Couvent franciscain obs. Ste-Marie de Szécsény (2)

Rédaction : Terminée

1 - Identifiants et bref historique du couvent


Identité

Auteur principal : de CEVINS Marie-Madeleine
Auteur(s) secondaire(s) :
Ordre : OFM Obs
Numéro sur les cartes : 22
Coordonnées (lon,lat) : 19.517489,48.082048
Fonction du couvent :
Proximité lieu de rassemblement : Forteresse
Présence d'un autre couvent mendiant : Non

Carte

Résumé

1467 Transfert du couvent franciscain de Szécsény aux Observants sur décision du pape Paul II, à la demande du palatin Michel Ország

1468 Les frères observants s'y installent

1469 Décision de transfert annulée mais sans conséquences sur le transfert à cause des pressions exercée par Michel Ország

1477 Le chapitre vicarial se tient dans ce couvent

1492 Le transfert à l'Observance de ce couvent est confirmé par le pape Alexandre VI

1544 Mise en lieu sûr des objets liturgiques dans la forteresse voisine de Szécsény en prévision des attaques ottomanes ; suppression de la custodie de Szécsény

1552-1593 Occupation ottomane

1610 Retour des frères dans le couvent

C'est l'un des rares couvents de l'Observance franciscaine de Hongrie à avoir maintenu son existence pendant l'occupation ottomane.

Localité

Localité actuelle : Szécsény
Localité en allemand :
Localité en hongrois : Szécsény
Localité en latin médiéval : Sechen, Zechen
Type de localité : Bourgade
Sociographie de la localité : Marchand(s) et artisan(s)

Custodie - Province - Pays

Custodie : Esztergom, Custodie : Szécsény
Province mendiante en 1500 : Hongrie
Province mendiante entre 1220 et 1550 Année début Année fin
Hongrie
Pays actuel : Hongrie
Pays entre 1250 et 1550 Année début Année fin
Royaume de Hongrie

Fondation

Date de fondation : 1467
Date de fermeture : 1544
Précisions :

Fondateur

  • 1499 : grand couvent puisque les Constitutions imposent 1 messe chantée par jour
  • 1509 : au moins 12 frères (couvent désigné dans la liste interne comme conventus)

2 - Documentation connue sur le couvent


Bibliographie générale

KARÁCSONYI János, Szent Ferencz rendjének története Magyarországon 1711-ig, Budapest, 1922-1924, t. II, p. 177-179

ROMHÁNYI Beatrix, Kolostorok és társaskáptalanok a középkori Magyarországon, Budapest, 2000, p. 60

Sources

Sources imprimées :

KERTÉSZ Balázs (éd.), A magyarországi obszerváns ferencesek eredetiben fennmaradt iratai 1448-1526. The original surviving documents of the Hungarian observant Franciscans 1448-1526, Budapest, 2015,

  • p. 79-80 n° 11 (= lettre de confraternité, 13 mai 1468)
  • p. 96-97 n° 27 (= lettre de confraternité, 7 avril 1494)

3 - Discours et normes économiques des frères du couvent


4 - Décideurs, agents et intermédiaires économiques


Patronus

Origine Commentaire
Aristocrate(s), baron(s), magnat(s)

C'est le palatin Michel Ország qui demande au pape Paul II le transfert du couvent à l'Observance en 1467. Et la décision contraire de 1469 reste sans effets en raison de son intervention.

< KARÁCSONYI, p. 177-178

5 - Biens et revenus fonciers (stables) du couvent


6 - Biens et revenus non fonciers du couvent


7 - Structure des dépenses du couvent


8 - Cadre de vie des frères : bâtiments et équipement


Eglise conventuelle

Nef - Choeur - Plan Equipements
Compl.

Voir notice 1.

Obs. :

L'inventaire réalisé en 1554 des objets liturgiques du couvent transférés en 1542 dans la forteresse de Szécsény mentionne :

  • 17 calices
  • 1 monstrance
  • 1 bassin en argent
  • 1 encensoir en argent
  • 3 devants d'autel en argent
  • des vêtements ecclésiastiques.

< KARÁCSONYI, II, p. 178 (d'après un document des Archives de Gyöngyös non coté)

9 - Economie du salut


Associations de laïcs

Association Observations
Confraternité

Deux lettres de confraternité ont été délivrées depuis ce couvent :

  • 13 mai 1468 : le vicaire de Hongrie Valentin de Sziget admet dans la confraternité ordinaire de l'Ordre Barbe de Rozhanovce / Rozgony, veuve de Ladislas de Szécsény (magnifica domina Barbara de Rozgon, relicta quondam magnifici domini Ladislai de Zechen)

< KERTÉSZ 2015 (éd.), p. 79-80 n°11

  • 7 avril 1494 : le vicaire de Hongrie Étienne de Sopronca admet dans la confraternité ordinaire de l'Ordre noble Jean Lazare (nobilis Johannes Lazar) avec son épouses et ses frères.

< KERTÉSZ 2015 (éd.), p. 96-97 n° 27

10 - Autres