Couvent franciscain obs. St-Ladislas de Daruvar-Podborje / Szentlászló

Writing : Finished

1 - IDs and brief history of the friary


Identity

Secondary author(s) :
Organization : OFM Obs
Number on the maps : 153
Coordonnées (lon,lat) : 17.22398,45.591685
Convent Function :
Proximity gathering place :
Presence of another mendicant convent : Non

Map

Summary

av. 1460 Fondation du couvent par les membres du lignage de Nelepec, qui lui donnent le vocable de Saint-Ladislas

1536-1537 Fermeture du couvent suite à l'occupation ottomane

Locality

Current locality : Podborje
German locality :
Hungarian locality : Szentlászló
Medieval Latin locality : Subbor, Sanctus Ladislaus sub Bor
Type of locality : Bourgade
Sociography of the locality : Paysan(s)

Custody - Province - Country

Custody : Slavonie
Mendicant province in 1550 : Hongrie
Mendicant province between 1220 and 1550 Year begining Year end
Hongrie
Current country : Croatie
Countries between 1220 and 1550 Year begining Year end
Royaume de Hongrie

Foundation

Founding date Begins : 1455
Founding date end : 1460
Début date de fermeture : 1536
Fin date de fermeture : 1537
Details :

Founder

  • 1509 : moins de 12 frères (couvent désigné comme locus)
  • 1535 : 15 frères (15 prêtres, 2 novices, 6 frères lais)

2 - Documentation about the friary


Bibliography

KARÁCSONYI János, Szent Ferencz rendjének története Magyarországon 1711-ig, Budapest, 1922-1924, t. II, p. 174-175

Primary source

Sources manuscrites :

Budapest, Magyar Nemzeti Levéltár [Archives Nationales Hongroises], Országos Levéltár (MNL)

  • DL 37166 (= testament de Jean Krajačić de Kamarja, 16 février 1481)
  • DL 101638 (= testament de Ladislas de Gereben, 1490)
  • DL 35727 (= testament d'Étienne Csupor, 24 décembre 1492)

Szeged, Csongrád Megyei Levéltár (CsML) [Archives du comitat de Csongrád], Origo fratrum minorum regularis observantiae s. b. Francisci in Hungaria, ms XII 4, a/20, fol. 71 (= liste des frères, 1534-1535)

Sources imprimées :

KARÁCSONYI János (éd.), "Kövendi Székely Miklos végrendelete 1517-ből", Történelmi Tár 1891, p. 679-681 (= testament de Nicolas Székely de Kövend, 17 mai 1517)

TKALČIĆ Ivan Kristitelj, Povjestni spomenici slob. kralj. grada Zagreba priestolnice kraljevine Dalmatinsko-Hrvatsko-Slavonske. Monumenta Historica liberae regiae civitatis Zagrabiae metropolis regni Dalmatiae, Croatiae et Slavoniae, Zagreb, 1889-1896, vol. II, n°394, p. 516-521 (= testament de l'évêque de Zagreb Oswald de Szentlászló, 15 avril 1499)

3 - Discourse and rules about economy of the friars


4 - Managers, economic agents and intermediaries


Patron

Identity Lignage Origin Comment
lignage des Nelepec / Nelepeczy Nelepec Noble(s) de niveau intermédiaire ou inférieur

Fondateurs du couvent.

5 - Real estate and regular income of the friary


6 - Movables and other incomes of the friary


7 - Structure of the expenses


8 - Buildings and equipment


9 - Economy of Salvation


Wills

Date Testator Sociography Legacy Service Detail
1492 Étienne Csupor Aristocrate(s), baron(s), magnat(s) 5 florins Prières de recommandation

Dans son testament dressé le 24 décembre 1492, Étienne Csupor de Moslavina/Monoszló (Stephanus Chupor de Monozlo) lègue 5 florins au couvent Saint-Ladislas, de même qu'aux autres couvents de la custodie de Slavonie - sauf celui de Moslavina qui bénéficie de dons particulièrement importants puisqu'il accueille sa sépulture.

Item aliis claustris sub custodia regni Sclavonie cuilibet quinque florenos.

Il fait de nombreux dons à d'autres établissements ou personnes ecclésiastiques, ainsi qu'à ses proches.

< MNL DL 35727

1517 Michel Székely de Kövend Aristocrate(s), baron(s), magnat(s) 20 florins

Dans son testament dressé le 17 mai 1517, Michel Székely de Kövend (Nicolaus Zekel de Kewend) demande la sépulture dans ce couvent et lui lègue 20 florins.

Item primo animam meam recommendo omnipotenti, creatori meo, in consortium omnium sanctorum, corpus vero sepulture in claustro beati Ladislai in Subbor.

[...]

Item fratribus de Subbor tum pro sepultura tum etiam pro orationibus perpetuis lego florenos XX, ita ut corpus meum honorifice sepeliant.

< KARÁCSONYI 1891 (éd.), p. 679 et 681 ("17 avril")

1490 Ladislas de Gereben Aristocrate(s), baron(s), magnat(s) ?

Dans son testament dressé en 1490, Ladislas de Gereben (Ladislaus de Gereben) lègue quelque chose au couvent Saint-Ladislas, sans que l'on puisse savoir quoi ni combien car le document est tronqué (il ne reste que la partie centrale).

claustro sancti Ladislai sub Bor ordinis fratrum minorum de observantia

Il fait par ailleurs des dons aux pauvres et à des établissements ou personnes ecclésiastiques, situés pour la plupart à Čazma / Csazma (en Croatie).

< MNL DL 101638

1499 Oswald de Szentlászló, évêque de Zagreb Membre(s) du haut clergé séculier somme d'argent

Le 15 avril 1499, l'évêque de Zagreb Oswald de Szentlászló lègue, parmi de très nombreux dons à des établissements ecclésiastiques, 1000 florins aux couvents de Franciscains observants.

Eodem modo fratribus ordinis minorum de observancia ad necessitates claustrorum lego florenos mille.

< TKALČIĆ (éd.), II, n° 394, p. 518

Selon János Karácsonyi (p. 174-175), ces dons se limitent aux (6) couvents franciscains observants de la custodie de Slavonie. Confusion avec le testament d'Étienne Csupor ? En tout cas, le document ne donne pas cette indication et le testateur fait aussi des dons à des établissements situés hors de Slavonie.

1481 Jean Krajačić de Kamarja Noble(s) de niveau intermédiaire ou inférieur 5 florins

Dans son testament dressé le 16 février 1481 à Zagreb, Jean Krajačić de Kamarja (Johannes Krayachÿch dictus de Kamarÿa) lègue 5 florins au couvent Saint-Ladislas.

Item ad claustrum sanctis regis Ladislai fratrum minorum florenum quinque.

Il fait d'autres dons à des établissements ecclésiastiques et à ses proches.

< MNL DL 37166

Social influence

Les testaments conservés émanent principalement de l'aristocratie implantée en Slavonie ou Croatie.

Les noms toponymiques des frères mentionnés en 1535 semblent indiquer un recrutement local des frères, en Slavonie ; l'un des frères lais, Mathias de Gyala, serait d'origine turque.

< KARÁCSONYi, II, p. 175 (à partir de Chronica seu origo fratrum, fol. 71) ; CsML, ms XII 4, a/20, fol. 71

10 - Other