Couvent franciscain obs. Ste-Marie d'Ilok / Újlak (2)

Rédaction : Terminée

1 - Identifiants et bref historique du couvent


Identité

Auteur principal : de CEVINS Marie-Madeleine
Auteur(s) secondaire(s) :
Ordre : OFM Obs
Numéro sur les cartes : 143
Coordonnées (lon,lat) : 19.37712,45.223989
Fonction du couvent :
Proximité lieu de rassemblement :
Présence d'un autre couvent mendiant : Oui

Carte

Résumé

1451 Le pape Nicolas V autorise le transfert du couvent à l'Observance à la demande (reçue et approuvée le 9 mai) de Nicolas d'Újlak, seigneur du lieu et patron (descendant du fondateur du couvent au XIIIe siècle - voir notice 1), après enquête confiée à l'archevêque d'Esztergom, qui tranche en faveur du transfert (21 décembre) ; les biens du couvent sont affectés à l'hôpital Toussaints-et-Saint-Nicolas

1455 Ouverture effective du couvent observant, peut-être à l'instigation de Jean de Capistran, après plusieurs années d'attente

1456 Séjour de Jean de Capistran en juillet puis après la victoire de Belgrade, jusqu'à sa mort le 23 octobre ; il est enterré dans la chapelle Sainte-Catherine, qui attire des pèlerins

1468 Agrandissement de l'église et travaux dans le couvent

1526 Transfert de la tombe de Capistran à Vinogradov (été) puis départ des frères à l'approche des Ottomans, qui détruisent le couvent

Localité

Localité actuelle : Ilok
Localité en allemand :
Localité en hongrois : Újlak, Szerémújlak
Localité en latin médiéval : Wylac, Uilak, Wilak
Type de localité : Petite ville de marché
Sociographie de la localité : Marchand(s) et artisan(s)

Custodie - Province - Pays

Custodie : Ilok / Újlak
Province mendiante en 1500 : Hongrie
Province mendiante entre 1220 et 1550 Année début Année fin
Hongrie
Pays actuel : Croatie
Pays entre 1250 et 1550 Année début Année fin
Royaume de Hongrie

Fondation

Date de fondation : 1451
Date de fermeture : 1526
Précisions :

Fondateur

Fondateur : Nicolas d'Újlak

Couvent de taille imposante, à en juger par le nombre de chapitres vicariaux qu'il accueillit (1465, 1475, 1493, 1509) et d'après les effectifs fournis par les sources :

  • v. 1455 : 30 frères (!)
  • 1499 : nombreux frères puisque le chapitre impose une messe chantée par jour dans ce couvent, parmi une dizaine de la vicairie de Hongrie
  • 1509 : au moins 12 frères (couvent désigné comme conventus)

2 - Documentation connue sur le couvent


Bibliographie générale

ANDRIĆ Stanko, The Miracles of St. John Capistran, Budapest, Central European University Press, 2000 (en particulier p. 42-43)

KARÁCSONYI János, Szent Ferencz rendjének története Magyarországon 1711-ig, Budapest, 1922-1924, t. II, p. 175-177

ROMHÁNYI Beatrix, Kolostorok és társaskáptalanok a középkori Magyarországon, Budapest, 2000, p. 70

Aspects économiques

FEDELES Tamás, article sous presse.

Architecture :

VUKIČEVIĆ-SAMARŽIJA Diana, « MIttelalterliche Kirchen der Bettelorden in Kroatien », in HARIS Andrea (dir.), Koldulórendi épitészet a középkori Magyarországon. Tanulmányok, Budapest, 1986, p. 63-85

Sources

Sources manuscrites :

Szeged, Csongrád Megyei Levéltár [Archives du comitat de Csongrád] (CsML), fonds XII 4, ms a/18, p. 91-92 (= bulle du pape Nicolas V à l'archevêque d'Esztergom sur le transfert du couvent, 5 mai 1451) et 92-94 (= décision de transfert de l'archevêque d'Esztergom après enquête, 22 décembre 1451)

3 - Discours et normes économiques des frères du couvent


4 - Décideurs, agents et intermédiaires économiques


Patronus

Identité Lignage Origine Commentaire
Nicolas d'Újlak d'Újlak / Újlaky / d'Ilok Aristocrate(s), baron(s), magnat(s)

C'est Nicolas d'Újlak, voïvode de Transylvanie, qui demande au pape le transfert du couvent à l'Observance en 1451.

La bulle du pape (5 mai 1451) mentionne l'usage funéraire de ce couvent par le lignage de son fondateur, Nicolas d'Újlak.

qui iuxta morem progenitorum ipsius consuetudinem apud ecclesiam dicta domus sepulturam habentium inibi etiam sepeliri

< CsML, XII 4, a/18, p. 91

5 - Biens et revenus fonciers (stables) du couvent


Bilan

L'absence de biens et revenus fonciers correspond aux principes rappelés à l'occasion du transfert du couvent à l'Obsevance dans les bulles.

L'initiateur du transfert de ce couvent à l'Observance, son patron, Nicolas d'Újlak, insiste sur la vocation contemplative des frères, ce que le pape Nicolas V reprend dans son préambule.

La bulle du 5 mai 1451 précise [sans en faire la conséquence immédiate du point précédent, mais c'est sans doute à la demande de Nicolas d'Újlak] que les terres et autres biens immeubles qui appartenaient jusqu'alors au couvent (franciscain conventuel) seraient affectés à l'hôpital de la ville (Toussaints-et-Saint-Nicolas, récemment construit ou à construire).

Et insuper quascunque possessiones et immobila bona ad ipsam domum legitime spectantia, quorum nomina, cognomina, qualitates, quantitates, designationes et loca ac verum valorem presentibus haberi volumus pro expressis pro quodam in honorem omnium sanctorum et sancti Nicolai in eodem loco noviter erigendo hospitali reservari, ...

< KARÁCSONYI, I, p. 60 (d'après le "bullaire de Gyöngyös", p. 91) ; CsML, XII 4, ms a/18, p. 91-92

La formulation est quasiment identique et revient deux fois dans la charte de l'archevêque d'Esztergom Denis de Szécs du 22 décembre 1451 :

necnon universas / quascunque possessiones et immobilia bona ad ipsam domum de Wilak spectantia pro quodam hospitali in honorem Omnium Sanctorum et sancti Nicolai in eodem Wilak noviter erigendo reservari / reservavimus,

< CsML, XII 4, ms a/18, p. 92-94

6 - Biens et revenus non fonciers du couvent


7 - Structure des dépenses du couvent


8 - Cadre de vie des frères : bâtiments et équipement


Eglise conventuelle

Nef - Choeur - Plan Ornementation Obs.
Photo Compl.

Plan : < VUKIČEVIĆ-SAMARŽIJA 1986, p. 66 fig. 2

Église à une seule nef, fermée par un chevêt polygonal ; clocher sur le côté du choeur.

Dimensions : 51 m de long x 11,5 m de large

< ROMHÁNYI 2000, p. 70 ;

Photo Compl.

Source photo

L'église initiale héritée des Conventuels subit plusieurs phases d'agrandissement.

Une chapelle (Sainte-Catherine) est ajoutée côté nord peu avant l'arrivée des Observants ; c'est là que sera installée la tombe de Capistran.

En 1468, l'église est prolongée de 12 m vers l'est ; cela permet de relier l'église au bâtiment conventuel, dont elle était alors séparée (d'une dizaine de mètres).

< ANDRIĆ 2000, p. 43

9 - Economie du salut


Tombes

Date réalisation Identité Condition Sociographie Observations
1526 Jean de Capistran Clercs Frère(s) mendiant(s)

La tombe de Jean de Capistran attire aussitôt de nombreux pèlerins. C'est peut-être aussi à cause d'elle que 4 chapitres vicariaux se tiennent dans ce couvent entre 1465 et 1509 (< KARÁCSONYI, II, p. 177).

Elle est transférée à Vinogradov à l'approche des Ottomans pendant l'été 1526.

Bilan

Les ancêtres de Nicolas d'Újlak se faisaient déjà enterrer dans le couvent (voir Décideurs).

La tombe de Capistran devient manifestement à partir de 1456 le principal point d'attraction du couvent.

Pèlerins

De nombreux pèlerins affluent vers la tombe de Jean de Capistran entre 1456 et 1526.

< ANDRIĆ 2000

10 - Autres