Couvent franciscain obs. de Caransebeş / Karánsebes

Rédaction : Terminée

1 - Identifiants et bref historique du couvent


Identité

Auteur principal : de CEVINS Marie-Madeleine
Auteur(s) secondaire(s) :
Ordre : OFM Obs
Numéro sur les cartes : 260
Coordonnées (lon,lat) : 22.217602,45.411636
Fonction du couvent :
Proximité lieu de rassemblement :
Présence d'un autre couvent mendiant : Non

Carte

Résumé

v. 1368-1385 Fondation du couvent par le roi de Hongrie Louis Ier pour convertir et encadrer les habitants bulgares du banat de Bulgarie, qu'il venait d'occuper

1428 Sigismond de Luxembourg soutient matériellement les travaux de reconstruction de l'église

1455 Séjour au couvent de Jean de Capistran

1516 Le couvent est mentionné comme appartenant à la custodie d'Ineu, dans la vicairie de Hongrie

1559-1560 Les frères sont expulsés du couvent par les hommes de Grégoire Bethlen d'Iktár, ban et capitalne de la place, calviniste

Localité

Localité actuelle : Caransebeş
Localité en allemand :
Localité en hongrois : Karánsebes
Localité en latin médiéval : Sebes, Karansebes
Type de localité : Bourgade
Sociographie de la localité : Marchand(s) et artisan(s)

Custodie - Province - Pays

Custodie : Bulgarie, Custodie : Ineu / Jenő, Custodie : Transylvanie
Province mendiante en 1500 : Hongrie
Province mendiante entre 1220 et 1550 Année début Année fin
Bosnie (vicairie) 1448
Hongrie 1448
Pays actuel : Roumanie
Pays entre 1250 et 1550 Année début Année fin
Royaume de Hongrie

Fondation

Début date de fondation : 1368
Fin date de fondation : 1385
Début date de fermeture : 1559
Fin date de fermeture : 1560

Mentionné pour la première fois par écrit en 1385, où il appartenait à la custodie de Bulgarie, dans la vicairie de Bosnie.

Fondateur

Sociographie : Roi ou prince
  • 1509 : moins de 12 frères (locus)
  • 1535 : 11 frères, dont 6 prêtres et 5 frères lais

2 - Documentation connue sur le couvent


Bibliographie générale

KARÁCSONYI János, Szent Ferencz rendjének története Magyarországon 1711-ig, Budapest, 1922-1924, t. II, p. 88-89

ROMHÁNYI Beatrix, Kolostorok és társaskáptalanok a középkori Magyarországon, Budapest, 2000, p. 35

RUSU Adrian Andrei (dir.), Dicţionarul mănăstirilor din Transilvania, Banat, Crişana şi Maramureş, Cluj-Napoca, 2000, p. 87-88

Sources

Sources manuscrites :

Budapest, Archives Nationales Hongroises (Magyar Nemzeti Levéltár) (ci-après MNL)

  • DF 254955 (= lettre de confraternité, 15 avril 1490)
  • DF 254961 (= lettre de confraternité, 5 août 1497)

Sources imprimées :

FERMENDŽIN Eusebius (éd.), Acta Bosnae potissimum ecclesiastica cum insertis editorum documentorum regestis ab anno 925 usque ad annum 1752, Zagreb, 1892, t. I, n° 679 p.128-130 (renouvellement par Sigismond de Luxembourg des privilèges accordés aux frères de la vicairie de Bosnie et livraison de bois aux frères de ce couvent, 5 décembre 1428)

KERTÉSZ Balázs (éd.), A magyarországi obszerváns ferencesek eredetiben fennmaradt iratai 1448-1526. The original surviving documents of the Hungarian observant Franciscans 1448-1526, Budapest, 2015

  • p. 90-91 n° 21 (= lettre de confraternité, 15 avril 1490)
  • p. 102-103 n° 34 (= lettre de confraternité, 5 août 1497)

PESTY Frigyes (éd.), A szörényi bánság és szörényi vármegye története, t. III, Budapest, 1878

  • p. 122-123 (= lettre de confraternité, 15 avril 1490)
  • p. 104-105 (= lettre de confraternité, 5 août 1497)

3 - Discours et normes économiques des frères du couvent


4 - Décideurs, agents et intermédiaires économiques


Patronus

Identité Lignage Origine Commentaire
Louis Ier le Grand, roi de Hongrie Anjou Roi ou prince

Le roi Louis Ier a fondé ce couvent dans le cadre de l'occupation militaire du banat de Bulgarie et avec pour objectif de convertir la population bulgare.

Sigismond de Luxembourg, roi de Hongrie, roi de Bohême et empereur germanique Luxembourg Roi ou prince

En 1428, pour faciliter les travaux dans l'église du couvent, le roi Sigismond de Luxembourg ordonne aux capitaines de Caransebeş et aux agents de la région de faire toujours livrer aux frères les grands arbres nécessaires à ces travaux :

Caeterum quia praedicti fratres minores in dicto claustro de Sebes pro tempore residentes crebre lignorum habeant indigentiam pro claustri domorumque ac tum habitationum eorumdem refectione et reparatione, nec ea aliunde habeant capere, nisi a nobis eis sit provisum, obligamus nos ex certa nostra scientia et regiae potestatis plenitudine, eisdem fratribus qui in dicto claustro de Sebes sunt, et qui pro tempore erunt, annuimus ut quandocunque et quotiescunque iidem fratres minores ecclesiam aut domos vel necessaria habitationum suarum reficere et reparare necesse habuerint, semper iidem de nostris regalibus silvis et etiam de silvis quorumcunque Kenesiorum nostrorum regalium in ipso districtu de Sebes residentium, ligna eis placida (sic) et ad huiusmodi reparationem reficiendorum valentia et convenientia ad sufficientiam capiendi haeant plenam facultatem, mandantes per harum tenorum firmissimo sub praecepto castellanis de Sebes ac omnibus et singulis Kenesiis nostris regalibus modernis et futuris, ut dum et quotienscunque aut quandocunque per fratres ipsius claustri pro huiusmodi eis dandis lignis fuerint requisiti, semper eisdem ad praemissorum reficiendorum reparationem ligna sufficientia dare debeant et teneantur absque recusa aliquali, et nec in his secus facere praesumant.

Il renouvelle aussi, dans les paragraphes précédents, les privilèges accordés à tous les couvents de la vicairie de Bosnie, en incluant ce couvent (Sebes) dans la liste.

< FERMENDŽIN (éd.), Acta Bosnae, n° 679 p.130 (livraison de bois) et 128-129 (privlèges généraux).

5 - Biens et revenus fonciers (stables) du couvent


6 - Biens et revenus non fonciers du couvent


7 - Structure des dépenses du couvent


8 - Cadre de vie des frères : bâtiments et équipement


Eglise conventuelle

Etat Nef - Choeur - Plan

Église profondément transformée à l'époque moderne.

Photo Compl.

Nef unique.

Dimensions : ? de long (trop de transformations tardives pour le savoir) sur 10,3 m de large.

< ROMHÁNYI 2000, p. 35

Plan : RUSU, p. 87

9 - Economie du salut


Associations de laïcs

Association Observations
Confraternité

Le 15 avril 1490, Grégoire de Želiezovce / Zseliz (frater Gregorius de Sÿlisio), custode de Transylvanie, admet depuis ce couvent dans la confraternité ordinaire de l'Ordre et associe aux mérites des membres de la custodie de Transylvanie (noble) Jean de Mâtnicu Mare / Mutnok (nobilis Johannes de Mothnak), avec son épouse Dorothée.

< PESTY (éd.), A szörényi bánság, III, p. 104-105 ; KERTÉSZ (éd.), A magyarországi, p. 90-91 n° 21 ; ms (photographie) : MNL DF 254955

Confraternité

Le 5 août 1497, Oswald de Lug / Laskó (frater Oswaldus de Lasko), vicaire de Hongrie, admet depuis ce couvent dans la confraternité ordinaire de l'Ordre et associe aux mérites des membres de la vicairie de Hongrie Angèle, veuve de Michel [de Mutnok], ban de Caransebeș / Karánsebes (Angaleta relicta quondam Michaelis bani de Sebes), avec sa fille et ses petits-fils.

< PESTY (éd.), A szörényi bánság, III, p. 122-123 ; KERTÉSZ (éd;), A magyarországi, p. 102-103 n° 34 ; ms (photographie) : MNL DF 254961

Rayonnement social

Peu de données sur les donateurs.

Les nobles et aristocrates des environs jouent el rôle de bienfaiteurs, d'après les deux lettres de confraternité conservées.

Les noms des frères mentionnés dans les listes internes jusqu'en 1552 montrent que le recrutement du couvent privilégiait les roumanophones.

< KARÁCSONYI, II, p. 89

10 - Autres