Couvent franciscain obs. d'Ozora

Rédaction : Terminée

1 - Identifiants et bref historique du couvent


Identité

Auteur principal : de CEVINS Marie-Madeleine
Auteur(s) secondaire(s) :
Ordre : OFM Obs
Numéro sur les cartes : 213
Coordonnées (lon,lat) : 18.40033,46.752971
Fonction du couvent :
Proximité lieu de rassemblement : Forteresse
Présence d'un autre couvent mendiant : Non

Carte

Résumé

1418 Fondation de ce couvent par Filippo Scolari, alias Pipon d'Ozora, avec l'autorisation du pape Martin V

1438 À la mort du fondateur, le patronage de ce couvent passe à Laurent de Hédervár

1462 Réunion du chapitre vicarial dans ce couvent

v.1500 Ce couvent devient le siège d'une custodie de la province de Hongrie

1535-1541 Mention d'une communauté de tertiaires rattachée à ce couvent

1543 Fermeture du couvent devant l'avance des troupes ottomanes, qui assiègent Székesfehérvár et transfert des objets liturgiques dans un autre couvent placé sous le patronage du même seigneur, Valentin Török d'Enying

Localité

Localité actuelle : Ozora
Localité en allemand :
Localité en hongrois : Ozora
Localité en latin médiéval :
Type de localité : Village
Sociographie de la localité : Paysan(s)

Custodie - Province - Pays

Custodie : Ozora
Province mendiante en 1500 : Hongrie
Province mendiante entre 1220 et 1550 Année début Année fin
Hongrie
Pays actuel : Hongrie
Pays entre 1250 et 1550 Année début Année fin
Royaume de Hongrie

Fondation

Date de fondation : 1418
Date de fermeture : 1543
Précisions :

Fondateur

  • 1509 : moins de 12 frères (couvent désigné comme locus)
  • 1535 : 20 frères (8 prêtres, 2 novices, 10 frères lais)

2 - Documentation connue sur le couvent


Bibliographie générale

KARÁCSONYI János, Szent Ferencz rendjének története Magyarországon 1711-ig, Budapest, 1922-1924, t. II, p. 131-133 et 555

ROMHÁNYI Beatrix, Kolostorok és társaskáptalanok a középkori Magyarországon, Budapest, 2000, p. 49

Sources

Sources manuscrites :

Szeged, Csongrád Megyei Levéltár (CsML) [Archives du comitat de Csongrád], Origo fratrum minorum regularis observantiae s. b. Francisci in Hungaria, ms XII 4, a/20, fol.70 (= liste des frères, 1534-1535)

Sources imprimées :

BUNYITAY Vincze, RAPAICS Rajmond, KARÁCSONYI János, Monumenta ecclesiastica tempora innovatae in Hungaria religionis. Egyháztörténelmi emlékek a magyarországi hitujítás korából, Budapest, t. I-V, 1902-1912

  • t. II, p. 499 (= autorisation donnée par le chapitre provincial d'avoir une voiture et deux chevaux, 1542)

3 - Discours et normes économiques des frères du couvent


Textes

En 1542, après l'occupation par les Ottomans d'Esztergom et de Visegrád, le chapitre provincial autorise les frères de ce couvent (et de six autres couvents) à posséder une voiture à cheval et deux chevaux pour pouvoir s'enfuir plus rapidement en cas d'attaque ; il s'agit d'une mesure provisoire.

In locis Zechen, Galgoch, Gyewngyes, Beren ac Hederhel, Gyergy et Ozora habeantur equi duo et currus pro singulis eisdem locis propter continuas incursiones Thurcarum, ut possint fratres aufugere in alia loca tutiora cum necessitas eos coget ; tandem cessante impedimento huiusmodi rursus equi alienentur de locis, interim habeantur iidem et pro aliis negotiis locorum eorumdem necessariis.

< BUNYITAY et alii (éd.), t. II, p. 499 (1542)

4 - Décideurs, agents et intermédiaires économiques


5 - Biens et revenus fonciers (stables) du couvent


6 - Biens et revenus non fonciers du couvent


Date de mention : 1535
Observations :

La liste de 1535 mentionne parmi les 10 frères lais du couvent un forgeron et un cordonnier.

< KARÁCSONYI II, p. 132 (d'après Chronica seu origo, fol. 70) ; CsML, ms XII 4, a/20, fol. 70

Mais rien ne prouve qu'ils vendaient une partie de leur production.

7 - Structure des dépenses du couvent


8 - Cadre de vie des frères : bâtiments et équipement


Eglise conventuelle

Etat Nef - Choeur - Plan Equipements

Église partiellement conservée.

Photo Compl.

Nef unique. Clocher à la croisée de la nef et du choeur.

Dimensions approximatives : 35 m sur 11,7 m.

< ROMHÁNYI 2000, p. 49

Source plan

Obs. :

En 1543, à cause de la progression des Ottomans, les frères déposent les objets liturgiques en lieu sûr, dans le couvent de Pápa, sous la protection du même seigneur qu'Ozora, Valentin Török ; le provincial Pierre de Szerémujlak en fait un inventaire et les remet au fils de Valentin, Jean ; celui-ci, une fois converti au protestantisme, les utilise pour son usage personnel.

< KARÁCSONYI, II, p. 133 (d'après les archives de Gyöngyös)

9 - Economie du salut


10 - Autres