne Kamonczy en 1552, selon KARÁCSONYI I p. 157) [non consulté]

3 - Discours et normes économiques des frères du couvent


Textes

En 1466, au moment où le pape Paul II ordonne à l'évêque d'Oradea d'enquêter sur le couvent franciscain de Debrecen en vue d'un transfert éventuel aux Observants, la reine-mère ayant déploré leur violation des règles établies par le fondateur de l'ordre et notamment le fait qu'ils étaient allés jusqu'à vendre les ornements ecclésiastiques, le pape ordonne aux frères de ce couvent d'observer les règles de leur ordre.

< KARÁCSONYI I, p.156 ; ÉRDUJHELYI, "Kutatásaim a római levéltárabkan", Katholikus Szemle 1896, p. 615 n°68 [regeste]

4 - Décideurs, agents et intermédiaires économiques


Patronus

Privilèges Compléments
Denrées alimentaires

Continuité entre les patrons successifs du couvent sur l'approvisionnement régulier de celui-ci en langues de boeuf, imposé par eux aux habitants de Debrecen (voir Biens non fonciers).

5 - Biens et revenus fonciers (stables) du couvent


6 - Biens et revenus non fonciers du couvent


Date de mention : 1470, 1513
Provenance : Don
Revenus : moitié des langues de bovins coupées dans toute la ville
Observations :

Depuis une date inconnue (dès la fondation ?), la moitié des langues de bœuf coupées dans la ville revenait aux frères de ce couvent, l'autre moitié au curé de la paroisse (Saint-André), par ordre du seigneur-fondateur.

  • première mention : 1470 (24 sept., à Óbuda), Élisabeth de Szilágy (mère du roi Mathias Corvin, qui gère alors le temporel des Hunyades) confirme au curé de Saint-André qu'il continuera de recevoir la moitié des langues coupées, l'autre allant aux Franciscains

< KARÁCSONYI I, p. 157 ( d'après Arch. Fr. de Bratislava, Lad. XXXVI)

  • confirmation : 1513 (21 janv.), à la demande des frères et du curé de Debrecen, le voïvode de Transylvanie Jean de Szapolya, nouveau seigneur de la ville, demande au chapitre (locus credibilis) de Bratislava de dresser la confirmation de la charte d'Élisabeth de Szilágy super donationibus et concessionibus linguarum bovinarum sive vaccinarum qui lui a été montrée par eux.

Celle-ci, transcrite intégralement, ordonne au judex de l'oppidum nostrum de Debrecen, Michel « le Grand » (Michael Magnus) :

Ideo vobis et cuilibet vestrum , harum serie firmiter committimus et mandamus, quatenus habita presentium notitia , aliisque litteris nostris , superinde non expectatis, prescriptas linguas bovinas seu vaccinas semper et omni tempore, annotatis plebano predicte ecclesie S. Andrea Apostoli et fratribus predicti ordinis S. Francisci in predicto claustro degentibus omni difficultate semota , reddere et restituere debeatis et teneamini, secus nullo modo facturi.

< FRIDRICH (éd.), 220-221

7 - Structure des dépenses du couvent


Poste Date
Orgue 1533

8 - Cadre de vie des frères : bâtiments et équipement


Eglise conventuelle

Etat Equipements

Aucun vestige médiéval.

Equip. : Orgue

Obs. :

La tabula de 1533 mentionne un organiste dans ce couvent.

< KAIZER (éd.), p. 8

Orgue vraisemblablement (?) installé aux frais de la municipalité.

< KÓSA, p. 222, 226

9 - Economie du salut


Tombes

Date réalisation Identité Condition Sociographie
1546 veuve de Valentin Török Laïcs Noble(s) de niveau intermédiaire ou inférieur

Bilan

La veuve de Valentin (Bálint) Török, seigneur de la ville, élit sépulture dans ce couvent après son installation à Debrecen en 1541 ; elle y fut enterrée en 1546.

et post domini captum suum Valentini predicti in Debrechen mortua erat, et ibi sepulta est apud monachos

< WENZEL (éd.), p. 100

Testaments

Date Testateur Sociographie Legs Détail
1552 Étienne / István Kamonczy, chanoine d'Oradea Membre(s) du clergé séculier intermédiaire 10 florins

1552 (12 octobre), testament du chanoine d'Oradea / Nagyvárad Étienne Kamonczy (de Kamenica/Kamonc), qui lègue 10 florins au couvent franciscain de Debrecen « s'il n'est pas détruit »

< KARÁCSONYI I, p. 157 (d'après Arch. du chapitre de Bratislava, Prot. IX, f, p.100)

10 - Autres