Luxembourg

Lignage des décideurs

Affichage de 1 à 6 sur 6 notices
Convent Summary
Couvent augustinien Saint-Thomas de Brno

1350 (2 février) Fondation officielle du couvent Saint-Thomas, à proximité d'une porte de la ville, par le margrave de Moravie Jean-Henri de Luxembourg, frère du roi de Bohême et empereur Charles IV

1428 Dommages causés lors de l'attaque de Brno par le hejtman Velka Koudelka de Březnice

1467-1470 Reconstruction du couvent à l'instigation du roi Georges de Poděbrady

1500 Incendie

Le couvent a été transféré en un autre lieu de la ville en 1783.

Couvent augustinien Sainte-Marie de Jevíčko

v.1370 (avant 1372) Fondation du couvent d'Ermites augustiniens (dédié à la Vierge Marie, puis à l'Ascension de la Vierge Marie) de Jevíčko par le margrave de Moravie Jean-Henri de Luxembourg

1423 Les frères quittent le couvent en raison des attaques hussites et se réfugient à Brno

1447 Retour des frères dans le couvent de Jevíčko

1523 Destructions importantes commises par les partisans de Luther

Couvent carmélitain Sainte-Marie de Prague

1347 Fondation du couvent de Carmes dans la Nouvelle Ville de Prague par le roi-empereur Charles IV de Bohême, sur un terrain donné par celui-ci et situé dans la Ville Nouvelle, près de la Porte Saint-Gall, d'un cimetière et du "jardin des Juifs"

1412, 1419 Attaques des hussites puis occupation du couvent, avec séquestration des frères

1435 Retour de quelques frères dans le couvent

1484 Départ des frères suite à une émeute

1496 Retour de 13 frères et du prieur

1542 Des intempéries causent de graves dégâts dans l'église

1543 Départ des frères, à l'exception du prieur, qui reste jusqu'en 1566 environ

Les Carmes reviennent à Prague en 1627 mais s'installent sur un site différent.

Couvent dominicain Saint-Michel de Brno

1228-1239 Fondation du couvent par Přemysl, margrave de Moravie et frère du roi de Bohême Wenceslas Ier

v. 1240 Fondation du couvent des soeurs dominicaines Notre-Dame de Herburk / Herburg, à Brno, dont la charge spirituelle est confiée aux frères de ce couvent, ce qui ne semble pas être le cas de l'autre couvent féminin de religieuses dominicaines, Saint-Anne, fondé au début du XIVe siècle au sud de la colline du Špilberk

1243 Ce couvent accueille le chapitre provincial dominicain de Bohême et Pologne

La diète de Moravie siégeait habituellement dans le réfectoire de ce couvent.

Couvent franciscain obs. de Caransebeş / Karánsebes

v. 1368-1385 Fondation du couvent par le roi de Hongrie Louis Ier pour convertir et encadrer les habitants bulgares du banat de Bulgarie, qu'il venait d'occuper

1428 Sigismond de Luxembourg soutient matériellement les travaux de reconstruction de l'église

1455 Séjour au couvent de Jean de Capistran

1516 Le couvent est mentionné comme appartenant à la custodie d'Ineu, dans la vicairie de Hongrie

1559-1560 Les frères sont expulsés du couvent par les hommes de Grégoire Bethlen d'Iktár, ban et capitalne de la place, calviniste

Couvent franciscain obs. Ste-Marie de Visegrád

1425 (27 juin) Le pape Martin V accorde au roi de Hongrie Sigismond de Luxembourg l'autorisation de fonder un couvent destiné à accueillir les Franciscains observants, probablement à partir d'une ancienne chapelle royale dédiée à Saint-Georges ; mais la construction est reportée

1473 Mathias Ier obtient du pape l'autorisation de construire un couvent pour les Franciscains observants à Visegrád

1490 À la mort du roi Mathias, le couvent est toujours inachevé

1511 Les frères obtiennent du vicaire de Hongrie Démétrius de Nyás l'autorisation de construire un clocher en utilisant les pierres d'une chapelle désaffectée située à proximité de leur couvent

1513 Le chapitre de la vicairie de Hongrie se tient dans ce couvent

1514 Le chapitre extraordinaire chargé de préparer, sous la drection du vicaire de Hongrie, le chapitre général d'Assise se tient dans ce couvent

1516 Le couvent apparaît dans les listes internes parmi les établissements de la custodie d'Esztergom

av. 1540 Les objets liturgiques sont transférés en lieu sûr, à Fiľakovo / Fülek, en prévision du siège à venir de la ville

1540 Le couvent subit de graves dommages (pillage et réquisition des vivres) pendant le siège de la ville par les troupes de Ferdinand de Habsbourg

av. 1542 Fermeture du couvent, absent des listes internes

1544 Destruction du couvent lors de la prise de la ville par les Ottomans