Couvent franciscain Saint-François de Székesfehérvár

Rédaction : Terminée

1 - Identifiants et bref historique du couvent


Identité

Auteur principal : de CEVINS Marie-Madeleine
Auteur(s) secondaire(s) :
Ordre : OFM
Numéro sur les cartes : 196
Coordonnées (lon,lat) : 18.4090531,47.1911866
Fonction du couvent : Studium
Proximité lieu de rassemblement :
Présence d'un autre couvent mendiant : Oui

Carte

Résumé

v.1230-v.1260 Fondation du couvent franciscain de Székesfehérvár, probablement par le roi de Hongrie, à un emplacement inconnu ; le vocable à saint François est mentionné dans un testament de 1367

1303 Studium (puisqu'un lecteur en théologie y est mentionné)

déb. XIVe s. : scriptorium, où furent rédigées les célèbres "gloses/lignes d'Alba Iulia" (Gyulafehérvári glosszák/sorok) comportant des passages traduits en hongrois (v. 1310)

1533 Première mention d'une communauté de tertiaires franciscaines ("béguines"), dont les frères ont la cure d'âmes (un confesseur des moniales est nommé en 1533)

1543 Destruction intégrale de l'église et du couvent. Les Franciscains s'établirent au XVIIIe siècle sur un emplacement différent (actuelle église Saint-Émeric).

Localité

Localité actuelle : Székesfehérvár
Localité en allemand : Stuhlweissenburg
Localité en hongrois : Székesfehérvár
Localité en latin médiéval : Alba Regia, Alba Regalis
Type de localité : Petite ville de marché

Custodie - Province - Pays

Province mendiante en 1500 : Hongrie
Province mendiante entre 1220 et 1550 Année début Année fin
Hongrie
Pays actuel : Hongrie
Pays entre 1250 et 1550 Année début Année fin
Royaume de Hongrie

Fondation

Début date de fondation : 1230
Fin date de fondation : 1260
Date de fermeture : 1543
Précisions :

Fondateur

Fondateur : un roi de Hongrie
Sociographie : Roi ou prince

Siège de custodie dès les années 1260.

Studium dès 1303 (puisqu'un lecteur en théologie y est mentionné) et scriptorium.

Nombreux chapitres provinciaux dans ce couvent : 1324 puis surtout (après le transfert à l'Observance des couvents de Buda et de Pest) 1450, 1458, 1474, 1479, 1518, 1529, 1531.

< KARÁCSONYI I, p. 171

2 - Documentation connue sur le couvent


Bibliographie générale

KARÁCSONYI János, Szent Ferencz rendjének története Magyarországon 1711-ig, Budapest, 1922-1924, t. I, p. 170-173 et t. II p. 558

KÓSA Eugenius, Antiquarii provinciae sanctae Mariae in Hungaria ordinis Minorum a.p.n. Francisci strictioris observantiae collectanea 1206-1774 [inédit], p. 222-226

Sources

Sources manuscrites :

Magyar Nemzeti Levéltár, Országos Levéltár (Budapest),

  • DF 244257 (ms original : Magyar Tudományos Akadémia Könyvtára, Kézirattár: Oklevélgyűjtemény, U 439) (= admission en confraternité et citation à la messe du jeudi de Dominique de Nyék, 1516)

Sources imprimées :

FEJÉR György (éd.), Codex diplomaticus Hungariae ecclesiasticus ac civilis, Buda, 1829-1844, t. IX vol. 4 n°37 p. 93 et t. IX vol. 7 n°38 p. 561 (= testament de Nicolas de Ayan, 1366-1367, en 2 versions identiques)

FRAKNÓI Vilmos, LUKCSICS József (éd.), Monumenta Romana episcopatus Vesprimiensis. A veszprémi püspökség római oklevéltára, t. I-IV, Budapest, 1896-1907 [MREV], t. III, p.101 (= indulgences pontificales de 1437)

3 - Discours et normes économiques des frères du couvent


4 - Décideurs, agents et intermédiaires économiques


5 - Biens et revenus fonciers (stables) du couvent


6 - Biens et revenus non fonciers du couvent


Type de bien : Autres
Date de mention : 1367
Revenus : 1 cheval et 1 boeuf
Observations :

Un noble nommé Nicolas de Ayan, domicilié loin de là, légua alors un cheval et un boeuf aux frères de ce couvent (voir Testaments)

< FEJÉR (éd.), IX/4 n°37 p. 93 et IX/7 n°38 p. 561

7 - Structure des dépenses du couvent


8 - Cadre de vie des frères : bâtiments et équipement


Eglise conventuelle

Etat Equipements Obs.

Église et couvent entièrement détruits. Les Franciscains qui revinrent dans la ville à la fin du XVIIe siècle choisirent un emplacement différent.

< KARÁCSONYI I, p. 172-173

Equip. : Orgue

Obs. :

Un organiste est affecté à ce couvent par le chapitre provincial en 1533.

L'octroi aux visiteurs de l'église franciscaine d'indulgences par le pape en 1437 (voir Indulgences) laisse penser (sans certitude) qu'une nouvelle phase de travaux commençait à cette date.

Bâtiments conventuels

Equip. Obs.
Livres

En 1450, après la mort dans ce couvent du gardien de Sopron, le conseil municipal de Sopron demande au gardien franciscain de Székesfehérvár (Benoît de Csákvár, également custode) de renvoyer au couvent de Sopron le bréviaire d'une valeur de 16 florins que le défunt avait emporté avec lui ; le gardien de Székesféhérvár répond que les effets du défunt ont été réunis dans un sac sous scellé et qu'il attend l'autorisation du provincial ; celui-ci lui rend visite peu après et lui ordonne de restituer ces biens ou de les compenser.

(Voir détails dans Couvent franciscain de Sopron)

< KARÁCSONYI I, p.172 et 252 (d'après Magyar Könyvszemle 1888 p.87-88 et 1890 p. 52)

9 - Economie du salut


Testaments

Date Testateur Sociographie Legs Détail
1367 Nicolas, fils de Maurice, de Ayan Noble(s) de niveau intermédiaire ou inférieur 1 cheval et 1 boeuf

Testament de Nicolas, fils de Maurice de Ayan, énoncé devant les Croisés de Székesfehérvár le 30 octobre 1366 (en présence de son confesseur, un clerc séculier) et authentifié par ledit couvent le 27 avril 1367 : il lègue 1 cheval et 1 boeuf au couvent franciscain, parmi de nombreux dons consentis (notamment en cheptel) à ses proches ou à d'autres établissements ecclésiastiques :

Item claustro beati Francisci de Alba unum equum bonum et unum bovem legasset.

< FEJÉR (éd.), IX/4 n°37 p. 93 et IX/7 n°38 p. 561 (2 versions identiques)

Indulgences

Date Donneur Indulgence
1437 Pape

5 avril 1437 : le pape Eugène IV accorde des indulgences aux visiteurs de l'église du couvent franciscain de Székesfehérvár.

< MREV, III, p. 101

Autres dons

Date Donateur Sociographie Service Dons
1516 Dominique de Nyék Aristocrate(s), baron(s), magnat(s) Prières de recommandation

En 1516, Luc de Segesd (Segösd), ministre de la prov. franciscaine conventuelle de Hongrie, depuis le couvent de Székesfehérvár, confirme qu'il a accordé à Dominique de Nyék (?), noble (nobili viro (...) Dominico de Neek) avec sa femme (Ewfraxia) et leurs enfants nés (non nommés) et à naître, plusieurs grâces :

  • la citation de leur nom hebdomadaire à la messe du jeudi (en l'honneur du Corpus Christi) au couvent, en échange de l'aumône offerte par lui-même et ses héritiers, pour leur salut
  • leur admission dans la confraternité ("ordinaire") de l'Ordre, avec participation aux suffrages de l'Ordre et pleine participation aux "charismes spirituels" des membres de la province

Mobiles invoqués : la générosité des bienfaiteurs en général et la nécessité de les récompenser, mais aussi les dons répétés (présents et à venir) des récipiendaires (Dominique de Nyék et son épouse) au couvent de Székesfehérvár.

Ce sont ces dons qui justifient la citation de leur nom à la messe hebdomadaire du jeudi en l'honneur du Saint Sacrement lue dans le couvent de Székesfehérvár.

< MNL DF 244257 (ms original : MTA).

Associations de laïcs

Association Observations
Confraternité

En 1516, Luc de Segesd (Segösd), ministre de la prov. franciscaine conventuelle de Hongrie, depuis le couvent de Székesfehérvár, confirme qu'il a accordé à Dominique de Nyék (?), noble (nobili viro (...) Dominico de Neek) avec sa femme (Ewfraxia) et leurs enfants nés (non nommés) et à naître, plusieurs grâces :

  • la citation de leur nom hebdomadaire à la messe du jeudi du couvent de Székesfehérvár (voir Dons)
  • leur admission dans la confraternité ("ordinaire") de l'Ordre (nostram confraternitatem), avec participation aux suffrages de l'Ordre (nostre sacre religionis) dans la vie et ds la mort et pleine participation aux "charismes spirituels", à savoir aux célébrations (énumérées selon une liste assez convenue) accumulés par les frères, les soeurs et les tertiaires habitant en Hongrie, Slavonie et Transylvanie.

< MNL DF 244257 (ms original : MTA).

10 - Autres