Couvent franciscain obs. Ste-Marie de Hunedoara / Vajdahunyad

Rédaction : Terminée

1 - Identifiants et bref historique du couvent


Identité

Auteur principal : de CEVINS Marie-Madeleine
Auteur(s) secondaire(s) :
Ordre : OFM Obs
Numéro sur les cartes : 266
Coordonnées (lon,lat) : 22.917462,45.769954
Fonction du couvent :
Proximité lieu de rassemblement :
Présence d'un autre couvent mendiant : Non

Carte

Résumé

1442 Début des travaux de construction d'un couvent dans le quartier de Buituri (en hongrois Bojtor), en contrebas du château de Hunedoara / Vajdahunyad, berceau du lignage des Hunyades, couvent fondé par Jean de Hunyad à l'intention d'Ermites de saint Augustin mais resté inachevé à sa mort en 1456

1463 La reine-mère Élisabeth de Szilágy demande au comes de Szentandrás Jean de Varjas de nommer un expert pour superviser les travaux à prévoir sur le couvent de Hunedoara (claustrum in Hwnyad)

1465 Le pape Paul II accorde (le 19 mai 1465) l'autorisation de transférer ce couvent aux Franciscains observants, à la demande du roi Mathias Ier et de sa mère Élisabeth de Szilágy ; le couvent devait servir de pépinière de missionnaires en direction de la Moldavie

1487 Achèvement des travaux du ouvent

1526 Le gardien de ce couvent se plaint des mesures hostiles aux frères du capitaine de la forteresse, luthérien

1532 Graves dommages causés au couvent pendant le siège de la forteresse par les troupes de Jean de Szapolya, qui entraînent son évacuation

v. 1535-1536 Retour des frères

av. 1552 Abandon du couvent face à la progression des Ottomans puis destruction

Localité

Localité actuelle : Hunedoara
Localité en allemand :
Localité en hongrois : Vajdahunyad, Hunyad
Localité en latin médiéval : Hwnyad, Boythor
Type de localité : Bourgade
Sociographie de la localité : Marchand(s) et artisan(s)

Custodie - Province - Pays

Custodie : Transylvanie
Province mendiante en 1500 : Hongrie
Province mendiante entre 1220 et 1550 Année début Année fin
Hongrie
Pays actuel : Roumanie
Pays entre 1250 et 1550 Année début Année fin
Royaume de Hongrie

Fondation

Date de fondation : 1465
Début date de fermeture : 1550
Fin date de fermeture : 1552
Précisions :

Fondateur

Sociographie : Roi ou prince
  • 1509  : moins de 12 frères (couvent désigné comme locus)

2 - Documentation connue sur le couvent


Bibliographie générale

ENTZ Géza, Erdély építészete a 14-16. században, Kolozsvár [Cluj-Napoca], 1996, ici p. 499-500

KARÁCSONYI János, Szent Ferencz rendjének története Magyarországon 1711-ig, Budapest, 1922-1924, t. II, p. 79-80

ROMHÁNYI Beatrix, Kolostorok és társaskáptalanok a középkori Magyarországon, Budapest, 2000, p. 14

RUSU Adrian Andrei (dir.), Dicţionarul mănăstirilor din Transilvania, Banat, Crişana şi Maramureş, Cluj-Napoca, 2000, p. 149-150

Aspects économiques

Architecture :

ENTZ Géza, Erdély építészete a 14-16. században, Kolozsvár [Cluj-Napoca], 1996, p. 107

Sources

Sources manuscrites :

Budapest, Budapest, Magyar Ferences Levéltár, fonds antérieur à Mohács (XII.1), ms n° 56 (= autorisation pontificale de transfert aux Franciscains observants du couvent resté inachevé, 19 mai 1465)

Budapest, Magyar Nemzeti Levéltár [Archives Nationales Hongroises] (MNL), Országos Levéltár

  • DL 74407 (= testament de Léonard de Barlabás de Héderfáj, 28 janvier 1525)

Budapest, Országos Széchényi Könyvtár (OSzK) [Bibliothèque Nationale Széchényi], Département des manuscrits (Kézirattár)

  • Codex Latinus medii aevi n°432, fol. 113-114 (= modèle d'autorisation donnée par le vicaire de Hongrie à une confrérie de cordonniers d'utiliser un autel dans l'église du couvent et d'y ensevelir ses membres, v.1515-1517).

Sources imprimées :

BARABÁS Samu (éd.), A római szent birodalmi gróf széki Teleki család oklevéltára. Codex diplomaticus sacri romani imperii comitum familiae Teleki de Szék, Budapest, 1895, 2 vol. (t.I : 1206-1437, t. II : 1438-1526), t. II, p. 450-455 n° 26 (= (= testament de Léonard de Barlabás de Héderfáj, 28 janvier 1525)

de CEVINS Marie-Madeleine (éd.), Les franciscains observants hongrois de l'expansion à la débâcle (vers 1450 - vers 1540), Rome, 2008, "Pièces justificatives", n° 36, p. 544 (= modèle d'autorisation donnée par le vicaire de Hongrie à une confrérie de cordonniers d'utiliser un autel dans l'église du couvent et d'y ensevelir ses membres, v.1515-1517)

3 - Discours et normes économiques des frères du couvent


4 - Décideurs, agents et intermédiaires économiques


Patronus

Identité Lignage Origine Commentaire
Mathias Ier (Corvin), roi de Hongrie Hunyades / Hunyad / Hunyadi Roi ou prince

Site correspondant au berceau du lignage des Hunyades.

Continuateur du projet de son père, Mathias Corvin demande au pape l'autorisation de transférer le couvent aux Franciscains observants (obtenue le 19 mai 1465), de même que sa mère, avant de reprendre les travaux, achevés en 1487.

La bulle de 1465 mentionne, de façon allusive, la vocation missionnaire du couvent :

Nos igitur regis et genitricis predictorum devotionem commendantes ac regularem observantiam et sacre religionis propagationem et presertim in partibus illis, que scismaticis et hereticis fedate dinnoscuntur, cultus divini augmentum vigere cupientes, ...

< MFL XII.1, n° 56

5 - Biens et revenus fonciers (stables) du couvent


6 - Biens et revenus non fonciers du couvent


7 - Structure des dépenses du couvent


8 - Cadre de vie des frères : bâtiments et équipement


Eglise conventuelle

Etat Nef - Choeur - Plan

Vestiges mis au jour en 1914. L'actuelle église catholique de Buituri conserve une partie de la nef de l'église franciscaine originelle.

< ENTZ 1996, p. 107

Compl.

Église manifestement construite sur le modèle de celle de Teiuş / Tövis, très similaire en tout cas.

< ROMHÁNYI, p. 14

9 - Economie du salut


Tombes

Date réalisation Qualité Condition Sociographie Emplacement Observations
1513 ap. Laïcs Artisan(s) Église (sans précision)

Les maîtres de la confrérie des cordonniers rattachée à ce couvent étaient ensevelis dans l'église à partir de 1513-1517 environ. Voir confrérie des cordonniers.

Testaments

Date Testateur Sociographie Legs Service Détail
1525 Léonard de Barlabás de Héderfáj Aristocrate(s), baron(s), magnat(s) 10 pièces de lard

Le 28 janvier 1525, Léonard de Barlabás de Héderfáj (Leonardus Barlabassy de Hederffaya), vice-voïvode de Transylvanie et comte des Sicules, fait de nombreux dons à des couvents franciscains observants, dont celui-ci, à qui il lègue 10 pièces de lard :

Item ibidem in Dewa apud domum Iohannis literati auri campsoris nostri et in castro sunt larda centum et viginti, quorum [...] decem vero eorundem legamus monachis de Hwnyad.

< MNL 74407 ; BARABÁS (éd.), II, n°26, p. 453

1527 Ladislas de Folt Noble(s) de niveau intermédiaire ou inférieur 1 tonneau de vin et 3 florins Services pro anima

Dans son testament daté de 1527, Ladislas de Folt lègue au couvent un tonneau de vin et 3 florins pour des messes :

Ad Hwnÿad ad claustrum similter unum vas vini et florenos III pro missis.

< ENTZ, p. 500 (à partir de Magyar Nemzeti Múzeum Törzsanyag, n° 32)

Associations de laïcs

Association Observations
Confrérie

Une confrérie de cordonniers est rattachée à ce couvent dans les années 1513-1517, d'après un document copié dans un formulaire interne rédigé vers 1515.

Le vicaire de Hongrie Blaise de Dézs autorise les membres de cette confrérie (kalendus) de cordonniers (sutores) à organiser des messes dans les deux jours qui suivent les grandes fêtes du calendrier liturgique devant l'autel Saint-François de l'église du couvent de Hunedoara.

Il leur accorde la participation aux biens spirituels (confraternité).

Il les autorise enfin à faire ensevelir les membres de la confrérie, en particulier les maîtres, dans l'église du couvent, sous réserve que le gardien dudit couvent y trouve un emplacement adéquat.

Quinpotius salutaris vobis devotionis parat incrementum, ad vestre igitur devote petitionis instantiam presentibus concedo, quatenus singulis solemnitatibus, Natale, Pasce et Penthecoste dominici duobus diebus immediate sequentibus, ac Epiphanie, Ascencione, Corporis Christi necnon et Trinitatis dominici, et omnibus festivitatibus beate Virginis et apostolorum, ceterisque festivitatibus precipuis ac de quindena in quindenam dominicis solummodo diebus, in altari beatissimi seraphici patris nostri Francisci una missa celebretur. Ad qua juxta suas cerimonias persone de dicto kalandos devote se preparare possint et valeant divinum inde specialem sperantes profectum, unacum charismatibus in spiritualibus bonis que per fratres prefate vicarie divina dignabitur operari et acceptare clementia Salvatoris. Que tenore presentium ipsi kalendus ut valeo generose confero.

Concedo insuper ex speciali gratia et favore, ut vestrum quilibet in societate vestra que in vulgo kalandus appellari consuerint, presertim qui in arte vestra magisterii nomine et re fungitur, in ecclesia nostra Hwnÿadiensi possit seppelliri, ita dumtaxat si arbitrio hujus patris guardiani pro tempore existentis locus aptus sepulture in eadem ecclesia protunc poterit inveniri

< OSzK, Cod. Lat. 432, fol. 113-114 ; de CEVINS 2008 (éd.), n°36, p. 544

Confraternité

Les membres de la confrérie de cordonniers rattachée à ce couvent bénéficiaient de la participation aux mérites spirituels des frères. Voir confrérie des cordonniers.

10 - Autres