Couvent franciscain Saint-François de Pécs

Rédaction : Terminée

1 - Identifiants et bref historique du couvent


Identité

Auteur principal : de CEVINS Marie-Madeleine
Auteur(s) secondaire(s) : CHARBONNEL Marie
Ordre : OFM
Numéro sur les cartes : 191
Coordonnées (lon,lat) : 18.22241,46.075097
Fonction du couvent :
Proximité lieu de rassemblement : Enceinte urbaine
Présence d'un autre couvent mendiant : Oui

Carte

Sceau

Sceau du gardien du couvent, avec motif castral, décrit dans une lettre du légat Gentilis en 1309 (29 septembre), avec d'autres sceaux (dont celui des Dominicains de Pécs) :

in reliquo autem infixa erat quedam ymago ad similitudinem cuiusdam castri, et in circumferentia ipsius sigilli hec littere apparebant, scilicet Sigillum Fratrum Minorum Quinqueecclesiensium [...]

< Monumenta Vaticana Hungariae I/2, n°LXXX/4 p. 362

Résumé

av. 1260 Fondation du couvent franciscain de Pécs

1543 Destruction après la prise de la ville par les Ottomans

Localité

Localité actuelle : Pécs
Localité en allemand : Fünfkirchen
Localité en hongrois : Pécs
Localité en latin médiéval : Quinque Ecclesiae
Type de localité : Cité épiscopale

Custodie - Province - Pays

Custodie : Pécs
Province mendiante en 1500 : Hongrie
Province mendiante entre 1220 et 1550 Année début Année fin
Hongrie
Pays actuel : Hongrie
Pays entre 1250 et 1550 Année début Année fin
Royaume de Hongrie

Fondation

Début date de fondation : 1250
Fin date de fondation : 1260
Début date de fermeture : 1543
Fin date de fermeture : 1546

Mentionné pour la première fois au chapitre général de Narbonne en 1260.

Endommagé après la prise de la ville par les Turcs en 1543, il fut officiellement abandonné en 1546.

Fondateur

Fondateur :
Sociographie :

Couvent important : centre de custodie (dès 1260), lieu de réunion de plusieurs chapitres de la province conventuelle de Hongrie (1348, 1356, 1490, 1516), les fouilles ont révélé un complexe étendu.

2 - Documentation connue sur le couvent


Bibliographie générale

KARÁCSONYI János, Szent Ferencz rendjének története Magyarországon 1711-ig, Budapest, 1922-1924, t. I, p. 226-227

ROMHÁNYI Beatrix, Kolostorok és társaskáptalanok a középkori Magyarországon, Budapest, 2000, p. 51

KISS Gergely, SARBAK Gábor, « Szerzetesi intézmények III. Kolduló- és remeterendek », dans T. FEDELES, G. SARBAK, J. SÜMEGI (dir.), A pécsi egyházmegye története, t. I : A középkor évszázadai (1009-1543), Pécs, 2009, p. 377-379.

Aspects économiques

Vestiges archéologiques :

KÁRPÁTI Gábor, SZEKÉR György, « A pécsi ferences és domonkos kolostorok kutatása », dans A. HARIS (dir.), Koldulórendi építészet a középkori Magyarországon, Budapest, 1994, p. 235-256

Sources

Sources imprimées :

KÓSA Eugenius (éd.), Antiquarii provinciae sanctae Mariae in Hungaria ordinis Minorum a.p.n. Francisci strictioris observantiae collectanea 1206-1774, p. 172-174 (= charte de Louis II Jagellon accordant l'exemption fiscale aux futurs syndics des couvents franciscains, dressée à Pécs le 26 octobre 1521)

Monumenta Vaticana Hungariae. Vatikáni Magyar Okirattár, Series I, Budapestini, 1887-1891, t. II, n°LXX/4 p. 362 (= description du sceau du couvent, 29 septembre 1309) et t. IV, n°CCCXCV p. 327-328 (= indulgences pontificales, 1er mai 1401)

3 - Discours et normes économiques des frères du couvent


4 - Décideurs, agents et intermédiaires économiques


Agents externes

Type Date Nombre Détail
Confrater, Syndicus 1521 1

Une charte du roi Louis II Jagellon, datée du 26 octobre 1521 et établie à Pécs, octroie au syndicus ou confrater de chaque couvent franciscain, dont la fonction est décrite comme consistant à recevoir les aumônes faites au couvent, d'une entière exemption fiscale pour l'une de ses maisons (domus) et de ses terrains (fundus curie).

< KARÁCSONYI I, p. 227 ; KÓSA (éd.), p. 172-174 (transciption intégrale)

János Karácsonyi y voit la trace de difficultés propres au couvent de Pécs. En réalité, la charte concerne l'ensemble des couvents franciscains du royaume :

(...) nos intelligentes religiosos fratres ordinis Minorum s. Francisci in hoc regno nostro Hungarie et partibus sibi subjectis degentes (...)

ad quodlibet claustrum eorum unum confratrem seu syndicum similis conditionis hominem ad collectionem et conservationem eleemosynarum, que ipsis pie elargiuntur, possint constituere, adque ordinare (...)

Les privilèges fiscaux accordés tendent à prouver que les frères avaient du mal à recruter des gestionnaires laïques. D'où la nécessité (chez les Conventuels comme chez les Observants) de recourir à ce mode indirect de rémunération.

5 - Biens et revenus fonciers (stables) du couvent


6 - Biens et revenus non fonciers du couvent


Date de mention : 1407
Observations :

Le 4 décembre 1407, un frère mineur séjournant au couvent de Pécs, Étienne Székely/Sicule, fait transcrire par un notaire nommé Émeric d'Arna la bulle de Benoît XI confirmant les privilèges des membres de l'ordre.

< KARÁCSONYI I, p. 227 (d'après Archives franciscaines de Presbourg, Lad. XXXVI n° 5)

7 - Structure des dépenses du couvent


8 - Cadre de vie des frères : bâtiments et équipement


Eglise conventuelle

Etat Nef - Choeur - Plan Obs.

Peu de vestiges médiévaux. Église transformée en mosquée sous l'occupation ottomane, puis reconstruite au XVIIIe siècle et dans les années 1925-1926.

Compl.

Nef à un seul vaisseau, fermée par un choeur polygonal

55 m de long x 13 m de large

Reconstruction du choeur au tournant des XVe et XVIe siècles

Bâtiments conventuels

Etat Plan Compl. Equip. Obs.

Les fouilles (dir. par Gábor Kárpáti) ont permis de reconstituer le plan de l'ensemble monastique.

< KISS - SARBAK, fig. 62 p. 378

Plan carré ; cellules isométriques réparties sur trois côtés du cloître.

Livres

Deux volumes imprimés de Pelbartus de Temesvár, Stellarium coronae B. Mariae V. (RMK III 91) et Sermones pomerii quadragesimales (H 12559) imprimés à Haguenau en 1501 et 1499 et conservés sous la cote Inc. 1200 à la Bibliothèque Nationale de Budapest , sont prêtés par le couvent de Gyöngyös au prieur de Pécs.

Frater Andreas de dees predicator Minorum

Ad usum fratris urbany de giöngios.

Liber ad usum patris Michaelis de Quinqueecclessis ord. Min. assignatus.

Ad usum fratris B. de Chan.

< Bibliotheca Hungarica, n°1081.

9 - Economie du salut


Indulgences

Date Donneur Indulgence
1401 Pape

Le 27 avril (ou 1er mai, selon édition ancienne) 1401, le pape Boniface IX accorde aux visiteurs du couvent pour les fêtes du dimanche des Rameaux et de la Visitation autant d'indulgences qu'à l'église de la Portioncule, notamment à ceux qui contribueront aux travaux d'entretien des bâtiments (et ad conservationem huiusmodi manus porrexerint adiutrices) ; il autorise les frères à déléguer à 8 prêtres la tâche de confesser ces visiteurs pendant les trois jours précédant lesdites fêtes.

< Monumenta Vaticana Hungariae I/IV, n°CCCXCV, p. 327-328 (1er mai) ; Zsigmondkori oklevéltár II / 1 n°1039 (27 avril)

10 - Autres