Couvent franciscain obs. de Gherman / Ermény

Rédaction : Terminée

1 - Identifiants et bref historique du couvent


Identité

Auteur principal : de CEVINS Marie-Madeleine
Auteur(s) secondaire(s) :
Ordre : OFM Obs
Numéro sur les cartes : 264
Coordonnées (lon,lat) : 21.358589,45.273878
Fonction du couvent :
Proximité lieu de rassemblement :
Présence d'un autre couvent mendiant : Non

Carte

Résumé

1366 Fondation (hypothétique) du couvent d'Armenis par Benoît Himfi, ban de Bulgarie depuis 1366, en un lieu dont la position exacte reste inconnue, probablement dans le même mouvement que celui qui conduit le roi Louis le Grand à fonder le couvent franciscain observant de Caransebeş en 1368

1385 Mention du couvent dans la liste des trois établissements franciscains de la custodie de Kovin / Kevevár, dans la vicairie de Bosnie

1399 Déjà détruit à cette date

Localité

Localité actuelle : Gherman
Localité en allemand :
Localité en hongrois : Ermény
Localité en latin médiéval : Armenis
Type de localité : Village
Sociographie de la localité : Paysan(s)

Custodie - Province - Pays

Province mendiante en 1500 : Bosnie (vicairie)
Province mendiante entre 1220 et 1550 Année début Année fin
Bosnie (vicairie)
Pays actuel : Roumanie
Pays entre 1250 et 1550 Année début Année fin
Royaume de Hongrie

Fondation

Date de fondation : 1366
Début date de fermeture : 1390
Fin date de fermeture : 1399
Précisions :

Fondateur

Fondateur : Benoît Himfi
Taille :

2 - Documentation connue sur le couvent


Bibliographie générale

KARÁCSONYI János, Szent Ferencz rendjének története Magyarországon 1711-ig, Budapest, 1922-1924, t. II, p. 43-44

RUSU Adrian Andrei (dir.), Dicţionarul mănăstirilor din Transilvania, Banat, Crişana şi Maramureş, Cluj-Napoca, 2000, p. 145

Aspects économiques

de CEVINS Marie-Madeleine, "Les orientations religieuses de Benoît Himfi († 1380/1381) : un tropisme mendiant de bon aloi ?", dans Th. PÉCOUT (dir.), Les officiers et la chose publique dans les territoires angevins (XIIIe-XVe siècle). Vers une culture politique ?, Rome, sous presse.

3 - Discours et normes économiques des frères du couvent


4 - Décideurs, agents et intermédiaires économiques


Patronus

Origine Commentaire
Aristocrate(s), baron(s), magnat(s)

La fondation du couvent de Gherman par Benoît Himfi cadre bien avec la carrière politique et diplomatique de celui-ci, promu ban de Bulgarie en 1366 après avoir occupé de nombreuses dignités comtales et militaires. Il aurait ainsi pris part au programme de conversion religieuse des "Schismatiques" roumains (valaques) et bulgares développé par Louis le Grand sur le front oriental de la Hongrie, en accord avec les responsables de l'Observance italienne.

< de CEVINS, sous presse

5 - Biens et revenus fonciers (stables) du couvent


6 - Biens et revenus non fonciers du couvent


7 - Structure des dépenses du couvent


8 - Cadre de vie des frères : bâtiments et équipement


Eglise conventuelle

Etat

Aucun vestige.

Bâtiments conventuels

Etat

Aucun vestige.

9 - Economie du salut


Rayonnement social

Ce couvent avait initialement pour vocation de convertir la population slave orthodoxe au christianisme latin, d'après l'autorisation donnée à Benoît Himfi par le pape en 1366. Mais son action demeura certainement éphémère, notamment après la perte de la Bulgarie par Louis le Grand (1369-1370).

10 - Autres