Couvent franciscain obs. Ste-Marie de Sălard / Szalárd

Rédaction : Terminée

1 - Identifiants et bref historique du couvent


Identité

Auteur principal : de CEVINS Marie-Madeleine
Auteur(s) secondaire(s) :
Ordre : OFM Obs
Numéro sur les cartes : 273
Coordonnées (lon,lat) : 22.025216,47.227176
Fonction du couvent :
Proximité lieu de rassemblement :
Présence d'un autre couvent mendiant : Non

Carte

Résumé

v. 1395 Fondation duc ouvent par un membre du lignage des Csák, Nicolas, ispan de Temes

1400 Le couvent bénéficie d'indulgences pontificales et épiscopales

1451 (janvier) Séjour de l'évêque Jean Vitéz dans ce couvent

1468 Le chapitre provincial se réunit dans ce couvent

1493 Oswald de Laskó est gardien de ce couvent

1533 Agrandissement de l'infirmerie

1553-1556 Attaque du couvent par les hommes de main du seigneur, Wolfgang de Csák, pro-turc et ennemi de Ferdinand Ier de Habsbourg ; le gardien est assassiné

av. 1556 Abandon du couvent, transformé ensuite en temple protestant

Localité

Localité actuelle : Sălard
Localité en allemand :
Localité en hongrois : Szalárd
Localité en latin médiéval : Zalard
Type de localité : Bourgade
Sociographie de la localité : Marchand(s) et artisan(s)

Custodie - Province - Pays

Custodie : Ineu / Jenő
Province mendiante en 1500 : Hongrie
Province mendiante entre 1220 et 1550 Année début Année fin
Bosnie (vicairie) 1448
Hongrie
Pays actuel : Roumanie
Pays entre 1250 et 1550 Année début Année fin
Royaume de Hongrie

Fondation

Début date de fondation : 1395
Fin date de fondation : 1400
Début date de fermeture : 1553
Fin date de fermeture : 1556
Précisions :

Fondateur

  • 1509 : moins de 12 frères (désigné comme locus)
  • 1535 : 22 frères (12 prêtres, 3 novices, 7 frères lais)

2 - Documentation connue sur le couvent


Bibliographie générale

BUNYITAY Vincze, A váradi püspükség története, Nagyvárad, 1883, t. II, p. 450-456 (online)

KARÁCSONYI János, Szent Ferencz rendjének története Magyarországon 1711-ig, Budapest, 1922-1924, t. II, p. 157-160

ROMHÁNYI Beatrix, Kolostorok és társaskáptalanok a középkori Magyarországon, Budapest, 2000, p. 60

RUSU Adrian Andrei (dir.), Dicţionarul mănăstirilor din Transilvania, Banat, Crişana şi Maramureş, Cluj-Napoca, 2000, p. 222-224

Sources

Sources imprimées :

BARABÁS Samu (éd.), A római szent birodalmi gróf széki Teleki család oklevéltára. Codex diplomaticus sacri romani imperii comitum familiae Teleki de Szék, Budapest, 1895, t. II, p. 114-115 n° 82 (= testament de Jean Erdélyi de Vásárhely, 29 novembre 1472)

[FRAKNÓI Vilmos (éd.)], Monumenta Vaticana historiam regni Hungariae illustrantia, Vatikáni Magyar Okirattár, Series I, Budapestini, 1887-1891, 6 vol., (MVH) ici t. I/4 (1889) p.173-174 n°222 (= indulgences pontificales, 1er mars 1400) et p. 204-205 n°254 (confirmation verbatim adressée par le pape à l'évêque d'Oradea, 1er mai 1400)

3 - Discours et normes économiques des frères du couvent


4 - Décideurs, agents et intermédiaires économiques


Patronus

Identité Lignage Origine Commentaire
Nicolas de Csák, ispan de Temes Csák Aristocrate(s), baron(s), magnat(s)

La famille Csák avait reçu cette localité du roi Sigismond de Luxembourg au tournant du XVe siècle..

Fondateur du couvent d'après la bulle d'indulgences de 1400 (voir Indulgences), Nicolas, fils d'Étienne (Nicolaus Stephani de Chak), était comte ispan de Temes depuis 1395.
C'est lui qui a demandé au pape l'octroi de ces indulgences.

L'église de ce couvent servait de chapelle funéraire aux membres de la famille (voir Tombes).

Les armoiries des Csák y sont encore visibles, elles arborent un tête d'homme au centre, peut-être l'effigie du fondateur ; mais la date de réalisation est mal établie.

< BUNYITAY 1883, II, p. 454 ; RUSU, p. 223

5 - Biens et revenus fonciers (stables) du couvent


6 - Biens et revenus non fonciers du couvent


7 - Structure des dépenses du couvent


8 - Cadre de vie des frères : bâtiments et équipement


Eglise conventuelle

Etat Nef - Choeur - Plan Ornementation Equipements

Actuel temple protestant.

Église profondément remaniée à l'époque moderne.

Photo Compl.

Source photo

Église à une seule nef ; choeur à chevêt polygonal

< RUSU, p. 223

Source plan : BUNYITAY p. 453

Dimensions : 28 m de long sur 12,5 m de large

< BUNYITAY 1883, p. 452

Photo Compl.

Fenêtres à arcatures gothiques.

< BUNYITAY 1883, p. 451-452

Obs. :

En 1556, le gardien du couvent, François de Váradujlak, fait transférer les objets précieux qui lui ont été confiés ainsi que les objets liturgiques de valeur dans la forteresse d'Ecsed - comme ceux des couvents d'Oradea et de Gyula.

< KARÁCSONYI, II, p. 159 ; BUNYITAYI 1883, II, p. 455-456

D'après un inventaire de 1617, il restait alors 2 devants d'autel (antependium), 3 chasubles et 3 dalmatiques en soie brodée de fils d'or ; une des chasubles comportait sur le dos une croix avec la Vierge Marie et l'Ange Gabriel, de l'autre côté les apôtres saint Paul et saint Barthélemy ; 2 des dalmatiques étaient en soie noire avec des fleurs dorées (probablement pour les messes funèbres).

< BUNYITAY 1883, II, p. 456 (sans référence documentaire)

9 - Economie du salut


Tombes

Date réalisation Qualité Identité Condition Sociographie Observations
1468 ca François de Csák / Csáky Laïcs Aristocrate(s), baron(s), magnat(s)

Selon le testament de Benoît de Csák (ou Csáky), fils de l'ispan des Sicules et ispan de Bihar François de Csák (mort vers 1468), dressé le 21 décembre 1490, Benoît, alors malade, demande à être enseveli au couvent, dans la tombe de son père, avec les cérémonies habituelles.

< BUNYITAY et alii (éd.), II, p. 454-455 (sans référence à la source)

1490 Benoît de Csák / Csáky Laïcs Aristocrate(s), baron(s), magnat(s)

Voir tombe précédente.

Bilan

Les deux tombes mentionnées par la documentation sont celles des membres de la famille du fondateur.

Testaments

Date Testateur Sociographie Legs Détail
1472 Jean Erdélyi de Vásárhely Noble(s) de niveau intermédiaire ou inférieur 1 tonneau de vin

Dans son testament dressé le 29 novembre 1472, Jean Erdélyi de Vásárhely (Iohannes Erdely de Wasarhely) lègue aux frères en activité dans ce couvent un tonneau de vin :

Item aliud vas vini monachis in Zalard desudantibus lego.

C'est le dernier don mentionné dans le testament.

Il prévoit de nombreux autres dons à des établissements ou personnes ecclésiastiques (situés à BIhar, Oradea, ...) ainsi qu'à ses proches.

< BARABÁS (éd.), II, n°82, p. 115

Indulgences

Date Donneur Indulgence
1400 Pape

Le 1er mars 1400, à la demande du fondateur du couvent, Nicolas fils d'Étienne de Csák, le pape Boniface IX accorde 7 ans et 40 jours d'indulgences pendant 7 fêtes, 100 jours aux octaves et les 6 jours suivant la Pentecôte, aux visiteurs de l'église de ce couvent (domus) dont la construction, récente, n'est pas encore achevée.

< MVH, I/4, p. 173-174 n°222

Il adresse une confirmation verbatim de ces indulgences à l'évêque d'Oradea le 1er mai 1400 :

< MVH, I/4, p. 204-205 n°254

10 - Autres