Couvent franciscain obs. St-Pierre-Martyr de Pest (2)

Rédaction : Terminée

1 - Identifiants et bref historique du couvent


Identité

Auteur principal : de CEVINS Marie-Madeleine
Auteur(s) secondaire(s) :
Ordre : OFM Obs
Numéro sur les cartes : 217
Coordonnées (lon,lat) : 19.056222,47.493172
Fonction du couvent :
Proximité lieu de rassemblement : Place de marché
Présence d'un autre couvent mendiant : Oui

Carte

Résumé

1444 Le légat Jules Cesarini ordonne le transfert du couvent franciscain Saint-Pierre-Martyr à l'Observance

1456 (février) Séjour de Jean de Capistran dans ce couvent

1492 Confirmation du transfert de ce couvent à l'Observance par le pape Alexandre IV

1497, 1504 Réunion du chapitre vicarial dans ce couvent

v. 1495-1500 Oswald de Laskó compose ses recueils de sermons dans ce couvent

1514 Dépôt provisoire dans ce couvent du sépulchre en argent (endommagé) de saint Gérard provenant du couvent de Cenad, peut-être en vue de le faire réparer ; mais il sera réquisitionné par le roi Louis II en 1526 (21 juin) pour financer la guerre contre les Ottomans

av. 1520 Fondation d'une communauté de tertiaires féminines rattachées à ce couvent

1526 Les soldats ottomans tuent quatre frères

1532 Nouvelles victimes des Ottomans

1541 Occupation du couvent par les Ottomans, qui oblige les frères à se réfugier dans la maison des tertiaires

1542 (février) Le chapitre nomme un gardien et un confesseur dans ce couvent mais refuse d'envoyer de nouveaux frères dans le couvent, en dépit de la demande de la municipalité de Pest, à cause de la mort récente de deux frères du couvent tués par les Ottomans ; (septembre) le siège de Pest par les armées chrétiennes contraint les frères à fuir

Localité

Localité actuelle : Budapest (Buda + Pest)
Localité en allemand : Ofen
Localité en hongrois : Pest
Localité en latin médiéval : Pest
Type de localité : Grande ville marchande
Sociographie de la localité : Marchand(s) et artisan(s)

Custodie - Province - Pays

Custodie : Esztergom
Province mendiante en 1500 : Hongrie
Province mendiante entre 1220 et 1550 Année début Année fin
Hongrie 1448
Bosnie (vicairie) 1444 1448
Pays actuel : Hongrie
Pays entre 1250 et 1550 Année début Année fin
Royaume de Hongrie

Fondation

Date de fondation : 1444
Date de fermeture : 1542
Précisions :

Fondateur

Fondateur :
Sociographie :
  • 1499 : grand couvent, puisqu'il fait partie de ceux à qui le chapitre de 1499 impose une messe chantée par jour
  • 1509 : plus de 12 frères (couvent désigné comme conventus)
  • 1535 : 16 frères (8 prêtres, 2 novices, 6 frères lais)
  • 1542 : 4 frères, réfugiés dans la maison des tertiaires après la fermeture officielle du couvent masculin

2 - Documentation connue sur le couvent


Bibliographie générale

KARÁCSONYI János, Szent Ferencz rendjének története Magyarországon 1711-ig, Budapest, 1922-1924, t. II, p. 137-140, 555-556

ROMHÁNYI Beatrix, Kolostorok és társaskáptalanok a középkori Magyarországon, Budapest, 2000, p. 51

Sources

Sources manuscrites :

Budapest, Magyar Nemzeti Levéltár [Archives Nationales Hongroises], Országos Levéltár

  • MNL DF 266800 (= lettre de confraternité, 20 février 1498)
  • MNL DF 275538 (= lettre de confraternité, 1er mars 1498)
  • MNL DF 244397 (= lettre de confraternité, 5 décembre 1501)

Sources imprimées :

BERZEVICZY Albert (éd.), Aragoniai Beatrix magyar királyné életére vonatkozó okiratok, Budapest, 1914, n° 256, p. 363-364 (= don de vin au couvent par la reine veuve Béatrice d'Aragon, 28 mai 1497)

BUNYITAY Vincze, RAPAICS Rajmond, KARÁCSONYI János, Monumenta ecclesiastica tempora innovatae in Hungaria religionis. Egyháztörténelmi emlékek a magyarországi hitujítás korából, Budapest, t. I-V, 1902-1912

  • t. II, p. 178-181 n° 159 (= dons faits par testament au couvent par Madeleine, veuve du lapicide de Cluj prénommé Georges, 19 décembre 1531)

de CEVINS Marie-Madeleine (éd.), Les franciscains observants hongrois de l'expansion à la débâcle (vers 1450 - vers 1540), Rome, 2008, "Pièces justificatives", n° 37, p. 545 (= lettre de confraternité, 1er mars 1498)

KERTÉSZ Balázs (éd.), A magyarországi obszerváns ferencesek eredetiben fennmaradt iratai 1448-1526. The original surviving documents of the Hungarian observant Franciscans 1448-1526, Budapest, 2015

  • p. 106-107 n° 36 (= lettre de confraternité, 20 février 1498)
  • p. 107-108 n° 37 (= lettre de confraternité, 1er mars 1498)
  • p. 112-113 n° 41 (= lettre de confraternité, 5 décembre 1501)

NAGY Imre, PÁUR Iván, RÁTH Károly, VÉGHELY Dezső (éd.), Hazai okmánytár. Codex diplomaticus patrius, Győr-Budapest, 1865-1891, t. I, n° 246, p. 379-380 (= testament de Jean Nagy de Gesztely, 8 octobre 1495)

3 - Discours et normes économiques des frères du couvent


4 - Décideurs, agents et intermédiaires économiques


Agents externes

Type Date Nombre Sociographie Détail
Vitricus 1522 1 Bourgeois urbain(s)

En 1522, l'intendant/procureur du couvent se nommait Émeric de Gyöngyös. Il appartenait à la bourgeoisie de la ville de Pest.

< KARÁCSONYI, II, p. 138 (avec référence erronée)

5 - Biens et revenus fonciers (stables) du couvent


6 - Biens et revenus non fonciers du couvent


Date de mention : 1497
Revenus : vin pour une valeur de 13 florins et 25 deniers
Observations :

Le 28 mai 1497, Béatrice, veuve du roi de Hongrie Mathias Corvin, achète du vin pour une valeur de 13 florins et 25 deniers à l'intention des frères de ce couvent.

Voir détails dans Économie du salut, Autres dons.

Type de bien : Autres
Date de mention : 1497
Observations :

Le couvent servait de lieu de conservation de grosses sommes d'argent à des laïcs du voisinage, peut-être contre rétribution.

En 1497, la municipalité de Pest affirme que Michel Móré de Kány alias Michel Porkoláb a confié à la surveillance du gardien de ce couvent la somme de 1000 florins (!) ; celui-ci prétendait qu contraire que ce n'est pas au gardien du couvent mais au vicaire de Hongrie, Étienne de Sopronca, qu'il avait confié cette somme ; une audition de témoins a eu lieu ensuite dans le couvent de Pest.

On ignore l'issue de l'affaire.

Ce n'est pas un cas isolé : les nobles des environs demandaient souvent au gardien de ce couvent de conserver en lieu sûr leurs objets de valeur et sommes d'argent, selon János Karácsonyi.

< KARÁCSONYI, II, p. 138 (d'après un document non coté du fonds Bethlen du Musée National)

7 - Structure des dépenses du couvent


8 - Cadre de vie des frères : bâtiments et équipement


Eglise conventuelle

Etat Equipements

Aucun vestige médiéval.

Obs. :

On ne connaît pas la liste des objets liturgiques utilisées par les frères. On sait seulement qu'ils ont été transférés dans la forteresse de Visegrád au départ définitif des frères en 1542, avant leur nouveau transfert en 1544, non sans pertes.

< KARÁCSONYI, II, p. 140 (sans document précis)

Bâtiments conventuels

Etat

Aucun vestige médiéval.

9 - Economie du salut


Testaments

Date Testateur Sociographie Legs Service Détail
1531 Madeleine, veuve du tailleur de pierre Georges (Kőfaragó) Bourgeois urbain(s) 5 florins

Dans son testament dressé le 19 décembre 1531, Madeleine, veuve du lapicide de Cluj nommé Georges, lègue (parmi de très nombreux dons aux Franciscains observants) 5 florins à ce couvent :

ad conventum Pesthiensem similter quinque [florenos]

< BUNYITAY et alii (éd.), II, n° 159 p. 180

1495 Jean Nagy de Gesztely Noble(s) de niveau intermédiaire ou inférieur 3 florins Services pro anima

D'après son testament dressé le 8 octobre 1495, Jean Nagy de Liptó et Gesztely lègue 3 florins à cinq couvents mendiants, dont celui-ci, pour qu'ils récitent un tricénaire à son intention :

preterea ad quinque claustra puta ad claustrum divi Petri in Pesth fundatum [...] pro tricesima dicenda.

< Hazai Okm, I, n°246, p. 379

Autres dons

Date Donateur Sociographie Dons
1497 Béatrice d'Aragon, reine de Hongrie Roi ou prince

Le 28 mai 1497, Béatrice, veuve du roi de Hongrie Mathias Corvin, achète du vin pour une valeur de 13 florins et 25 deniers à l'intention des frères de ce couvent.

item florenos tredecim et denarios viginti quinque pro uno vase vini dato fratribus sancti Francisci in Pest

< BERSEVICZY 1914 (éd.), I, p. 363 n° 256

Associations de laïcs

Association Observations
Confraternité

Trois lettres de confraternité délivrées depuis ce couvent ont été conservées :

  • 20 février 1498 : le vicaire de Hongrie Oswald de Laskó admet dans la confraternité ordinaire de l'ordre l'aristocrate Jacques Bánffy de Lendava / Alsólendva (ou -lindva) (magnifficus dominus Jacobus Banfÿ de Alsolindivi), avec son épouse et ses enfants, son frère, sa belle-soeur et leurs enfants, avec [son beau-frère ?] Ladislas de Kanizsa (magnifficus etiam dominus Ladislaus de Kanisa)

< MNL DF 266800 ; KERTÉSZ 2015 (éd.), p. 106-107 n° 36

  • 1er avril 1498 : le vicaire de Hongrie Oswald de Laskó admet dans la confraternité ordinaire de l'Ordre le noble Jean de Băla / Bala (egregius Johannes de Bala) avec son épouse et ses enfants

< MNL DF 275538 ; CEVINS 2008 (éd.), p. 545 n° 37 ; KERTÉSZ 2015 (éd.), p. 107-108 n° 37

  • 5 décembre 1501 : le vicaire de Hongrie Blaise de Nyár admet dans la confraternité ordinaire de l'Ordre le noble Michel Paja, de Livada / Dengeleg (nobilis Michael Paÿa dictus in possessione Dengeleg commorans) avec son épouse et ses enfants

< MNL DF 244397 ; KERTÉSZ 2015 (éd.), p. 112-113 n° 41

Rayonnement social

Les testaments, donations et lettres de confraternité indiquent un fort rayonnement auprès des aristocrates et des nobles. Cela peut s'expliquer aussi par le fait (selon Karácsonyi, II, p. 137) que les nobles assemblés pour la diète (habituellement convoquée au champ de Rákos) se rendaient à la messe dans ce couvent.

10 - Autres